AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 autisme et comorbidités et différents autismes

Aller en bas 
AuteurMessage
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

autisme et comorbidités et différents autismes Empty
MessageSujet: autisme et comorbidités et différents autismes   autisme et comorbidités et différents autismes Icon_minitimeDim 21 Juil - 12:40

Les comorbidités, une piste pour stratifier les jeunes patients autistes

https://www.lequotidiendumedecin.fr/archives/les-comorbidites-une-piste-pour-stratifier-les-jeunes-patients-autistes

Les comorbidités, une piste pour stratifier les jeunes patients autistes (Damien Coulomb, Le Quotidien du Médecin)
4 juin 2019|La Recherche
Les enfants atteints d’autismes sont souvent atteints d’autres pathologies avec de grande variation en termes de sévérité et d’âge de début. Or « la présence de ces comorbidités modifie grandement la présentation clinique de l’autisme et une meilleure compréhension de ces pathologies pourrait améliorer le diagnostic et les protocoles thérapeutiques », affirment les chercheurs de l’institut polytechnique Rensselaer, à New York, dans un article publié dans la revue « Autisme Research », proposant une nouvelle classification des patients sur la base de leur comorbidité.

Ces dernières pourraient effet être le reflet de mécanismes physiopathologiques distincts et donc d’étiologies particulières de la maladie.

Pour établir leur classification, les chercheurs ont mené une étude rétrospective sur une cohorte de 3 278 enfants, suivis pendant au moins 5 ans et présentant des troubles du spectre autistique (TSA). Leurs données ont été collectées entre 2000 et 2015 via les bases de données d’assurances privées américaines de santé. Ces enfants ont été comparés à une cohorte témoin de 279 693 enfants de la population générale sans TSA.

Les auteurs ont regardé plus spécifiquement les pathologies suivantes : retards développementaux, épilepsie, pathologies auto-immunitaires, symptômes gastro-intestinaux, troubles du sommeil et troubles psychiatriques. Le suivi de 5 ans a été découpé en 10 périodes d’observation de 6 mois.



Trois groupes distincts:
Les prévalences de toutes les comorbidités étaient significativement plus élevées dans la cohorte des enfants présentant des TSA, que chez les enfants de la population générale, et tout particulièrement pour ce qui concerne les troubles du développement, les troubles psychiatriques, l’épilepsie et les troubles du sommeil.



Les données d’apparition des symptômes furent ensuite analysées par un algorithme dont l’objectif était d’identifier des patterns communs à de larges groupes de patients. Trois ensembles ont été ainsi identifiés : un premier groupe (23,7 % de la cohorte) caractérisé par un fort taux de comorbidités, un second caractérisé par un taux intermédiaire (26,5 %), et un troisième groupe ayant une prévalence faible et rassemblant la moitié des patients. Dans ce dernier groupe, seuls les retards du développement étaient significativement plus fréquents que dans la population générale. C’est aussi dans ce 3e groupe que le diagnostic de l’autisme est, en médiane, le plus tardif. Cette dernière observation s’expliquerait, selon les auteurs, par le fait que ces patients sont moins souvent en contact avec le système de santé. Les auteurs préconisent la tenue de travaux pour évaluer une éventuelle relation statistique entre la fréquence des comorbidités et la sévérité des TSA.



L’analyse statistique indique également que certaines comorbidités ont tendance à apparaître au cours des mêmes périodes de temps. C’est ainsi le cas des troubles gastro-intestinaux et des pathologies auto-immunes d’une part et de l’épilepsie et des troubles du sommeil d’autre part. Cette observation conduit les chercheurs à s’interroger sur des mécanismes communs qui lieraient ces pathologies entre elles et à l’autisme.



Les catégories proposées par les chercheurs de l’Institut polytechnique Rensselaer « pourraient constituer la base d’un système de classification de différents sous-types d’autisme », affirment les auteurs. Un tel système de classification serait pertinent pour améliorer le recrutement des patients dans les programmes de recherche fondamentale et de recherche clinique.


https://proaidautisme.org/2019/06/04/les-comorbidites-une-piste-pour-stratifier-les-jeunes-patients-autistes-damien-coulomb-le-quotidien-du-medecin/





Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

autisme et comorbidités et différents autismes Empty
MessageSujet: Re: autisme et comorbidités et différents autismes   autisme et comorbidités et différents autismes Icon_minitimeDim 21 Juil - 15:59



TEXTE ORIGINAL:


https://news.rpi.edu/content/2019/05/31/classification-system-based-co-occurring-conditions-may-provide-insight-autism


traduction:

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fnews.rpi.edu%2Fcontent%2F2019%2F05%2F31%2Fclassification-system-based-co-occurring-conditions-may-provide-insight-autism


Un système de classification fondé sur des conditions concomitantes peut permettre de mieux comprendre l'autisme
L'analyse des données examine également la relation entre l'autisme, les problèmes gastro-intestinaux et l'utilisation d'antibiotiques



TROY, NY - Les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA) sont souvent affectés par des affections concomitantes telles que l'épilepsie, les troubles immunitaires, les problèmes gastro-intestinaux et les retards de développement.

Selon une étude publiée aujourd'hui dans Autism Research , la création d'un système de classification des TSA fondé sur des conditions concomitantes pourrait fournir des informations utiles sur les mécanismes sous-jacents des TSA et sur ces conditions.

L’étude a été réalisée par une équipe de l’Institut polytechnique Rensselaer, dirigée par Juergen Hahn, professeur en génie biomédical, qui a analysé réclamations administratives données de l'entrepôt de données OptumLabs pour des milliers d'enfants avec et sans TSA sur cinq ans. M. Hahn a déclaré que l’équipe avait découvert trois sous-groupes de la cohorte de 3 278 enfants autistes.

Le premier groupe, environ un quart des enfants, avait un taux élevé de diagnostics de maladies concomitants.

La seconde grappe, également environ un quart des enfants, présentait des taux élevés de retards de développement, en particulier.

Le troisième groupe, qui comprenait les 50% restants, affichait les taux de diagnostics de maladies concomitants les plus faibles - légèrement plus élevé que le groupe des 279 693 enfants sans TSA.

Selon Hahn, ces résultats jettent les bases de la création d’un système de sous-classification au sein de l’ASD.

«Cela pourrait potentiellement être un modèle pour examiner les sous-types de l'autisme. Je ne dis pas que c'est la seule façon de le faire mais je pense que c'est un pas important dans cette direction », a-t-il déclaré.

L'analyse a également montré que certaines affections, telles que les troubles gastro-intestinaux et immunitaires, ainsi que les troubles convulsifs et les troubles du sommeil, se produisaient souvent à des moments similaires chez des enfants autistes. Hahn a déclaré que ces résultats pourraient inciter d'autres équipes de recherche à explorer davantage.

«Une fois que vous savez quelles conditions se produisent ensemble, vous pouvez alors vérifier s'il existe des points communs entre les mécanismes sous-jacents. Vous constaterez peut-être que, s’il ya intersection des mécanismes, cela pose un problème ou l’autre », a déclaré Hahn.

Cette étude s'appuie sur des recherches antérieures publiées dans le Journal of Autism and Developmental Trouorders , dans lesquelles les chercheurs de Rensselaer ont examiné les problèmes gastro-intestinaux et l'utilisation des antibiotiques chez les enfants autistes et non-autistes.

Les données ont montré que les symptômes gastro-intestinaux sont deux fois plus fréquents chez les enfants atteints d'autisme, a déclaré Hahn, mais que les antibiotiques n'augmentent pas davantage ces symptômes chez les enfants atteints de TSA que chez les autres enfants.

«Je pense que c'est important car c'est une question que beaucoup de parents ont quand ils vont chez le médecin», a déclaré Hahn.

La réponse à ces grandes questions médicales est l’une des caractéristiques du Centre de biotechnologie et d’études interdisciplinaires (CBIS) de Rensselaer, dont fait partie Hahn.

«Chez Rensselaer, en utilisant une approche interdisciplinaire à l'intersection des sciences physiques, informatiques, de la vie et de l'ingénierie, nous cherchons à donner un nouvel angle à la santé humaine pour les troubles et maladies complexes tels que les TSA, la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson», a déclaré Deepak. Vashishth, directeur de CBIS.

Le dévouement du centre pour le travail en collaboration a permis les découvertes précédentes de Hahn, notamment la découverte que des modèles avec certains métabolites dans le sang peuvent prédire avec précision si un enfant a un diagnostic de TSA.

Dans les deux études les plus récentes, l’équipe a pu cartographier au fil du temps le diagnostic de cooccurrence chez les enfants. Ces chronologies montrent que, à certains âges, les taux de diagnostic divergent entre les enfants autistes et les enfants non.

Ces cartes peuvent aider les médecins à déterminer à quel âge ils doivent commencer à dépister les enfants autistes pour diverses affections concomitantes.

Plus grand que cela, a déclaré Hahn, ces résultats soulèvent davantage de questions à explorer.

"Cela vous dit que quelque chose doit être à l'origine de ce problème et nous devons donc comprendre ce qui se passe dans le corps à ce stade-ci qui pourrait soit causer ou contribuer à ces divergences", a-t-il déclaré.

Deborah McGuinness, professeur d’informatique et membre de l’ Institut d’exploration de données et d’applications de Rensselaer, a rejoint Hahn. Troy Vargason, étudiant diplômé en génie biomédical à Rensselaer; et le Dr Richard Frye, chef de la division des troubles neurodéveloppementaux et directeur du programme de l'autisme à l'Hôpital pour enfants de Phoenix.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

autisme et comorbidités et différents autismes Empty
MessageSujet: Re: autisme et comorbidités et différents autismes   autisme et comorbidités et différents autismes Icon_minitimeLun 22 Juil - 11:46

Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
Contenu sponsorisé




autisme et comorbidités et différents autismes Empty
MessageSujet: Re: autisme et comorbidités et différents autismes   autisme et comorbidités et différents autismes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
autisme et comorbidités et différents autismes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les différents esprit
» Cratère Clavius différents traitements
» regiment de Roverea
» Quels chapelets récitez vous ?
» Les référents en mathématiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: handicap : des infos !!!! :: Scientifique-
Sauter vers: