AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés

Aller en bas 
AuteurMessage
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Empty
MessageSujet: adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés   adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Icon_minitimeMar 27 Aoû - 12:50

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/blog/250719/pour-les-adultes-autistes-un-sejour-lhopital-comporte-un-risque-eleve-de-deces



https://www.spectrumnews.org/news/for-autistic-adults-a-hospital-stay-carries-high-risk-of-death/


traduction:


https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.spectrumnews.org%2Fnews%2Ffor-autistic-adults-a-hospital-stay-carries-high-risk-of-death%2F



https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31187641

TRADUCTION:

Abstrait

Une analyse rétrospective des données à l’aide d’un échantillon national de patients hospitalisés (2004-2014) a été réalisée pour examiner la mortalité à l’hôpital chez les adultes atteints de troubles du spectre autistique aux États-Unis par rapport à la population générale.

Nous avons modélisé les régressions logistiques pour comparer la mortalité hospitalière des adultes atteints de troubles du spectre autistique (n = 34 237) et des témoins appariés selon l'âge et le sexe (n = 102 711) dans un rapport de 1: 3. Les adultes présentant des troubles du spectre autistique présentaient des probabilités de mortalité plus élevées en milieu hospitalier que les témoins (odds ratio = 1,44, intervalle de confiance à 95%: 1,29 à 1,61, p <0,001). Ce risque est resté élevé même après ajustement pour l'âge, le sexe, la race / ethnie, le revenu, le nombre de comorbidités, l'épilepsie et les comorbidités psychiatriques, la taille du lit d'hôpital, la région hospitalière et l'année d'hospitalisation (odds ratio = 1,51, intervalle de confiance à 95%: 1,33- 1,72, p <0,001). Les adultes atteints de troubles du spectre autistique et présentant une mortalité hospitalière présentaient un risque plus élevé d'avoir 10 comorbidités médicales observées liées au Elixhauser au moment du décès, y compris des psychoses, d'autres troubles neurologiques, du diabète, de l'hypothyroïdie, du collagène, une maladie vasculaire, de l'arthrite rhumatoïde, obésité, perte de poids, troubles des liquides et des électrolytes, anémies de carence et paralysie.

Les résultats de l'interaction entre le sexe et les troubles du spectre de l'autisme suggèrent que les femmes présentant des troubles du spectre de l'autisme ont des probabilités de mortalité à l'hôpital presque deux fois plus élevées (odds ratio = 1,95, p <0,001) que les hommes souffrant de troubles du spectre de l'autisme. Les résultats de l'analyse stratifiée ont également montré que les femmes atteintes de troubles du spectre autistique présentaient une probabilité de mortalité à l'hôpital 3,17 fois supérieure (intervalle de confiance à 95%: 2,50-4,01, p <0,001) par rapport aux femmes du groupe de contrôle correspondant. groupe; cette différence persistait même après ajustement pour les caractéristiques socio-économiques, cliniques et hospitalières (odds ratio = 2,75, intervalle de confiance à 95%: 2,09-3,64, p <0,001).

Nos résultats soulignent la nécessité de poursuivre la recherche afin d'élaborer de meilleures stratégies pour la prestation de soins de santé et de services aux personnes atteintes de troubles du spectre autistique.




pourquoi?: CECI EST MON ANALYSE PERSONNELLE VIA LES PROBLEMES RENCONTRES PAR MA FILLE AUTISTE

-------   déjà, on peut citer trop d'emploi de médocs chez les personnes autistes par rapport au reste de la population
-------    les médicaments sont testés sur les hommes et des animaux mâles et très peu sur les femmes et animaux femelles....

-------   un certain pourcentage de personnes avec autisme ont des maladies neurologiques et pourtant elles reçoivent des médicaments non testés sur ces
           maladies....LES LABORATOIRES EXCLUENT DIRECTEMENT DE LEURS TESTS LES PERSONNES AVEC TROUBLES NEUROLOGIQUES........

------- les anti-épileptiques sont très spécifiques pour chaque cas d'épilepsie or en france un même anti-épileptique peut être donné pour une autre épilepsie
par manque de connaissance des médecins......il est reporté de nombreux décès même en hôpitaux par des personnes épileptiques...

-------   peur des médecins chez les personnes avec autisme et donc elles arrivent à l'hôpital quand le problème est déjà grave

-------   un grand nombre de personnes autistes ne perçoivent pas la douleur de la même façon que les neuro-typiques


---------ne savent pas communiquer leurs problèmes de santé et un grand nombre de personnes autistes ont un problème de communication; nombreuses
           personnes avec autisme sont même non verbales.......chez les médecins et hôpitaux, il n'y a pas assez de supports de communication non verbale qui
           pourtant existent....

-------- ne savent pas prioriser les problèmes de santé à cause souvent de troubles sensoriels


-------   les neuro-typiques ne prennent pas au sérieux les problèmes de santé des personnes autistes.....


-------  ce n'est pas parce que vous êtes une personne avec autisme que vous n'avez pas les mêmes problèmes de santé que les autres.. ...

-------  les troubles métaboliques réels ne sont pas assez pris en compte par le corps médical

------   l'alimentation et les déséquilibres alimentaires chez les personnes autistes ne sont pas assez pris en compte; et ceci est amplifié par les prises de
           médocs....

------   la jeune femme autiste rencontre sans doute plus de problèmes à cause des menstruations, de devenir mère d'un enfant, et des nombreux cas de viols  
           et de LEURS prise-en-charge....LES FEMMES AVEC AUTISME SERAIENT PLUS SENSIBLES AU TROUBLE DE L'HUMEUR A CAUSE DES
          HORMONES...
------   des suicides et des tentatives de suicide à cause de dépression.....dépression mal prise en charge....ainsi que la gravité des automutilations pas assez
          prises en charge ( troubles sensoriels ou pas)


------  des accidents dû au vagabondage OU ERRANCE par perte de repères géographiques et à la méconnaissance des dangers

----     etc.......






Dernière édition par chantal 83 le Mar 27 Aoû - 15:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Empty
MessageSujet: Re: adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés   adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Icon_minitimeMar 27 Aoû - 13:23

ETUDE D'EMPLOI DES MEDOCS EN ENGLETERRE CHEZ LES PERSONNES AVEC AUTISME:


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30380202

traduction:


https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.ncbi.nlm.nih.gov%2Fpubmed%2F30380202


Comorbidités psychiatriques et utilisation de médicaments psychotropes dans l'autisme: une étude de cohorte appariée avec des groupes de comparaison du TDAH et de la population générale au Royaume-Uni.


Houghton R 1, 2 , Liu C 2 , Bolognani F 3 .
Informations sur l'auteur
1
École CAPHRI, Département de pharmacie clinique et de toxicologie, Maastricht UMC +, Bâle, Bâle-Ville, Pays-Bas.
2
Soins de santé personnalisés, données du monde réel, neurosciences, développement de produits, F. Hoffmann-La Roche, Ltd., Bâle, Suisse.
3
Neurosciences, ophtalmologie et maladies rares (NORD), Recherche et développement précoce de Roche Pharma, Centre d'innovation Roche de Bâle, F. Hoffmann-La Roche, SA, Bâle, Suisse.

Abstrait



Les comorbidités psychiatriques et l'utilisation de médicaments psychotropes sont courantes chez les patients présentant un trouble du spectre autistique (TSA). Cependant, la plupart des recherches précédentes ont utilisé des données provenant des États-Unis et peu d'études ont comparé l'utilisation de médicaments dans les TSA à des groupes témoins, ce qui rend difficile la contextualisation des résultats. Au Royaume-Uni (Royaume-Uni), les médecins généralistes jouent un rôle clé dans la gestion des TSA. Nous avons mené une étude rétrospective transversale sur l'année civile 2015, en utilisant des données de soins primaires du Royaume-Uni. Nous avons identifié une cohorte prévalente de cas de TSA (n = 10 856) et des groupes témoins appariés de (a) population générale (n = 21 712) et (b) trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (TDAH; n = 7 058) selon l'âge, le sexe et la région.

Nous avons décrit les comorbidités psychiatriques, les médicaments psychotropes et l'utilisation des soins de santé dans les trois cohortes. Au sein de la cohorte de TSA, nous avons utilisé des modèles de régression logistique multivariable pour explorer les associations entre les caractéristiques des patients et les résultats de: tout médicament psychotrope, de la polypharmacie et du nombre de visites de soins primaires.

Nous avons utilisé la régression logistique conditionnelle pour comparer les groupes ASD et les groupes de contrôle. Des comorbidités psychiatriques ont été enregistrées chez 41,5% des patients atteints de TSA; 32,3% ont reçu des médicaments psychotropes et 9,8% ont reçu une polypharmacie. L'augmentation de l'âge et toutes les comorbidités psychiatriques (à l'exception des troubles de la conduite) étaient associées à l'utilisation du traitement.


Les hommes étaient moins susceptibles de recevoir un traitement que les femmes [Odds ratio (OR) 0.74 (0.66-0.83)]. Les patients atteints de TSA étaient plus susceptibles de prendre des médicaments psychotropes que la population générale [OR 4,91 (4,46-5,40)], mais moins susceptibles que ceux du TDAH [OR 0,40 (0,37-0,44)].

Globalement, les taux d'utilisation de médicaments au Royaume-Uni étaient inférieurs à ceux précédemment rapportés aux États-Unis. Autism Research 2018, 11: 1690-1700. © 2018 Société internationale de recherche sur l'autisme, Wiley Periodicals, Inc. RÉSUMÉ: Nous avons utilisé des dossiers médicaux électroniques du Royaume-Uni pour décrire le nombre de comorbidités psychiatriques, l'utilisation de médicaments psychotropes et l'utilisation de ressources de soins de santé pour les TSA. Environ un tiers des personnes atteintes de TSA se sont vu prescrire un médicament psychotrope, ce qui était plus que la population en général, mais moins que pour les personnes atteintes de TDAH. L'augmentation de l'âge, les comorbidités psychiatriques et le sexe féminin étaient tous associés de manière indépendante à l'utilisation de médicaments psychotropes.


Les taux d'utilisation de médicaments au Royaume-Uni étaient inférieurs à ceux précédemment rapportés aux États-Unis.



----------------------------------


et en france, le taux d'utilisation de médicaments par rapport à l'angleterre et aux USA???? scratch scratch scratch


donc si tu es une jeune femme autiste avec du TDAH depuis toute petite et des convulsions à la naissance et de l'anxiété???? et une hydrocéphalie trop dangereuse pour opérer .........



Rolling Eyes


--------------------------------


EMPLOI DES MEDOCS AUX USA POUR LES PERSONNES AVEC AUTISME:


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28963809


traduction:

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.ncbi.nlm.nih.gov%2Fpubmed%2F28963809


Autism Res. 2017 décembre; 10 (12): 2037-2047. doi: 10.1002 / aur.1848. Epub 2017 30 septembre.
Comorbidités psychiatriques et utilisation de médicaments psychotropes chez les personnes atteintes de troubles du spectre autistique aux États-Unis.
Houghton R 1 , Ong RC 1 , Bolognani F 2 .
Informations sur l'auteur
1
Real World Data-Science, Développement de produits, F. Hoffmann-La Roche SA, Hochstrasse 4, Bâle, 4053, Suisse.
2
Neuroscience, ophtalmologie et maladies rares (NORD), Recherche et développement précoce de Roche Pharma, Centre d'innovation Roche de Bâle, F. Hoffmann-La Roche SA, Grenzacherstrasse 124, Bâle, 4070, Suisse.


Abstrait



Cette étude a examiné l'utilisation de médicaments psychotropes dans deux grandes cohortes de personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA) tout au long de l'année civile 2014.


Les cohortes se référaient à des personnes ayant une assurance commerciale (financée par l'employeur) et Medicaid aux États-Unis. Nous nous sommes efforcés de comprendre les habitudes de prescription de ces médicaments dans une large tranche d’âge et en présence / absence d’autres caractéristiques cliniques et non cliniques, y compris des comorbidités psychiatriques.

Nous avons décrit la prévalence et la durée des ordonnances en fonction de l'âge, de la comorbidité psychiatrique et de l'ensemble. Nous avons également adapté des modèles de régression logistique multivariable pour décrire simultanément la relation entre les traitements et les caractéristiques du sujet. Quatre-vingt pour cent de la population identifiée était constituée d'hommes, bien que le sexe n'ait pas eu d'incidence sur les chances de recevoir des médicaments.

La consommation de médicaments était fortement associée à l’âge, augmentant le plus rapidement avant l’âge adulte; généralement en plateau par la suite. Toutes les comorbidités psychiatriques étudiées augmentaient également les chances d’utilisation de médicaments, l’épilepsie et le TDAH ayant les associations les plus élevées dans les cohortes commerciale (OR> 7) et Medicaid (OR environ 12). Les bénéficiaires de régimes d’assurance non capitalisés, de familles d’accueil et de personnes de race blanche avaient également des probabilités d’ordonnance plus élevées. Dans l’ensemble, un peu plus d’inscrits de Medicaid ont reçu un traitement psychotrope (commercial: 64%, Medicaid: 69%). Néanmoins, dans les deux cohortes, une large proportion de personnes a reçu un traitement, même sans diagnostic d'aucune autre comorbidité psychiatrique (commercial: 31%, Medicaid: 33%).

En résumé, ce rapport apporte un nouvel éclairage sur les dernières tendances en matière de profil de comorbidité psychiatrique et de traitement psycho-pharmacologique dans ASD Autism Res 2017, 10: 2037-2047. © 2017 Société internationale de recherche sur l'autisme, Wiley Periodicals, Inc.

RÉSUMÉ: cette étude a identifié un grand nombre d'enfants et d'adultes atteints de trouble du spectre autistique (autisme) à partir de données d'assurance maladie parrainées par l'employeur et financées par le gouvernement (Medicaid).

Plus des deux tiers des personnes ont pris des médicaments psychotropes, et quatre personnes sur dix en ont reçu deux simultanément. Les chances de recevoir des médicaments ont augmenté chez les personnes atteintes d'autres troubles psychiatriques (par exemple, le TDAH) et ont également augmenté avec l'âge.

© 2017 Société internationale pour la recherche sur l'autisme, Wiley Periodicals, Inc.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Empty
MessageSujet: Re: adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés   adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Icon_minitimeMar 27 Aoû - 14:47

autres causes de décès chez les personnes avec autisme:

https://www1.racgp.org.au/newsgp/clinical/injuries-the-largest-cause-of-death-for-people-wit


https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/aur.2086


traduction:

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww1.racgp.org.au%2Fnewsgp%2Fclinical%2Finjuries-the-largest-cause-of-death-for-people-wit


Les blessures sont la principale cause de décès chez les personnes autistes: étude


Le Dr James Best, avocat généraliste et défenseur de l'autisme, estime que les résultats confirment que les personnes atteintes de TSA présentent un ensemble de facteurs de risque différents pour la santé.

Les taux de mortalité des personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA) sont le double de ceux de la population en général et les chercheurs pensent que des besoins non satisfaits en matière de santé mentale pourraient être un facteur.

Les résultats des chercheurs ont été dérivés d'une étude réalisée par la première université de Nouvelle-Galles du Sud (UNSW) en Australie, qui analysait des ensembles de données couplées sur les taux de mortalité, les facteurs de risque et la cause de décès pour 36 000 personnes atteintes d'autisme.

Alors que le cancer et les maladies de l'appareil circulatoire sont la principale cause de décès dans la population en général, les blessures et les empoisonnements, y compris les accidents, les suicides et les décès liés à l'automutilation, étaient les causes les plus courantes de TSA.

Le docteur James Best, avocat généraliste et défenseur de l'autisme, a déclaré à NewsGP qu'il n'était pas surpris par les résultats, mais qu'il avait confirmé que les personnes atteintes de TSA présentaient un ensemble de facteurs de risque différents pour la santé.

«Cela nous indique clairement que beaucoup de ces problèmes peuvent être évités. Si vous savez, par exemple, que les accidents et autres sont plus fréquents dans cette population, des stratégies d'éducation à la sécurité peuvent être mises en œuvre », a-t-il déclaré.

«Il ne s'agit pas seulement de leur enseigner des compétences sociales et de communication. La sécurité est un facteur très important, tout comme la protection de leur santé mentale à mesure qu'ils vieillissent.

Le Dr Best a déclaré que les résultats apportaient également des preuves supplémentaires à l'appui d'une réforme structurelle concernant le traitement des personnes faisant partie du spectre, ainsi que de l'importance pour les généralistes de prendre conscience du point de vue du patient.

"Il est important d'essayer de recadrer votre façon de gérer et d'éduquer vos patients, ou les parents de votre patient autiste, en tenant compte de ces différents facteurs de risque", a-t-il déclaré.

«Lorsque vous parlez à de nouveaux parents, je pense que parler de sécurité est une chose vraiment utile. Cela est inclus dans les listes de contrôle de la sécurité du dossier de santé de l'enfant et autres, mais je pense que cela devient plus important pour les enfants du spectre, car ils sont clairement plus enclins à avoir des ennuis ».


Selon la recherche, les personnes du spectre atteintes de maladies concomitantes telles que les maladies physiques chroniques, l'épilepsie et les problèmes de santé mentale courent un risque plus élevé de décès, tout comme les personnes ayant une déficience intellectuelle.

Le professeur Julian Trollor, président de l'UNSW Medicine pour la santé mentale des handicapés mentaux, a déclaré que l' une des caractéristiques les plus importantes de l'étude est que le taux de mortalité élevé des personnes atteintes d'autisme ne résulte pas de leur spectre.

"Les résultats indiquent plutôt qu'il faut mieux comprendre l'autisme et les maladies concomitantes dans le secteur des services de santé et qu'un accès plus équitable aux services de santé doit être une priorité pour le gouvernement et les prestataires de services de santé", a déclaré le professeur Trollor. .

«Ces informations sont utiles car des stratégies ciblées peuvent être développées pour les personnes à risque élevé.

«Combinée aux informations sur la santé mentale en tant que facteur de risque de décès, la proportion plus élevée de décès dus à des blessures et à des intoxications peut indiquer des besoins non satisfaits en matière de santé mentale auxquels ce groupe est confronté.

"Dans l'ensemble, le risque élevé de décès chez les personnes atteintes d'autisme est un indicateur troublant de l'ampleur des inégalités de santé subies par cette population."

De nouvelles directives nationales ont été publiées en octobre pour améliorer le diagnostic des TSA , et Mme Kathy Isaacs, défenseure de la santé des autistes, a déclaré qu'une action immédiate était désormais nécessaire pour remédier aux inégalités en matière de santé vécues par les personnes atteintes de la maladie.

«Les résultats de cette étude devraient servir d’appel à l’action pour le gouvernement et les prestataires de services de santé. Chaque Australien mérite des soins de santé à la fois facilement accessibles et adaptés à leurs besoins individuels, mais cette étude confirme le sentiment de la communauté autiste que ce n'est pas ce qui se passe », a-t-elle déclaré.

«Nous devons veiller à ce que tous nos programmes de promotion de la santé et de santé préventive au niveau du système soient accessibles, que l'objectif minimal de sensibilisation à l'autisme soit atteint pour tout le personnel et, enfin, que les personnes appartenant au spectre soient consultées et impliquées à toutes les étapes. développement de la politique de santé. '







Dernière édition par chantal 83 le Mar 27 Aoû - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Empty
MessageSujet: Re: adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés   adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Icon_minitimeMar 27 Aoû - 14:55

Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Empty
MessageSujet: Re: adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés   adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Icon_minitimeMar 27 Aoû - 14:57



Dernière édition par chantal 83 le Mar 27 Aoû - 15:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Empty
MessageSujet: Re: adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés   adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Icon_minitimeMar 27 Aoû - 15:00




https://nationalautismassociation.org/resources/autism-safety-facts/


traduction:


https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fnationalautismassociation.org%2Fresources%2Fautism-safety-facts%2F


Faits sur l'autisme et la sécurité
Pour des informations détaillées et des conseils de sécurité, veuillez visiter le site Web de la NAA sur la sécurité des personnes autistes .

La noyade est l'une des principales causes de décès des personnes atteintes d'autisme. Veuillez cliquer ici pour obtenir une liste des établissements du YMCA proposant des cours de natation sur mesure et assurez-vous que le dernier cours de votre enfant porte des vêtements et des chaussures.

Mortalité globale

En 2008, des chercheurs danois ont découvert que le risque de mortalité chez la population autiste était deux fois plus élevé que celui de la population en général.
En 2001, une équipe de recherche californienne a découvert un nombre élevé de décès liés à l'autisme et l'a attribuée à plusieurs causes, notamment des convulsions et des accidents tels que la suffocation et la noyade.

Errance / Elopement

Environ la moitié des enfants atteints de TSA, soit 48%, tentent de quitter un environnement sûr, un taux presque quatre fois supérieur à celui de leurs frères et sœurs non affectés
En 2009, 2010 et 2011, la noyade accidentelle représentait 91% du nombre total de décès aux États-Unis rapportés chez des enfants atteints de TSA âgés de 14 ans ou moins à la suite de leur errance ou de leur fuite.
Plus du tiers des enfants atteints de TSA qui errent ou sont partis ne sont jamais ou rarement en mesure de communiquer leur nom, leur adresse ou leur numéro de téléphone
Deux parents d'électeurs sur trois ont déclaré que leurs enfants disparus avaient été victimes d'un accident de la route
32% des parents ont déclaré un «appel proche» avec une possible noyade
L'errance a été classée parmi les comportements de TSA les plus stressants par 58% des parents d'élopers
62% des familles d'enfants en fuite ont été empêchées d'assister à des activités en dehors de la maison par crainte d'errer
40% des parents avaient souffert de troubles du sommeil en raison de la peur de l'éloignement
Les enfants atteints de TSA ont huit fois plus de risques de fuir entre 7 et 10 ans que leurs frères et sœurs en développement typique
La moitié des familles avec des elopers rapportent n'avoir jamais reçu de conseil ou d'orientation au sujet de la fugue d'un professionnel
Seulement 19% avaient reçu un tel soutien d'un psychologue ou d'un professionnel de la santé mentale
Seulement 14% avaient reçu des conseils de leur pédiatre ou d'un autre médecin
Source: Rapport de recherche du réseau interactif sur l'autisme: Elopement and Wandering (2011).
Source: Association nationale de l'autisme, Résultats létaux chez les personnes vivant avec un déficit d'autonomie en errance (2012).

Le Centre national pour les enfants disparus et exploités a récemment publié un document important pour les premiers intervenants et le personnel de recherche et sauvetage pour les cas impliquant une personne ayant des besoins spéciaux. S'il vous plaît visitez ce lien, imprimez et partagez ce document avec votre police locale, shérif et les services d'incendie.


Contention / isolement

On estime qu'au cours des cinq dernières années, plus de 20 élèves, dont de nombreux handicapés, sont décédés des suites de l'isolement et des moyens de contention utilisés dans les écoles.
Une enquête menée en 2009 par le Government Accountability Office (GAO) a révélé que des milliers d'étudiants avaient été blessés physiquement et émotionnellement traumatisés à la suite de mesures de contention et d'isolement.
À l'heure actuelle, aucune loi fédérale n'interdit l'utilisation de moyens de contention qui limitent la respiration et l'isolement sous clé dans les écoles publiques et privées.
Les dangers incluent: la mort par asphyxie; Blessures corporelles; Trouble de stress post-traumatique; Complications cardiaques, gastro-intestinales et pulmonaires; Diminution de l'appétit et de la malnutrition; La déshydratation; Infections des voies urinaires; Incontinence; Agitation; Dépression / retrait; Perte de dignité; Problèmes de sommeil; Humiliation; Anxiété; Phobies accrues; Augmentation de l'agression, y compris le SIB (comportement d'automutilation)
Source: Government Accountability Office des États-Unis, cas de décès et d'abus dans des écoles publiques et privées et dans un centre de traitement (2009).


Harcèlement

65% des parents ont déclaré que leurs enfants Asperger avaient été victimisés par leurs pairs d'une manière ou d'une autre au cours de la dernière année
47% ont déclaré que leurs enfants avaient été frappés par des camarades ou des frères et soeurs
50% ont déclaré avoir peur de leurs pairs
9% ont été attaqués par un gang et blessés dans les parties intimes
12% ont indiqué que leur enfant n'avait jamais été invité à une fête d'anniversaire
6% ont presque toujours été choisis en dernier pour les équipes
3% mangeaient seuls au déjeuner tous les jours
Source: Problèmes en soins infirmiers pédiatriques complets (2009)


Abus sexuel

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), environ 1 garçon et 1 fille sur 4 sont victimes d'abus sexuel avant l'âge de 18 ans.
En outre, le National Crime Victimization Survey du Département de la justice des États-Unis, la plus vaste et la plus fiable des enquêtes criminelles du pays, indique qu’une personne est sexuellement victimisée aux États-Unis toutes les deux minutes - et que le nombre de personnes handicapées est encore plus élevé.
Une étude réalisée dans le Nebraska sur 55 000 enfants a montré qu'un enfant présentant un handicap intellectuel quelconque avait quatre fois plus de risque d'être agressé sexuellement qu'un enfant non handicapé (Sullivan et Knutson, 2000). Bien qu'il n'existe pas de chiffres spécifiques pour les personnes atteintes d'autisme, les recherches suggèrent que cette population est extrêmement vulnérable.




La NAA a mis en place 3 groupes spécifiques sur l'autisme et la sécurité sur Facebook. Joignez-vous à ces pages pour des nouvelles pertinentes, des alertes d'action et des mises à jour relatives à ces sujets.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Empty
MessageSujet: Re: adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés   adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Icon_minitimeMar 27 Aoû - 15:24

étude sur la cause de décès : le suicide:


https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/aur.2076



https://www.autistica.org.uk/what-is-autism/signs-and-symptoms/suicide-and-autism


Le suicide est quand quelqu'un prend sa propre vie. Il est plus fréquent que les autistes pensent au suicide et meurent par suicide que la population en général.

La recherche nous aide à comprendre pourquoi et à ce que nous pouvons faire pour le changer.


Pensées suicidaires dans l'autisme
Jump to: Déclencheurs possibles





Les autistes nous ont dit que lorsqu'ils se sentent suicidaires, ils peuvent ne pas montrer les signes auxquels les gens s'attendent généralement. Ceci est dû au fait

ils ont des différences de communication et d'interaction avec d'autres personnes
ils ont du mal à communiquer leurs pensées
ils pourraient ne pas vouloir en parler
Si une personne autiste vous dit qu’elle est suicidaire, il est important de le croire.


Déclencheurs possibles
On ignore si les facteurs de suicide chez l’autisme sont les mêmes que dans la population en général.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une personne peut envisager de se suicider

événements de la vie difficiles
se sentir seul, sans espoir ou comme si les choses ne s'amélioraient pas
un état de santé physique ou mental, y compris la dépression et l'anxiété
Les personnes autistes sont plus susceptibles d'avoir des problèmes de santé mentale comme l'anxiété et la dépression. Certains chercheurs pensent que le TDAH peut augmenter le risque de suicide chez les personnes autistes.

Les personnes autistes nous ont dit qu'il pourrait y avoir d'autres raisons pour lesquelles les taux de suicide chez les autistes sont plus élevés, notamment:

retards dans la réception d'un diagnostic
difficultés d'accès au support
mauvaise santé physique
taux de chômage élevé


https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.autistica.org.uk%2Fwhat-is-autism%2Fsigns-and-symptoms%2Fsuicide-and-autism





Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
Contenu sponsorisé




adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Empty
MessageSujet: Re: adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés   adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
adultes autistes séjour à l'hôpital et risques décès élevés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» méditons les évangiles du jour
» en ce jour spécial !!!!
» La lune 7e jour
» "Monsieur" Stage prison - jour 1
» la mécanique du Coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: handicap : des infos !!!! :: Scientifique-
Sauter vers: