AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage

Aller en bas 
AuteurMessage
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Empty
MessageSujet: les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage   les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Icon_minitimeLun 9 Sep - 11:44

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/blog/280819/les-difficultes-motrices-predisent-les-troubles-du-langage-dans-lautisme



article original:

https://www.spectrumnews.org/news/motor-difficulties-forecast-language-troubles-autism/



article dans pubmed: Question

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31429087


Format: Abstract


J Child Psychol Psychiatry. 2019 Aug 19. doi: 10.1111/jcpp.13117. [Epub ahead of print]
Predictors of longer-term development of expressive language in two independent longitudinal cohorts of language-delayed preschoolers with Autism Spectrum Disorder.
Bal VH1, Fok M1, Lord C2, Smith IM3, Mirenda P4, Szatmari P5, Vaillancourt T6, Volden J7, Waddell C8, Zwaigenbaum L7, Bennett T9, Duku E9, Elsabbagh M10, Georgiades S10, Ungar WJ11, Zaidman-Zait A12.
Author information
1
Rutgers University-New Brunswick, Piscataway, NJ, USA.
2
Semel Institute of Neuroscience and Human Behavior, David Geffen School of Medicine, University of California Los Angeles, Los Angeles, CA, USA.
3
Dalhousie University and IWK Health Centre, Halifax, NS, Canada.
4
University of British Columbia, Vancouver, BC, Canada.
5
The Hospital for Sick Children, Centre for Addiction and Mental Health, University of Toronto, Toronto, ON, Canada.
6
University of Ottawa, Ottawa, ON, Canada.
7
Glenrose Rehabilitation Hospital, University of Alberta, Edmonton, AB, Canada.
8
Simon Fraser University, Vancouver, BC, Canada.
9
McMaster University, Hamilton, ON, Canada.
10
McGill University, Montreal, QC, Canada.
11
The Hospital for Sick Children Research Institute, University of Toronto, Toronto, ON, Canada.
12
Tel Aviv University, Tel Aviv, Israel.


Abstract

BACKGROUND:
Studies estimate that 30% of individuals with autism are minimally verbal. Understanding what factors predict longer-term expressive development in children with language delays is critical to inform identification and treatment of those at-risk for persistent language impairments. The present study examined predictors of expressive language development in language-delayed preschoolers followed through later school-age and young adulthood.

METHODS:
Children using single words or less on the Autism Diagnostic Observation Schedule (ADOS) at approximately 3 years old were drawn from the Early Diagnosis (EDX) and Pathways in ASD longitudinal cohorts. Age-3 predictors of Age-19 ADOS language level were identified using Classification and Regression Trees (CART) in the EDX sample. Linear mixed models examined the effects of CART-identified predictors on Vineland expressive communication (VExp) trajectories from Age-3 to Age-19. The same linear mixed models were examined in the Pathways sample, identifying predictors of VExp from ages 3 to 10.5 years.

RESULTS:
Significantly delayed fine motor skills (T-score < 20) was the strongest CART predictor of Age-19 language. In the linear mixed models, time, Age-3 fine motor skills and initiation of joint attention (IJA) predicted VExp trajectories in the EDX sample, even when controlling for Age-3 visual receptive abilities. In the Pathways sample, time and Age-3 fine motor skills were significant predictors of VExp trajectories; IJA and cognitive skills were not significant predictors.

CONCLUSIONS:
Marked deficits in fine motor skills may be a salient proxy marker for identifying language-delayed children with ASD who are at risk for persistent language impairments. This finding adds to the literature demonstrating a relation between motor and language development in ASD. Investigating individual skill areas (e.g., fine motor and nonverbal problem-solving skills), rather than broader indices of developmental level (e.g., nonverbal IQ) may provide important cues to understanding longer-term language outcomes that can be targeted in early intervention.

© 2019 Association for Child and Adolescent Mental Health.

KEYWORDS:
Autism spectrum disorder; language; longitudinal studies; motor skills

PMID: 31429087 DOI: 10.1111/jcpp.13117



traduction:      Question  Question  Question  Question


J Child Psychol Psychiatry. 19 août 2019: doi: 10.1111 / jcpp.13117. [Epub ahead of print]
Prédicteurs du développement à long terme du langage expressif dans deux cohortes longitudinales indépendantes d'enfants d'âge préscolaire retardés par le langage et présentant un trouble du spectre autistique.
Bal VH1, Fok M1, Seigneur C2, Smith IM3, Mirenda P4, Szatmari P5, Vaillancourt T6, Volden J7, Waddell C8, Zwaigenbaum L7, Bennett T9, Duku E9, Elsabbagh M10, Georgiades S10, Ungar WJ11, Zaidman-Zait A12.
Informations sur l'auteur
1
Université Rutgers - Nouveau-Brunswick, Piscataway, NJ, États-Unis.
2
Semel Institute of Neuroscience and Human Behavior, École de médecine David Geffen, Université de Californie à Los Angeles, Los Angeles, Californie, États-Unis.
3
Université Dalhousie et IWK Health Centre, Halifax, NS, Canada.
4
Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, BC, Canada.
5
Hospital for Sick Children, Centre de toxicomanie et de santé mentale, Université de Toronto, Toronto, ON, Canada.
6
Université d'Ottawa, Ottawa, ON, Canada.
7
Hôpital de réadaptation Glenrose, Université de l'Alberta, Edmonton, Alb., Canada.
8
Université Simon Fraser, Vancouver, BC, Canada.
9
Université McMaster, Hamilton, ON, Canada.
dix
Université McGill, Montréal, QC, Canada.
11
Institut de recherche du Hospital for Sick Children, Université de Toronto, Toronto, ON, Canada.
12
Université de Tel Aviv, Tel Aviv, Israël.
RESUME:

CONTEXTE:
Des études estiment que 30% des personnes atteintes d'autisme sont très peu verbales. Il est essentiel de comprendre quels facteurs prédisent le développement expressif à long terme chez les enfants présentant des retards de langage afin d’éclairer l’identification et le traitement des personnes à risque de troubles persistants du langage. La présente étude a examiné les facteurs prédictifs du développement du langage expressif chez les enfants d'âge préscolaire retardés, suivis jusqu'à l'âge scolaire et le début de l'âge adulte.

METHODES:
Les enfants qui utilisaient des mots simples ou moins inscrits au programme d'observation du diagnostic de l'autisme (ADOS) à l'âge de 3 ans environ ont été choisis parmi les diagnostics précoces (EDX) et Pathways in ASD. Les prédicteurs du niveau de langue ADOS de l'âge 19 à l'âge 3 ont été identifiés à l'aide d'arbres de classification et de régression (CART) dans l'échantillon EDX. Les modèles mixtes linéaires ont examiné les effets des prédicteurs identifiés par CART sur les trajectoires de communication expressive (VExp) de Vineland de 3 ans à 19 ans. Les mêmes modèles mixtes linéaires ont été examinés dans l'échantillon Pathways, identifiant les prédicteurs de la VExp âgés de 3 à 10,5 ans.

RÉSULTATS:
La motricité fine considérablement retardée (score T <20) était le plus puissant prédicteur CART de la langue à 19 ans. Dans les modèles mixtes linéaires, le temps, la motricité fine de 3 ans et le début de l'attention conjointe (IJA) prédisaient les trajectoires de VExp dans l'échantillon EDX, même en contrôlant les capacités de réceptivité visuelle de 3 ans. Dans l'échantillon Pathways, les habiletés motrices fines du moment et de l'âge 3 étaient des prédicteurs significatifs des trajectoires de VExp; L'IJA et les compétences cognitives n'étaient pas des prédicteurs significatifs.

CONCLUSIONS:
Les déficits marqués de la motricité fine peuvent constituer un indicateur de substitution déterminant pour l'identification des enfants atteints de TSA retardés du langage et présentant un risque de troubles persistants du langage. Cette découverte s'ajoute à la littérature démontrant une relation entre le développement moteur et le développement du langage chez les TSA. Enquêter sur des domaines de compétences individuels (par exemple, compétences motrices fines et compétences non verbales en résolution de problèmes), plutôt que des indices plus généraux du niveau de développement (par exemple, le QI non verbal) peut fournir des indications importantes pour comprendre les résultats linguistiques à long terme pouvant être ciblés lors d'une intervention précoce.

© 2019 Association pour la santé mentale des enfants et des adolescents.

MOTS CLÉS:
Troubles du spectre autistique; la langue; études longitudinales; motricité







--------------------------------------------------------------------



ma critique:


---------  deux études faîtes sur deux échantillons beaucoup trop petit et sur des enfants qui produisent que très peu de mots


--------- quand il y a des troubles moteurs constatés, donc souvent des troubles dys..., on retrouve souvent une atteinte neurologique constatée à la naissance

            comme épilepsies ou convulsions---prématurités----atteintes respiratoires ou arrêts respiratoires----hémorragies cérébrales connues ou non
            détectées
---------hydrocéphalies du prématuré------mutations génétiques connues engendrant ce type de problème

            --------donc il y a eut un trouble du développement cérébral or il ne semble pas que ces études mentionnent les différentes causes possibles de
            l'autisme quand c'est connu par IRM OU SCANNER OU EEG

            --------autisme est un terme générique et il est admis maintenant qu'il y a différents autismes avec pour certains différentes
             causes
------------------ces études n'apportent rien car s'il y a des trouble dys, c'est l'ensemble fonctionnel qu'il faut suivre.....logiquement.....


----------EXAMPLE AVEC MA FILLE QUI EST PREMATUREE AVEC HYDROCEPHALIE DU PREMA, elle est toujours hydrocéphale:

            elle avait des troubles de la motricité fine DONT MOTRICITE FACIALE ABSENTE....( donc absence ou presque des différentes émotions sur le visage) et
            les a encore ,elle avait un langage "plaqué" et une énorme écholalie............dans les hypermarchés,les
            gens se retournaient sur ma petite fille qui répétait très bien les phrases d'adultes......   la vitesse de la prononciation des mots était très
            variable....
.aujourd'hui,elle parle bien à 30 ans mais l'étendue du vocabulaire est très différente suivant la sphère du langage
            fonctionnel
....elle marchait sur la pointe des pieds et avait du strabisme....hypotonie remarquée à la naissance et tous les problèmes dys....
           ELLE N'A PU LACER SES LACETS DE CHAUSSURES QU'A 15 ANS !!!!!et encore, même maintenant ses lacets ne sont pas bien serrés.... ou.mauvaise
            coordination motrice.....ne sait toujours pas se moucher réellement....problèmes sensoriels toujours présents et s'aggravant parfois....
troubles des mémoires...

            vocabulaire riche sur les objets mais très peu étendu sur le langage fonctionnel social et des émotions ou méconnaissance des habiletés sociales , très
            npeu étendu sur le langage fonctionnel du
            temps et de l'espace....pas d'attention conjointe......le langage s'exprimant sur la douleur ou sur les différentes parties du corps est très limité ou
            absent........ET DES QU'ELLE EST PERTURBEE ou anxieuse, presque perte de la parole mais l'écrit subsiste------elle peut exprimer par écrit ce qu'elle
            n'arrive pas à dire.........

----------BREF DE BREF:  est-ce que le langage ne serait-il pas corrélé avec les différentes atteintes cérébrales?????



---------dans ces études, on parle quand même de : La motricité fine considérablement retardée (score T <20) était le plus puissant prédicteur CART de la langue à 19 ans.et d'enfants qui ne savent pas dire une phrase.....


---------dans ces deux études, il ne semble pas que le type de prise-en-charge aie été mentionné.....or de 3 ans à 19 ans c'est ce qui compte.....


---------quels types de spécialistes ont pris part à ces deux études? PSYCHOLOGUES, PSYCHIATRES, NEUROLOGUES....(ça m'étonnerait), ERGO, PEDIATRES....ORTHOPHONISTES....PSYCHOMOTRICIENS.......NEUROPSYCHOLOGUES .....  ????????

--------- IL AURAIT ETE PLUS INTERESSANT DE FAIRE DES ETUDES SUR LE TROUBLE DES MEMOIRES ET LE DEVELOPPEMENT DU LANGAGE.....






 scratch  scratch  scratch  scratch  scratch  scratch  scratch








Dernière édition par chantal 83 le Lun 9 Sep - 13:54, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Empty
MessageSujet: Re: les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage   les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Icon_minitimeLun 9 Sep - 12:06



ETUDE INTERESSANTE SUR LES TROUBLES MOTEURS: A LIRE ABSOLUMENT



http://www.psychomotricien-liberal.com/2018/02/22/la-motricite-fine-en-psychomotricite/




Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Empty
MessageSujet: Re: les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage   les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Icon_minitimeLun 9 Sep - 12:24



concernant les prématurés :La dyspraxie :
une complication neurologique
possible à distance
de la grande prématurité



https://www.edimark.fr/Front/frontpost/getfiles/22153.pdf


ma fille est considérée préma mais pas grand préma et pourtant elle est dyspraxique




Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Empty
MessageSujet: Re: les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage   les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Icon_minitimeLun 9 Sep - 12:46

INTERESSANT :


http://www.chups.jussieu.fr/polysPSM/psychomot/semioRENAULT/POLY.Chp.5.4.html


5.4.2 Approche neurologique

Atteinte des fonctions du cerveau se rapportant à l’action ⇒ pénalise le geste dans sa précision, sa rapidité, son organisation.

Elle concerne la pensée de l’action ou sa réalisation ⇒ mêmes zones cérébrales.

Zones pariétales
Zones frontales

⇒ Retentissement sur tous les apprentissages : lecture, approche du nombre, écriture

Distinction :

Trouble moteur = constance et régularité de l’anomalie
Trouble praxique = fluctuation des performances + dimension spatiale au premier plan.

Caractéristiques psychomotrices :

Lenteur, absence de précision, défaut d’anticipation lors de l’exécution motrice.
Mauvaise utilisation des rétroactions visuelles et proprioceptives lors du contrôle du mouvement.
Les différentes dyspraxies :

La dyspraxie idéatoire/idéomotrice

Les gestes concernent l’utilisation d’un outil et/ou ayant un aspect symbolique.
Parfois les mimes d’utilisation sont perturbés
La dyspraxie constructive

Concerne les activités d’assemblage.
Dimension spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale

Dyspraxie + troubles du regard
Classification des dyspraxies

C.L GERARD et M. DUGAS ont différencié les dyspraxies en 3 groupes.


La dyspraxie de premier type :

Association troubles praxiques + Difficulté d’expression verbale

La dyspraxie de deuxième type :

Atteinte dissociée de la motricité. Praxies sur ordres mieux réussies que sur imitation.
Difficultés syntaxiques + dyscalculie spatiale

La dyspraxie de troisième type :
Déficit du système attentionnel.
Déficit de représentation d’indices visuels.







donc en fait , ces deux études se basent sur la dyspraxie de premier type:


La dyspraxie de premier type :

Association troubles praxiques + Difficulté d’expression verbale




Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Empty
MessageSujet: Re: les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage   les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Icon_minitimeLun 9 Sep - 13:28

intéressant:

https://apprendreaeduquer.fr/troubles-de-lintegration-sensorielle-enfants-en-difficulte/


juste une précision, il y a onze sens répertoriés normalement....

VOIR MON POST ANCIEN:

http://chezfloetnath.niceboard.com/t8089-et-quatre-sens-en-plus



BREF DE BREF, IL AURAIT ETE PLUS INTERESSANT DE FAIRE UNE ETUDE ENTRE LE RETARD DE LANGAGE ET LES TROUBLES SENSORIELS.......



Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  scratch  scratch  scratch


Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
Contenu sponsorisé




les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Empty
MessageSujet: Re: les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage   les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
les difficultés motrices pourraient prédire trouble langage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» difficulté à bâtir ma progression annuelle en seconde
» Dire je t'aime !
» Grosse difficulté mère fille
» La protéine E-cadherin, la protéine cadherin-22
» Ne pas culpabiliser face à ses émotions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: handicap : des infos !!!! :: Scientifique-
Sauter vers: