AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor

Aller en bas 
AuteurMessage
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Ven 24 Aoû - 19:59











https://www.linternaute.com/television/serie-tv/1467831-good-doctor-un-succes-a-la-grey-s-anatomy-ou-dr-house-pour-tf1/



https://www.rtbf.be/tv/emission/detail_good-doctor/actualites/article_revoir-gratuitement-les-premiers-episodes-de-good-doctor-serie-evenement?id=10001818&emissionId=13136



CRITIQUES:

critiques ( voir en-dessous du texte) sur cette série américaine qui est un remake d'une série coréenne d'il y a 2 ans......



https://seriesaddict.fr/critiques/2982-Bilan-saison-1



http://www.dailymars.net/critique-the-good-doctor/


http://www.ozap.com/actu/-good-doctor-tf1-tease-sa-nouvelle-serie-americaine-evenement/561708



https://www.letemps.ch/culture/the-good-doctor-medecin-ne-comprend-rien-sauve



https://www.tf1.fr/tf1/good-doctor



https://www.tf1.fr/tf1/good-doctor/news/good-doctor-nouvelle-serie-de-tf1-arrive-3972549.html



POUR LOUER LA SERIE:

https://mytf1vod.tf1.fr/series/the-good-doctor/saison-1-1800



trailer:


http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19579754&cserie=18045.html



A VOIR 2 EPISODES LE 28 AOUT A PARTIR DE 21 HEURES:

https://www.programme-tv.net/programme/chaine/2018-08-28/programme-tf1-19.html








Dernière édition par chantal 83 le Lun 27 Aoû - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Sam 25 Aoû - 15:50

SI VOUS AVEZ LA FREE BOX

VOUS POUVEZ VOIR LA SERIE 1, épisode 1 ou éclat de verre


MAIS OU???????    quoi  quoi  scratch


SUR LA FREEBOX    REPLAY de TF1      gne



j'avais essayé sur internet et chaîne tv belge et suisse mais on ne peut pas les voir en france

enfin sans s'abonner quelque part....


mais franchement !!!!

pourquoi mettre la série 1 GOOD DOCTOR dans le replay quand la série commence seulement mardi 28 AOUT 2018  


logique NT   Rolling Eyes  Rolling Eyes   flower flower rigole











Dernière édition par chantal 83 le Lun 27 Aoû - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Sam 25 Aoû - 23:59



Dernière édition par chantal 83 le Lun 27 Aoû - 19:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Lun 27 Aoû - 11:12

quelle est la personne "spécialisée en autisme " qui donne des informations sur l'autisme

aux créateurs de cette série?






https://www.askmelissanow.com/


https://www.askmelissanow.com/in-the-press




https://www.autismspeaks.org/blog/2018/03/22/how-good-doctor-developed-its-main-character-autism

TRADUCTION   :       Question  Question


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.autismspeaks.org%2Fblog%2F2018%2F03%2F22%2Fhow-good-doctor-developed-its-main-character-autism&edit-text=&act=url



https://www.autismspeaks.org/blog/2017/11/27/good-doctor-autism-awareness-psa?utm_source=/blog/2017/11/27/good-doctor-autism-awareness-psa&utm_medium=text-link&utm_content=%27The%20Good%20Doctor%27%20autism%20awareness%20PSA&utm_campaign=relateditems2



Why It’s Working: A different kind of doctor changes up the familiar rhythms of a medical drama.

traduction:     Pourquoi ça marche: Un autre type de médecin modifie les rythmes familiers d'un drame médical.






https://www.wsj.com/articles/how-the-good-doctor-redefines-the-tv-hero-1510401603



traduction:     Question  Question


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.wsj.com%2Farticles%2Fhow-the-good-doctor-redefines-the-tv-hero-1510401603&edit-text=&act=url








----------------------------------------------------------



une autre consultante mais qui elle est une personne avec autisme, qui aimerait aussi donner des conseils pour cette série:


https://www.autismspeaks.org/blog/2017/11/27/why-im-thankful-good-doctor?utm_source=/blog/2017/11/27/why-im-thankful-good-doctor&utm_medium=text-link&utm_content=Why%20I%27m%20thankful%20for%20%27The%20Good%20Doctor%27%20&utm_campaign=relateditems2


traduction:


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.autismspeaks.org%2Fblog%2F2017%2F11%2F27%2Fwhy-im-thankful-good-doctor%3Futm_source%3D%2Fblog%2F2017%2F11%2F27%2Fwhy-im-thankful-good-doctor%26utm_medium%3Dtext-link%26utm_content%3DWhy%2520I%2527m%2520thankful%2520for%2520%2527The%2520Good%2520Doctor%2527%2520%26utm_campaign%3Drelateditems2&edit-text=&act=url





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Lun 27 Aoû - 12:17

quand une série tv ou un film au cinéma sort sur l'autisme ou avec un personnage autiste














  intéressant de voir les critiques sur cette série car nous n'en avons vu qu'un seul épisode donc trop tôt pour critiquer.....







critique très intéressante sur l'abus des personnes autistes  par des personnes NT parce qu'il leur faut du temps pour comprendre qu'on les utilise

LES PERSONNES AUTISTES NE COMPRENNENT PAS LES INTENTIONS DES PERSONNES NT

------   dans les prochains épisodes


https://www.indiewire.com/2018/03/the-good-doctor-smile-autism-abuse-recap-spoilers-1201941343/


traduction:     Question  Question



https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.indiewire.com%2F2018%2F03%2Fthe-good-doctor-smile-autism-abuse-recap-spoilers-1201941343%2F&edit-text=&act=url



Wink


-----------------------



EXCELLENTE CRITIQUE DE LA SERIE:


https://nationalpost.com/pmn/entertainment-pmn/autistic-characters-lead-tvs-good-doctor-and-atypical-but-are-they-realistic


traduction: Question


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fnationalpost.com%2Fpmn%2Fentertainment-pmn%2Fautistic-characters-lead-tvs-good-doctor-and-atypical-but-are-they-realistic&edit-text=&act=url



TORONTO - Les personnes autistes sont de plus en plus présentes dans le cinéma et la télévision, plus récemment dans le nouveau réseau de télévision qui propose «The Good Doctor» et «Atypical», qui ont été lancés en août sur le service de diffusion Netflix.

De telles séries peuvent donner aux spectateurs un aperçu du monde des personnes atteintes d'un trouble du spectre de l'autisme, ou TSA, mais à quel point ces personnages sont-ils précis et représentatifs?

Et, plus important encore, comment la communauté de l'autisme a-t-elle réagi à de telles représentations?

"Cela a été un mélange intéressant", concède Esther Rhee, directrice du programme national chez Autism Speaks Canada, une organisation de défense des droits qui finance la recherche sur les maladies neurologiques.

"Nous avons reçu des commentaires d'individus du spectre, de membres de la famille qui disent:" Je suis complètement concerné par certaines de ces histoires ", et nous avons d'autres qui pensent qu'ils ne sont pas des réflexions exactes", a déclaré Rhee.


"Donc, il n'y a pas de réponse à cela."

Alors que les créateurs des émissions ont peut-être imprégné leurs personnages de certaines caractéristiques de l'autisme, Rhee affirme que leur objectif principal est d'être divertissant et non éducatif.

"Nous ne pouvons donc pas nous attendre à ce que les personnes qui ne connaissent pas beaucoup l'autisme regardent chaque épisode et comprennent tout d'un coup ce qui se passe dans la communauté de l'autisme."

Pourtant, Rhee considère que l’inclusion des personnages avec TSA au cinéma, à la télévision et sur scène est généralement positive: «Ces émissions fournissent un point de départ… et si les gens sont d’accord ou pas avec le contenu, autisme."

"The Good Doctor" a créé un engouement sur les blogs et les médias sociaux. Le personnage principal, Shaun Murphy (interprété par Freddie Highmore) est un nouveau chirurgien pédiatre autiste qui a été embauché par un hôpital d'une grande ville à la suite des objections de nombreux membres de son personnel médical.

Murphy est socialement maladroit mais brillant, décrit par les producteurs de la série comme un savant, bien que ce terme et ce «haut niveau de fonctionnement» soient tombés en désuétude au sein de la communauté ASD. Il est mal à l'aise d'établir un contact visuel et peut être stoppé par la conversation - marques stéréotypées de la condition, mais pas universellement partagées par tous les acteurs du spectre.

"Atypical" se concentre sur Sam Gardner (joué par Keir Gilchrist), un jeune homme de 18 ans avec TSA obsédé par tout ce qui concerne l’Antarctique et sujet à une surcharge sensorielle due au bruit et à la lumière excessifs.

"La difficulté est que beaucoup de ces personnages, ils sont un peu comme des personnages de liste de contrôle", a déclaré Michael McCreary, qui a été diagnostiqué à cinq ans avec le syndrome d'Asperger, une condition qui avait autrefois sa propre classification Catégorie ASD dans le DSM-5, la dernière édition de la bible diagnostique de la psychiatrie.

"Quelqu'un dit" Oh, à quoi ressemble l'autisme? " et vous allez, «OK, voici une vingtaine de points de discussion, assurez-vous de les frapper tous», dit le comique de 21 ans d’Orangeville, en Ontario.

"Et maintenant vous n’écrivez plus un personnage, vous essayez de respecter un quota."

La Dre Melanie Penner, pédiatre du Centre de recherche sur l'autisme à l'hôpital Holland Bloorview de Toronto, reconnaît que les réactions des personnes atteintes de TSA et de leurs familles à des spectacles comme «The Good Doctor» ont été quelque peu mitigées, bien que généralement positives.

"Je pense que ce que la communauté de l’autisme recherche souvent… est qu’elle se soucie de la précision de la représentation - et qu’elle est exacte non seulement dans la vie avec l’autisme, mais aussi dans la façon dont le monde réagit à une personne autiste."

Par exemple, plus de 80% des adultes autistes sont sans emploi et parmi ceux qui occupent un emploi, seuls 6% ont des salaires compétitifs et des postes compétitifs par rapport à leurs pairs, note Rhee.

Alors que Penner pense qu'il est approprié de souligner certaines des forces que l'autisme peut conférer chez certaines personnes - Murphy dans "The Good Doctor" a des compétences diagnostiques quasi-humaines, par exemple - l'industrie du divertissement n'est "pas encore" quand il s'agit de représentant la diversité des personnes dans le spectre, ou montrant ce que ça fait de vivre avec le TSA au quotidien.

"Et donc aucune représentation de l'autisme ne va satisfaire cette diversité. Pour aider à résoudre ce problème, lorsque les gens développent ces émissions, il est si important de consulter la communauté de l’autisme, les familles et les personnes autistes elles-mêmes », dit-elle.

C'était le cas avec le programme pour enfants PBS "Sesame Street", qui a introduit un personnage avec ASD nommé Julia en 2015. Plus tôt cette année, l'enfant de quatre ans avec des cheveux orange vif et des yeux verts a été ajouté à la distribution comme un physique muppet.

Le personnage de Julia a été créé par Leslie Kimmelman, initialement pour le livre de contes numériques "We Amazing, 1, 2, 3!" Elle a basé les caractéristiques et les histoires de Julia sur ses propres expériences en tant que mère d'un enfant autiste. les contributions des conseillers au sein de la communauté ASD.

"Quand ce processus est là", dit Penner, "je pense que le caractère, la richesse et la précision vont être beaucoup mieux."

McCreary n'a pas vu "The Good Doctor", même si sa passion particulière est le cinéma et la télévision. Mais il cite "Power Rangers" et "The Accountant" comme des films avec des personnages autistes qui ne sont pas tout à fait à la hauteur.

Billy the Blue Ranger, par exemple, est identifié comme autiste au début de «Power Rangers», et l'acteur présente beaucoup de caractéristiques stéréotypées des TSA, dit-il.

"Vous avez une aversion pour le contact visuel, un comportement stimulant comme un battement de mains (et) il effectue une série de petites tâches répétitives pour rester calme. Et puis je dirais que vers la fin des 30 minutes, ils oublient tout simplement toutes ces choses.

"C'est une vitrine."

Même en frappant ce que certains appellent des représentations de l'autisme dans des coupures de carton - une condition qu'il juge actuellement "rentable" et "bancable" - McCreary se réjouit de voir qu'un personnage comme Murphy dans "The Good Doctor" est diffusé aux heures de grande écoute. .

"Je pense que c’est un grand pas en avant pour la télévision, où un personnage avec TSA n’est pas seulement l’animateur d’une émission, mais il a aussi une certaine influence."

-





















http://www.dailymail.co.uk/tvshowbiz/article-4766506/Freddie-Highmore-Good-Doctor-defies-autism-stereotype.html



https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwww.dailymail.co.uk%2Ftvshowbiz%2Farticle-4766506%2FFreddie-Highmore-Good-Doctor-defies-autism-stereotype.html&edit-text=&act=url










https://www.theguardian.com/tv-and-radio/2017/oct/23/the-good-doctor-freddie-highmore-abc-biggest-new-show


TRADUCTION:       Question  Question


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.theguardian.com%2Ftv-and-radio%2F2017%2Foct%2F23%2Fthe-good-doctor-freddie-highmore-abc-biggest-new-show&edit-text=&act=url




https://www.hollywoodreporter.com/live-feed/how-depiction-autism-tv-continues-evolve-1028217


traduction:      Question


En 1988, dans Rain Man, Dustin Hoffman incarne un savant autiste du nom de Raymond Babbit, capable de réaliser des calculs mentaux difficiles en quelques secondes tout en étant incapable de vivre seul. Bien qu'il s'agisse d'une représentation spécifique d'un lieu très spécifique du spectre de l'autisme, Rain Man a été un succès majeur, et Raymond est ainsi devenu l'enfant-modèle d'un trouble extrêmement compliqué à l'écran.

Mais au cours de la dernière décennie, la télévision a inauguré une nouvelle ère. Récemment, des séries telles que FX's The Bridge, Chicago Med and Parenthood de NBC et même Sesame Street de HBO ont donné aux téléspectateurs un regard plus multiforme sur les troubles du spectre autistique (TSA) sous toutes ses formes.

Maintenant, deux nouvelles séries - Atypical de Netflix (11 août) et The Good Doctor de ABC (25 septembre) - s'ajoutent à cette liste, et les deux espèrent capturer le côté humain d'un trouble qui reste mystérieux à bien des égards. Comme Jason Katims, le créateur de Parenthood, l’a écrit dans une chronique pour THR en 2012, il a été difficile d’élaborer le personnage de Max Braverman (Max Burkholder), un adolescent atteint du syndrome d’Asperger.

«Au début de la série, j'ai demandé au consultant d'Asperger, s'il sentait qu'il avait vraiment compris ce qui se passait dans l'esprit des enfants avec Asperger. Il a répondu franchement: «Non, je ne le fais pas.» Je lui ai posé cette question parce que, après 15 ans, mon fils, qui a Asperger, est toujours un mystère pour moi. Il y a des moments où il peut être lucide et expressif, mais très souvent je me laisse deviner. "

La créatrice atypique Robia Rashid peut raconter. Auparavant, écrivain sur ABC The Goldbergs et CBS 'How I Met Your Mother, elle a été inspirée pour créer la série en partie à cause de sa relation personnelle étroite avec quelqu'un du spectre. Mais comme elle a vite découvert, écrire le POV de son personnage principal, Sam (Keir Gilchrist) - un jeune de 18 ans qui commence à s’étendre avec l’aide de son thérapeute (Amy Okuda) - n’a pas été facile.

"Quand j'ai réalisé que c'était la chose que je voulais écrire, j'étais en colère contre moi-même, car il semble vraiment difficile d'écrire sa POV en particulier", a déclaré Rashid à propos de Jennifer Jason Leigh. mère Elsa et Michael Rapaport comme son père Doug.

Pour que ce point soit correct, Rashid s'est lancée dans le mode de la recherche: écouter des podcasts, lire des livres et des blogs écrits par des individus sur le spectre et recueillir des histoires de personnes touchées par le trouble. En plus d'embaucher un consultant pour la série qui «lisait chaque scénario, lisait chaque contour et regardait chaque coupure», elle s'est appuyée sur les commentaires des acteurs et de l'équipe qui avaient également une expérience personnelle de l'autisme.

«Nous avions des membres d’équipage qui s’arrêtaient pour dire:« Cela ne semble pas authentique »», a déclaré Rashid, qui a noté qu’un membre de l’équipage qui a un fils dans le spectre quitte son emploi habituel pour venir travailler sur le spectacle. "Et je me suis assuré que c'était un ensemble où les gens se sentaient à l'aise de me le dire."

Pour le star du show, Gilchrist (The United States of Tara de Showtime), le livre The Journal of Best Practices de 2012 a énormément aidé le personnage à écrire le syndrome d'Asperger cinq ans après son mariage. .

"[La lire était] probablement la chose la plus utile, simplement parce que cela vous met vraiment dans l’état d’esprit de quelqu'un qui est dans le spectre", a déclaré Gilchrist à propos du livre acheté par Rashid pour chaque membre du personnel. Malgré tout, clouer la place de Sam sur le spectre exigeait beaucoup de mise au point. "Le spectre est tellement vaste qu'il s'agissait également de savoir où exactement Sam est tombé, ou ce qui a fonctionné pour ce personnage en particulier, au lieu d'essayer de tout couvrir."

La star de The Good Doctor, Freddie Highmore, a également relevé le défi de la spécificité. Son personnage - un brillant chirurgien nommé Shaun Murphy qui quitte sa ville natale pour travailler dans un hôpital prestigieux - souffre à la fois d’autisme et de syndrome du savant, dans lequel une personne (souvent autiste) fait preuve de capacités très avancées dans un domaine particulier.

Pour se préparer à ce rôle, Highmore a plongé dans des livres et des documentaires sur le sujet, notamment le tome de 2013 de Temple Grandin, The Autistic Brain, qui insiste sur les forces plutôt que sur les faiblesses des autistes. Pour l'acteur, cette attitude s'étend à ce qu'ils essaient de faire avec la série.


"Il ne s'agit pas de nier les luttes très réelles auxquelles [Shaun] devra faire face dans cet environnement hospitalier à cause de l'autisme", a déclaré Highmore, qui s'est également appuyé sur un consultant pour aider à éclairer son interprétation. "Mais en même temps, il y a une tentative de célébrer sa vision unique du monde."

"Quand je l'ai présenté à ABC, je pense que la deuxième phrase que j'ai dite était" Ce n'est pas Rain Man ", a déclaré David Shore, le créateur du film, en mettant l'accent sur une forme plus débilitante du trouble. "Je pense qu'il est important que l'autisme en fasse partie, et je pense que nous pouvons éclairer les gens et faire quelque chose de très positif. Mais c'est un spectacle sur un homme autiste. Et il est très spécifique. "

Mis à part les bonnes intentions, les défenseurs accorderont sans doute une attention particulière aux nouvelles séries, qui présentent toutes deux un acteur neurotypique (c’est-à-dire pas sur le spectre) dans leurs rôles respectifs. Ce type de casting dans le passé a été un point de discorde pour certains membres de la communauté, et c’est celui qui suscite une plus grande pression globale pour les acteurs handicapés. Cela dit, le producteur multimédia d'Autism Speaks, Andrew Duff, considère le problème de manière plus diplomatique.

«Les acteurs neurodiverse et les acteurs neurotypiques ont la possibilité d’approcher ces rôles», a déclaré Duff, un acteur à temps partiel chez qui l’autisme avait été diagnostiqué comme enfant d’âge préscolaire. "Mais au bout du compte, j'aimerais voir plus d'opportunités pour les gens du spectre."


Dans le cas d'Atypical, Rashid a effectivement auditionné un certain nombre d'acteurs autistes pour le rôle de Sam avant que Gilchrist ne soit joué. "La décision d'aller avec Keir au détriment de quelqu'un dans le spectre n'était pas une décision à prendre à la légère", a déclaré le créateur, qui a plus tard lancé un acteur autiste - Anthony Jacques - en tant que personnage nommé Christopher. "Mais Keir s'est finalement senti comme le bon choix et le bon choix parce qu'il a fait un travail formidable."

En discutant de cette question, Gilchrist et Highmore ont souligné leur désir de rendre justice aux personnages qu’ils représentent sans avoir recours aux tropes. Pour Highmore, cela signifiait jouer contre, comme il le disait lui-même, «cette version stéréotypée d’une personne autiste qui ne peut pas se sentir en quelque sorte. Alors que bien sûr, c'est tout le contraire. "

En conséquence, Gilchrist a noté que le fait de jouer à Sam l’avait ouvert émotionnellement d’une manière qu’il n’avait pas eu depuis longtemps. "J'ai été célibataire pendant un certain temps quand j'ai fait la série", a-t-il dit, "et cela m'a ouvert l'idée de sortir pour la première fois depuis un certain temps". )

Dans The Good Doctor, la tâche d'accéder au noyau émotionnel de Shaun est accomplie visuellement par des flashbacks à l'enfance traumatique du personnage. "Freddie Highmore a fait un si bon travail de communication qu’il ya beaucoup plus de choses à faire là-bas", a déclaré Shore. "Mais les flashbacks nous permettent d’avoir un aperçu dans son esprit."

Alors que Sam et Shaun représentent des lieux très différents sur le spectre de l'autisme, les deux personnages sont capables de communiquer verbalement, ce qui les met en conformité avec la majorité des représentations. Lisa Goring, responsable du marketing et des programmes chez Autism Speaks, applaudit le nombre croissant de personnages autistes à l’attention de l’orateur, mais elle espère voir plus de représentations d’un segment de la communauté sous-représenté. (Il est à noter que Atypical comporte plusieurs caractères représentant différents points du spectre.)


"Pour une partie de notre communauté, ils peuvent ne pas être en mesure de communiquer verbalement", a déclaré Goring. "Cela ne signifie pas qu’ils n’ont pas grand chose à dire, c’est juste qu’ils ont un autre moyen de communiquer. C'est une expérience très réelle pour une partie de notre communauté que nous ne voyons peut-être pas autant à la télévision. "

Pour les deux créateurs, les conseils d'organisations comme Autism Speaks sont importants, même si Shore, en particulier, craint de devenir trop attaché à leurs commentaires. "Je serai honnête, nous ne voulons pas être responsables envers eux", a-t-il dit lorsqu'on lui a demandé s'il était prévu de passer des examens de non-divulgation à The Good Doctor. (Un représentant d'ABC a confirmé plus tard que la série sera effectivement filtrée pour les organisations à but non lucratif). "Mais nous voulons être justes et nous voulons être honnêtes, et je veux les commentaires des personnes qui connaissent et comprennent vraiment cette condition et qui ont examiné cette situation de manière beaucoup plus profonde que moi."

Au bout du compte, les chiffres confirment un fait très encourageant: les représentations à multiples facettes des personnages de télévision autistes sont en hausse. C'est une bonne nouvelle pour les téléspectateurs qui vivent avec ce trouble et qui se sont rarement vus ou ont vu leurs familles représentées à l'écran. Rashid a déclaré: "Rencontrer des gens qui disaient essentiellement:" Cette histoire n’a pas été racontée, et c’est à propos de moi ", c’était vraiment cool."















---------------------------



critique intéressante sur le fait qu'un médecin diplômé doit avoir eut certaines connaissances ou compréhensions pour avoir le diplôme:


https://crippledscholar.com/2017/10/04/the-good-doctor-continues-to-infantalize-its-autistic-character/


traduction:

Après avoir regardé le deuxième épisode de la nouvelle série ABC The Good Doctor (vous pouvez lire mes pensées sur le pilote ici), je me demande si le Dr Shaun Murphy aurait pu aller à l'école de médecine. Il possède une vaste compréhension de certains aspects de la médecine et de la biologie, mais ne comprend pas vraiment les applications pratiques. Je me demande comment il aurait pu obtenir un diplôme de médecine sans avoir jamais été dans la même pièce qu'un patient humain.

Cet épisode fait vraiment apparaître Shaun comme un alien qui n’a jamais rencontré d’humains auparavant. C'est ce que j'attends en partie d'une tentative de mettre en évidence l'isolement social de Shaun. L'isolement social est un aspect commun et réel de l'expérience autistique. Le spectacle, cependant, prend une incroyable incroyable. Ce n’est pas seulement que Shaun a de la difficulté à se connecter avec d’autres personnes et qu’il en résulte une marginalisation. C'est comme s'il n'avait jamais été autour des gens ou consommé une sorte de média populaire.

Ceci est aggravé par l'absence totale d'autres personnes autistes, non seulement dans le spectacle, mais dans l'univers fictif dans lequel il vit. Les autres personnes autistes sont purement hypothétiques. Le concept de communauté autiste est totalement absent. Cela permet au spectacle de juxtaposer constamment Shaun avec une définition de l'autisme qu'ils choisissent plutôt que de montrer que l'humanité de Shaun ne dépend pas de surmonter une compréhension très limitée de l'autisme. Donc, bien que le spectacle reconnaisse l'existence d'autres personnes autistes, elles ne sont jamais vues. Cela ne fait que souligner l'isolement de Shaun parce que, du simple fait d'être vu, il est différent des autres personnes autistes.

Comment se fait-il qu'un adulte qui a vraisemblablement fréquenté une faculté de médecine, une entreprise nécessitant un contact avec d'autres étudiants, administrateurs d'université, professeurs et même des patients, ne soit pas ignorant des méthodes de chevet, en communication.

Je suis détesté de le dire mais même The Big Bang Theory réussit mieux avec Sheldon Cooper car au moins il est conscient du sarcasme même s'il ne peut pas toujours le reconnaître.

Il est tout à fait possible et en fait probable qu'une personne autiste soit à la fois consciente du sarcasme, ait une compréhension théorique de son utilisation et de son objectif, et ait toujours du mal à la reconnaître dans une conversation. Il est plutôt incroyable qu'un homme d'une vingtaine d'années, dont l'expérience de vie l'a clairement amené à entrer en contact avec d'autres personnes, ait besoin de demander à un collègue le but du sarcasme. Il aurait presque certainement déjà été utilisé pour le rabaisser auparavant.

Shaun Murphy se soucie clairement des gens. Rendre son empathie clair est l'un des rares points positifs du spectacle. Cependant, le spectacle veut en quelque sorte que nous croyions que cette prise en charge a toujours eu lieu à distance.

À certains égards, cette ignorance absolue à l’égard des gens, semble rendre valables les préoccupations des méchants de la série (ces médecins qui ne veulent pas que Shaun pratique). Cela semble être une décision qui remplace le dispositif narratif plus commun consistant à faire en sorte que le personnage autiste soit la cible de plaisanteries (bien que cela se produise également dans cet épisode) avec des interactions tout à fait indécentes.

D'une manière ou d'une autre, Shaun a fait tout le chemin de la faculté de médecine et n'a pas été entraîné de quelque manière que ce soit à son chevet. Il rend la plupart de ses patients mal à l'aise ou en détresse.

Dans une intrigue secondaire tirée directement du drame médical précédent, House Shore, le créateur du spectacle, un patient apporte un sac de ses propres vomissures (même si à la maison c'était son propre caca et non, personne n'avait demandé d'échantillon de selles). L'infirmière qui supervise Shaun (parce que bien sûr, ils l'infantilisent) est horrifiée mais Shaun veut juste faire des tests inutiles.

Apparemment, personne n’a jamais expliqué à Shaun que c’est non seulement inutile mais aussi déconseillé d’exécuter tous les tests possibles. Personne n'a jamais expliqué les statistiques (ce que je présume qu'il serait très bon) ou comment elles peuvent être utilisées pour déterminer la probabilité d'un résultat de test donné et indiquer le niveau de risque de ne pas effectuer le test.

Shaun semble penser qu’il est raisonnable d’effectuer des tests s’il ya même la moindre chance de trouver quelque chose.

Cela suggère que Shaun, même s'il est décrit comme pauvre, ne s'est jamais vu expliquer par une assurance médicale. Est-ce que personne dans cet univers n’a à payer les factures pour les choses qu’il fait? Je veux dire peut-être? Il est déjà clair que l’ADA n’existe pas dans cet univers, alors pourquoi le reste de l’infrastructure du système de santé américain (dont je suis sûr qu’il est question à un moment donné au cours d’une école de médecine) existe non plus?

Il n'y a vraiment aucune raison pour que Shaun soit cette idiote. Il aurait dû rencontrer des freins et des contrepoids dans les écoles de médecine et dans les interactions avec les autres étudiants, les enseignants et les patients. Je dois vraiment voir des flashbacks à ses jours d'école de médecine. Comment toutes ces préoccupations ont-elles été identifiées et traitées alors?

Il est difficile de croire qu'ils ne l'auraient pas été, mais cela exigerait que le personnage soit plus complexe. Ils devraient montrer l'effort que les personnes autistes consacrent à l'analyse et à la navigation dans les interactions personnelles
. Shaun n'est cependant pas un personnage complexe, il est censé être innocent et innocent.

Sarah Luterman, qui a fait des dépistages d’épisodes, a décrit à deux reprises cette caractérisation infantilisante à un T. Premièrement, en disant

"Jusqu'ici, le bon docteur est fondamentalement House, si House était un adorable chaton parlant au lieu d'un curmudgeon"

Et dans le second épisode, en disant:

"Il n’ya pas d’humain adulte ayant un diplôme en médecine aussi naïf que le Dr Sean Murphy. C'est une écriture ridiculement mauvaise. Sean Murphy n'est pas écrit comme un homme autiste, il a écrit deux enfants autistes sur les épaules l'un de l'autre. "

Le spectacle a été confirmé pour au moins une première saison complète et je pense que le Dr Shaun Murphy connaîtra une croissance personnelle. Je ne m'attends cependant pas à ce qu'ils répondent à la question de savoir pourquoi aucune de ces croissances n'a été possible avant les événements de la série?



---------------------------------------



critique sur cette série en-dehors de l'autisme

sur la représentation de ce que l'on se fait du personnel médical à l'hôpital:


https://blogs.bmj.com/medical-humanities/2017/11/28/abcs-good-doctor-gets-right/




---------  qui n'a pas rencontré un médecin arrogant et imbus de lui-même et qui fait pourtant un très mauvais diagnostic?........


et qui est très connu et respecté?   ici, traitement du médecin-chef envers ses collègues.......








TRADUCTION DE SCUT WORK = TRAVAIL DE ROUTINE OU PLUS EXACTEMENT LES CORVEES.......








Dernière édition par chantal 83 le Mer 29 Aoû - 14:35, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Lun 27 Aoû - 12:33

FORCEMENT, AVEC CE GENRE DE SERIE MEDICALE FICTIVE, et dépictant une personne autiste,IL Y AURA DIFFERENTES REACTIONS EXPRIMEES






réaction de nath en ce moment:

Gros débat avec une demoiselle qui m explique les 2 regards dans la série et la compréhension qu elle a des deux reactions celle TSA et celle des NT Je kiffe.


----------------------------------------------



c'est exactement ça!  chaque personne aura une réaction différente.....


----- les spectateurs lambdas qui vont regarder cette  série médicale à  visée grand public

----- les familles ayant un membre de la famille autiste et des personnes rencontrant des personnes avec autisme autour d'eux.....pour le travail ou non

----- peut-être des personnes avec autisme




n'oublions pas qu'il y a autant de formes d'autisme qu'il y a de personnes avec autisme....


quand vous connaissez une personne avec autisme, vous connaissez une forme d'autisme....




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------











quelques commentaires vu sur facebook:



------   En fait il faut faire une série sur une famille où tout le monde est sur un endroit différent du spectre, comme ça ça ira peut-être .....


-------maintenant… "good doctor" démarre demain… donc "wait and see"... ce qu'il faudrait, c'est une série qui donne de "la valeur", de "l'estime de soi", peut importe l'endroit du spectre ou le niveau… être simplement "estimé" pour ce qu'on est… enfin, vision perso...


------tient au sujet de Good Doctor (bon après je n'en veux pas a la série spécifiquement mais c'est bon de se rappeler que c'est surtout de la grosse fiction comme truc)



-------Tout à fait, je préfère le personnage d'atypical en terme d'autisme, mais Good doctor a indubitablement plus de moyens et cela se ressent.



-------Succés ou pas , l'important dans ce programme c'est l'aspect général et le message qui compte . On y voit des difficultés des deux côtés . Il n'y a pas de côtés qui a raison ou tord . C'est une série qui montre la cohabitation entre un diagnostiqué et des gens lambda dans le monde médical. Il n'y a pas de regard subjectif à voir dedans . Ils font de leurs mieux pour faire une série enrichissante , divertissante et qui pousse son spectateur à réfléchir et à débattre . Une série comme j'aimerais en voir plus souvent =)

et

       De toute façon pour qu'une série soit produit il faut de l'argent . Créer une série et la tourner demande énormément de ressources humaines et matériel . Il faut du temps de recherches , un casting solide , une organisation de fer et un matériel considérable . Donc si elle a du succès tant mieux ! les gens seront payés pour leurs travail et ils feront des épisodes de meilleures qualités et ça sera profitable à tous . Si on veux que le message passe il faut encourager des séries comme " The good doctor " . Point final =)


------Si je devais choisir à titre personnel, en nous identifiant, entre the good doctor et le film "le gout des merveilles", sans conteste c'est le gout des merveilles; mon mari rentre dans le personnage comme un gant "toute disproportion enlevée", à chaque fois qu'il le regarde il est bouleversé. Mais chez the good docteur, c'est le vécu professionnel qui en ressort surtout. Il faut aussi écouter les réactions des uns et des autres dans la série, celle de son protecteur par exemple, le président de l'hôpital qui ressemble au bibliothécaire de chez le gout des merveilles, et celles des collaborateurs, les commentaires, le coté je dis ce que je pense et sans filtre etc.. Toutes ces séries et films nous donnent l'occasion de diffuser et d'échanger sur l'autisme dans toute sa diversité. S'arrêter à chaque fois sur le négatif, comme à qui profite-t'il? ou qu'il n'est pas représentatif ou encore décider en amont ce que le grand public va en retenir, c'est vraiment triste et négatif je trouve. Alors j'adhère à 100%

------- Je ne connais pas ce film . Mais en effet , voir le négatif partout ne nous aidera pas dans notre combat qui est de faire en sorte que les diagnostiqués et les gens lambda cohabitent mieux ensemble . Si on veux que ça marche il faut accepter tout les points de vue tout en faisant preuve d'analyse , de sens critique et surtout d'humanité . Dans notre société beaucoup de personnes préfèrent cacher leurs diagnostique . Soit parce qu'ils n'ont plus rien à prouver sois à cause de la population mal informé qui ne se fie qu'aux reportages et préjugés . L'humain a peur de la différence et informer les gens est le meilleur moyen pour faire disparaître ces préjugés . Mais ça va dans l'autre sens aussi . Les diagnostiqués doivent comprendre le problème des gens lambda et travailler sur eux pour mieux s'intégrer . Chaque partie doit faire des efforts pour mieux vivre ensemble . ça s'appelle vivre en société .




--------Jusqu’où pourrait t'on faire confiance dans la réalité a quelqu’un comme lui dans le secteur médical ?           dr




------C'est juste un copier coller fadasse de la superbe version coréenne sur netflix  


------ Je préfère la version originale coréenne ... parce qu'il faut quand même précisé que c'est recopié sur le K-drama Good Doctor ... qui pour moi est la meilleure version.  avec JOO WOO


-------J'ai déjà vu la première saison en VO. J'ai trouvé l'acteur plutôt convaincant. Par contre le peu que j'ai entendu de la VF est plutôt beaucoup moins bon.

         le doublage. En anglais je l'ai trouvé plus cohérent avec le TSA qu'en français. Mais j'admets aisément que c'est une préférence personnelle

          Certes c'est pas dominant, mais c'est présent. Et aussi des états de crises, de la modulation sensorielle, du manque d'empathie, des difficultés sociales, j'en passe et des meilleures. Bon c'est quand même du feel good, ne nous mentons pas, mais j'ai trouvé ça plutôt positif par rapport à ce que j'aurai pu croire.

--------Pas mal de retour de personnes qui ont aimé parce que pour une fois c'est moins romancé et beaucoup plus juste. Son talent d'acteur est relevé ainsi que la justesse des situations.

--------Audience 6,6 millions de personnes


--------


Dernière édition par chantal 83 le Mer 29 Aoû - 17:23, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
Administrateur
Admin


Nombre de messages : 2082
je suis touché par le handicap : : http://varautismemedical.free.fr/
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Lun 27 Aoû - 12:59

Whaow super chantal a encore frappé Very Happy

Niveau documentation on est servis , mais j aime qu on sache de quoi on parle et ton dernier post est très juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jetedunpeu.e-monsite.com/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Lun 27 Aoû - 20:23

quand shaun s'énerve:


From The Good Doctor, Season 1 Episode 10).


https://www.youtube.com/watch?v=iSxqz4mmmpU



--------------soit on peut décrire ce qui se passerait avec une personne autiste que l'on connaît dans cette situation précise


--------------C'est une bonne représentation d'une personne autiste, mon frère avait la même chose. Il a un essoufflement, pleure, crie, frappe des choses et ne peut pas contrôler son corps. Mais cela ne dure pas éternellement, cela arrive généralement après quelque chose qui provoque un stress traumatique.



--------------soit on peut essayer de donnerv des conseils dans cette situation précise afin d'améliorer notre comportement face à cette crise:




------------CONSEILS d'une personne.....

J'ai l'autisme et voici 3 règles pour traiter les autistes qui font une crise:

1) NE JAMAIS LES TOUCHER DÉJÀ. Cela rendra les choses deux fois plus difficiles (Ici, je ne parle pas à la première personne du pluriel, car personnellement, cela ne me dérange pas d'être touché, mais je suis un cas rare.)

2) NE PAS nous dire de "se calmer" ou "arrêter" ou "se détendre". Nos cerveaux ne fonctionnent pas correctement. Nous n'avons aucun contrôle sur nos effondrements. Ils sont infernaux d'avoir et si nous pouvions nous arrêter magiquement ou nous calmer, nous le ferions.

3) il est préférable de partir et de nous laisser seuls. Je sais que les humains normaux aiment ne pas être seuls quand ils sont dans un mauvais endroit, mais c'est différent pour nous. Le calme et la paix nous aideront à nous détendre plus rapidement, et nous ne serons pas embarrassés car même lorsque nous sommes en effondrement, nous sommes très conscients de la façon dont les gens nous voient et de la manière dont nous leur faisons peur. Les effondrements disparaîtront d'eux-mêmes. Nous parler, nous toucher, etc., peut simplement les aggraver.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Mer 29 Aoû - 11:48

LA SERIE GOOD DOCTOR ESSAIE DE MONTRER CERTAINS SYMPTOMES DE L'AUTISME

PAS A PAS


CE JOURNAL décrit certains symptômes de l'autisme


ATTENTION:

n'oublions pas qu'il y a autant de formes d'autisme qu'il y a de personnes avec autisme....


quand vous connaissez une personne avec autisme, vous connaissez une forme d'autisme....








https://www.indiewire.com/2017/10/the-good-doctor-autism-misconceptions-sexuality-dating-empathy-abc-1201888040/


traduction:

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.indiewire.com%2F2017%2F10%2Fthe-good-doctor-autism-misconceptions-sexuality-dating-empathy-abc-1201888040%2F&edit-text=&act=url






Tous les sens ne sont pas aussi troublants


Il a été démontré dans la plupart des portraits de personnes autistes que l'utilisation d'écouteurs peut aider à réduire la surcharge auditive dans l'environnement qui les entoure.
C’est aussi la raison pour laquelle beaucoup d’entre elles peuvent aussi se couvrir les oreilles lorsque des écouteurs ne sont pas disponibles. Bien que Shaun soit vu en train de s'approcher d'un hélicoptère, il ne le fait que lorsqu'il est directement sous les pales du rotor. Auparavant, il informe son collègue le Dr Browne (Antonia Thomas) qu'il ne se soucie pas réellement du bruit. En fait, il semble l'accueillir parce qu'il est fasciné par le fonctionnement des hélicoptères. Son intérêt pour la machinerie fait que le bruit qui l'accompagne n'est qu'une partie de l'emballage.


UNE PERSONNE AVEC AUTISME PARLE SUR LES PROBLEMES SENSORIELS: c'est Stuart Neilson

https://restoredhearing.com/2015/11/20/autism-hypersensitivity-to-noise-and-sensory-processing/

traduction:

Autisme, hypersensibilité au bruit et traitement sensoriel
Par Chrissy Hughes le 20 novembre 2015
Je m'appelle Stuart Neilson et j'ai été diagnostiqué avec le syndrome d'Asperger en 2009 à l'âge de 45 ans, après plusieurs années de traitement psychiatrique inefficace. Je suis impliqué dans l'enseignement et la recherche de troisième niveau depuis 1987, y compris les statistiques, les systèmes d'information médicale et l'invalidité (à l'Université Brunel, à Londres) et actuellement en études sur l'autisme à University College Cork. J'ai contribué à de nombreux ouvrages, notamment des guides sur la sclérose en plaques, la maladie des neurones moteurs et le syndrome d'Asperger / autisme. Mon livre le plus récent est sur The Painted Lorries of Pakistan.

Mon blog personnel est à wordpress.stuartneilson.com et je passe en revue des films et des livres sur l'autisme à gallery.stuartneilson.com. Twitter: @StuartDNeilson

son blog
http://wordpress.stuartneilson.com/


http://wordpress.stuartneilson.com/asperger-syndrome-film-discussion-group

traduction:    Question  Question  Question              très interessant


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwordpress.stuartneilson.com%2Fasperger-syndrome-film-discussion-group&edit-text=&act=url


--------------il y a une critique sur atypical mais pas sur cette série: good doctor....


J'espère que ce billet de blog vous encouragera peut-être à lancer des groupes de discussion de films, de fictions ou d'autres domaines qui vous intéressent, et je serais ravi de vous conseiller ou d'assister à d'autres sessions. Je serais particulièrement intéressé par toutes les projections publiques de films sur le thème de l’autisme            Very Happy      










Autisme, hypersensibilité au bruit et traitement sensoriel

Les problèmes sensoriels et la sensibilité au bruit ont toujours fait partie de l'expérience de l'autisme (qui inclut le syndrome d'Asperger), mais ne sont devenus une partie du diagnostic que lors de la cinquième édition du Manuel diagnostique et statistique de l'American Psychiatric Association. 2013. Le DSM-5 identifie «l'hyperréactivité ou l'hyporéactivité aux entrées sensorielles ou les intérêts inhabituels dans les aspects sensoriels de l'environnement», notamment l'indifférence, la recherche sensorielle et les réactions défavorables à des sons, textures, odeurs et lumières spécifiques. Les personnes atteintes d'autisme peuvent être à la fois trop sensibles (hyper) et moins sensibles (hypo), tout en recherchant ou en évitant une stimulation sensorielle.

Les enfants qui ressentent du bruit comme une sensation désagréable, ou même comme une douleur physique, développent des réactions défensives (comme se couvrir les oreilles) et des réactions évitantes (ne recherchant que des activités et des lieux sans bruit excessif). Les personnes autistes mentionnent fréquemment une aversion pour les sons percutants, les sons changeants ou inattendus et les fréquences spécifiques et intenses, telles que les bandes lumineuses et le bourdonnement des ventilateurs et des réfrigérateurs.

Conséquences sociales de l'hypersensibilité auditive

La conséquence la plus évidente des réactions défensives et évitantes au bruit désagréable est la perte d'opportunités sociales. Les enfants sont bruyants, l'école est bruyante, de nombreux lieux de travail sont bruyants et la plus grande partie de la vie sociale hors de la maison est centrée sur le bruit. Éviter ces expériences signifie éviter les éléments de jeu de l’enfance, l’éducation, l’emploi et les amitiés des adultes que les autres considèrent comme allant de soi.

Il y a également des conséquences moins visibles de l'hypersensibilité auditive. Les ergothérapeutes reconnaissent les difficultés liées aux expériences sensorielles que l'on peut qualifier de «trouble du traitement sensoriel» ou SPD, ce qui implique une difficulté dans la manière dont le cerveau combine et traite l'expérience sensorielle brute en une information significative. Les personnes autistes peuvent donner l'impression de ne pas prêter attention, ou être facilement distraites, ou sembler sauter en avant et en arrière dans une conversation. L'intégration sensorielle peut changer le moment et la séquence que les gens perçoivent consciemment du monde, de sorte que la surcharge sensorielle peut réduire considérablement la vitesse à laquelle les personnes atteintes d'autisme traitent.

Le déficit de l'attention (TDA) et l'hyperactivité avec déficit de l'attention (TDAH) sont généralement diagnostiqués avec l'autisme et peuvent être traités avec des médicaments. De nombreux endroits où les gens ont du mal à prêter attention sont des lieux pleins de bruits indésirables et distrayants, et les mêmes difficultés d'attention disparaissent dans un environnement familial sans distraction.

Les personnes extrêmement sensibles à la surcharge sensorielle subissent occasionnellement des effondrements sensoriels, un exemple grave de réaction de combat ou de fuite où le seul moyen sûr est de réduire ou d'éliminer la surcharge sensorielle. Nous pardonnons facilement aux enfants un comportement qui ressemble (mais n’est pas) une crise de colère, mais nous ne pardonnons pas aux adultes. Une surcharge sensorielle publique et un effondrement sont une expérience extrêmement embarrassante et humiliante pour les adultes autistes, en particulier si des agents de sécurité ou des policiers sont appelés à intervenir. Il y a peu de zones de détente tranquilles pour se reposer du remous sensoriel des centres commerciaux modernes et des autres espaces publics.


Solutions ad hoc pour vivre avec une hypersensibilité

De nombreuses personnes autistes développent des stratégies ad hoc pour filtrer ou réduire les bruits désagréables. Les protège-oreilles moelleux et les chapeaux laineux sont parfaits pour couper les sons aigus et le bruit général, à condition qu'il ne fasse pas trop chaud. Les capuchons sur les vêtements peuvent améliorer l’ouïe directionnelle, en amplifiant le bruit et en le coupant par derrière, ce qui est bien dans une conférence. Les oreillettes isolantes intra-auriculaires et les casques antibruit électroniques sur l'oreille sont parfaits pour les environnements très bruyants, tels que les avions et les trains, mais aussi les rues animées et les voisins bruyants, mais peuvent être fatiguants pour un usage prolongé.

Bien que ces solutions ad hoc fonctionnent toutes dans une certaine mesure, elles ont aussi pour inconvénient d'être mal à l'aise en cas de port prolongé, de se démarquer dans certaines circonstances et de ne pas développer des compétences en matière de tolérance au bruit. Un chandail à capuchon pourrait aider énormément à entendre l'enseignant en classe, mais l'enseignant pourrait ne pas l'approuver. Des cache-oreilles moelleux ne sont pas dans une boîte de nuit. Les contrôles de sécurité pendant le voyage (lorsqu'un adulte stressé a le plus besoin d'un soulagement sensoriel) sont particulièrement intolérants vis-à-vis des comportements «inhabituels».

Des solutions technologiques et une aide "à l'audition"

De nombreux lecteurs de musique, lecteurs vidéo et téléviseurs intègrent systématiquement des fonctionnalités étonnantes pour modifier l'expérience du son. Les appareils les plus élémentaires ont une forme d'égaliseur, permettant à l'auditeur de modifier l'équilibre entre les fréquences graves, moyennes et hautes, affectant ainsi l'intelligibilité de la parole. Beaucoup ont également des limiteurs de bruit simples (réglant un volume maximum) ou plus de compresseurs sonores, ce qui réduit les bruits les plus forts et augmente le plus silencieux - cela pourrait être appelé «mode nuit». Quelqu'un dont le plaisir est réduit par des fréquences ou des types de bruit particuliers, ou par des bruits forts inattendus, peut facilement modifier l'expérience de regarder un film à succès à la maison.

Il serait formidable d’apporter une partie de cette technologie dans des environnements difficiles à trouver pour les personnes autistes: les lieux publics avec le cri aigu des lumières à faible consommation d’énergie, le bruit des moteurs électriques, les sirènes des ambulances et le bruit des couverts. vaisselle. Une possibilité est une prothèse auditive inversée, une «aide auditive» qui capte le son du monde réel, élimine les éléments sonores dont un individu particulier n'aime pas et la transmet à un niveau confortable grâce à des écouteurs électroniques anti-bruit ou écouteurs passifs à isolation phonique. Il est facile de configurer un traitement comme celui-ci à la maison en utilisant un ordinateur portable, une plate-forme d’effets de guitare ou du matériel de studio de musique - un égaliseur (pour réduire le bruit de fond) pour couper les fréquences sélectionnées) et un compresseur (pour une réduction du bruit de fond inattendu). Il est également facile de tester une chaîne

Il n'est pas possible d'emporter du matériel de studio de musique alimenté par le secteur dans la plupart des espaces publics, et même un ordinateur portable serait très limité. Tout ce qui ressemble à un appareil d'enregistrement est, bien sûr, déconseillé dans une salle de cinéma ou de musique. Les logiciels sur un smartphone, peut-être une application d'aide auditive modifiée configurable par l'utilisateur, constitueraient une base utile pour tester certaines de ces idées de manière discrète dans des espaces publics réels.

La discussion - sensibilisation et sensibilisation du public

Il se peut qu'un logiciel ou une solution électronique analogique ne soit pas idéal - peut-être que la science des matériaux pourrait offrir une solution sans batterie, ou peut-être que le filtrage et la réflexion acoustiques pourraient être intégrés aux vêtements.

Surtout, aucune solution ne devrait encourager les comportements d'évitement et de défense qui excluent davantage les personnes autistes des environnements sociaux. Cette discussion peut ouvrir des possibilités pour examiner l'inconfort sensoriel personnel, prendre davantage conscience des paramètres et des stimuli à l'origine de la charge sensorielle et travailler à la modification des environnements que nous partageons. Un gradateur pour le bruit ambiant dans une «aide inouïe» pourrait être l'occasion de fournir une thérapie d'exposition progressive, ou un refuge temporaire pour éviter les effondrements sensoriels.

Jouer avec la technologie et partager l'expérience de la distraction sensorielle est un moyen productif de sensibiliser à la sensibilité sensorielle et à l'impact qu'elle a sur les personnes autistes.

Il y a entre 26 000 (1 sur 178) et 92 000 (1 sur 50) personnes atteintes de troubles du spectre autistique en Irlande et des millions dans le monde. Ces problèmes sensoriels sont également vécus par de nombreuses autres personnes.

Lectures complémentaires sur la sensibilité autistique

La National Autistic Society (NAS) a de plus amples informations sur le monde sensoriel de l'autisme, notamment une brève vidéo illustrant l'impact de la surcharge sensorielle. Les livres suivants fournissent des informations pratiques sur le spectre de l'autisme et les problèmes sensoriels:

«Problèmes perceptifs sensoriels dans l'autisme et le syndrome d'Asperger: différentes expériences sensorielles - Différents mondes perceptifs» par Olga Bogdashina
"L'enfant désynchronisé: reconnaître et faire face au dysfonctionnement de l'intégration sensorielle" par Carol Stock Kranowitz
"Le guide complet du syndrome d'Asperger" par Tony Attwood



_____________________________________________



wiki sur les troubles sensoriels:

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.wikihow.com%2FReduce-Sensory-Overload&edit-text=&act=url

https://www.wikihow.com/Reduce-Sensory-Overload

tres intéressant:    Question  Question    

 Comment Utiliser des techniques apaisantes pour aider les personnes autistes

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.wikihow.com%2FUse-Calming-Techniques-to-Help-Autistic-People&edit-text=&act=url


https://www.wikihow.com/Use-Calming-Techniques-to-Help-Autistic-People







Dernière édition par chantal 83 le Mer 29 Aoû - 13:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Mer 29 Aoû - 13:03

CHOUETTE, J'AI TROUVE LES EPISODES DE LA SERIE CORREENNE de GOOD



DOCTOR
.........la série américaine a copié la série coréenne.....


http://www.dramabeans.com/2013/08/good-doctor-episode-1/


traduction:

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwww.dramabeans.com%2F2013%2F08%2Fgood-doctor-episode-1%2F&edit-text=&act=url


http://www.dramabeans.com/2013/08/good-doctor-episode-2/


traduction:


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwww.dramabeans.com%2F2013%2F08%2Fgood-doctor-episode-2%2F&edit-text=&act=url

http://www.dramabeans.com/2013/08/good-doctor-episode-3/

http://www.dramabeans.com/2013/08/good-doctor-episode-4/


http://www.dramabeans.com/2013/08/good-doctor-episode-5/

http://www.dramabeans.com/2013/08/good-doctor-episode-6/

http://www.dramabeans.com/2013/09/good-doctor-episode-7/

http://www.dramabeans.com/2013/09/good-doctor-episode-8/

http://www.dramabeans.com/2013/09/good-doctor-episode-9/


http://www.dramabeans.com/2013/09/good-doctor-episode-10/


etc.....dérouler le tableau en bleu en haut de la date.....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Mer 29 Aoû - 13:53

CE QUE PENSENT LES PERSONNES AVEC AUTISME SUR CETTE SERIE:



------------------------------------


https://asnotseenonscreen.com/the-good-doctor-doesnt-look-good-for-autistic-people-e3171890478b


traduction:  que sur le trailer


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fasnotseenonscreen.com%2Fthe-good-doctor-doesnt-look-good-for-autistic-people-e3171890478b&edit-text=&act=url


extrait:

Le "trait" autiste que nous voyons est que tout est soigneusement plié et organisé. En fait, je me suis moqué de cela, je ne sais pas d'où vient l'idée de personnes autistes d'une netteté exceptionnelle, je blâme Rainman, mais ce n'est pas une chose réelle.


Premièrement, quel adulte autiste voyageant seul dans les transports publics ne porte pas d’oreillettes ou de casques antibruit? La réponse est personne.


L'expression aux yeux écarquillés de Highmore continue à travers la bande-annonce et sa voix tente de faire la même chose. Le problème est qu'il ne semble pas ou sonne autiste, il sonne comme un petit garçon. Non seulement je ne crois pas qu’il est autiste, mais je ne crois pas qu’il ait fait des études de médecine.

etc.....


CE QU'ELLE DIT SUR LA SERIE 1:


https://asnotseenonscreen.com/there-are-no-good-doctors-on-the-good-doctor-377fc4f85e9e


traduction:


---------------------------------------------------------------


https://the-art-of-autism.com/a-review-of-the-good-doctor/


traduction:


La minisérie ABC «The Good Doctor», qui est devenue une émission de télévision extrêmement populaire récemment, met en vedette l’acteur anglais Freddie Highmore dans le rôle de Shaun Murphy, un jeune génie médical avec «autisme de haut niveau» et syndrome de Savant. Dans la série télévisée, Shawn est embauché dans un hôpital de San Jose, en Californie, en tant que résident en chirurgie, malgré les objections de la majorité du conseil d'administration de l'hôpital. Le président de l’hôpital, le Dr Glassman (habilement représenté par Richard Schiff), figure paternelle de Shaun depuis son enfance, met sa réputation professionnelle au service du succès de son jeune protégé et insiste pour que l’hôpital l’engage, déclarant sa démission en cas d'échec de Shaun.

Alors que Shaun est initialement rejeté par la plupart des membres du personnel hospitalier et que le chirurgien superviseur Dr Melendez (interprété par Nicholas Gonzalez), qui se sent visiblement menacé par son travail, se voit menacé par le travail superficiel, entretient des relations étroites avec Claire Browne (interprété par Antonia Thomas), une collègue résidente en chirurgie qui développe une forte sensibilité et empathie envers Shaun tout en apprenant à naviguer dans ses difficultés avec les interactions sociales. Au cours de son travail à l'hôpital, Shaun démontre à plusieurs reprises son génie en tant que chirurgien et joue un rôle important dans des cas avec différents patients tout en luttant pour obtenir l'acceptation du personnel hospitalier et des familles des patients sur le spectre de l'autisme.

Parmi les points forts de «The Good Doctor», on trouve la représentation très sensible de Highmore d’une personne atteinte d’autisme. Bien que certains critiques puissent souligner les problèmes de représentation liés à la participation d’un acteur neurotypique au rôle de protagoniste autiste, Highmore fait preuve d’une grande polyvalence pour saisir les défis sociaux de Shaun et les transmettre avec une précision frappante et une profondeur émotionnelle. À travers cette représentation, la mini-série met en évidence plusieurs caractéristiques associées à l'autisme, notamment la tendance à interpréter littéralement et à première vue les déclarations (illustrées dans la saison 1, épisode 2, comme compliment de la remarque sarcastique du Dr Melendez "Nice call, genius"). ); la difficulté à répondre aux demandes d’autrui et la tendance à exprimer spontanément ses pensées (ce qui se reflète dans les conversations de Claire avec Shaun dans lesquelles il ne répond parfois pas à ses questions, mais se dit alors qu’aucune question n’est posée); et le défi d'empathie avec d'autres personnes en position de vulnérabilité. Cette dernière caractéristique en particulier est quelque chose qui affecte de manière significative la capacité de Shaun à se connecter émotionnellement avec les patients, car il ne parvient pas à exprimer une sympathie adéquate pour un jeune garçon atteint d'un cancer en phase terminale. à propos d'entrer dans les chaussures de quelqu'un d'autre.

Alors que "The Good Doctor" fait un excellent travail en décrivant les défis associés à l'autisme, une lacune importante que beaucoup de personnes dans la communauté autiste rencontreraient est la représentation en mini-série d'un protagoniste savant en tant que personnage représentatif de l'autisme en général. Alors qu'un épisode présente Shaun travaillant avec un patient autiste qui fonctionne différemment de lui (avec pour résultat qu'il est plus à même de communiquer avec Shaun pendant le traitement), l'accent mis sur les talents et les défis du protagoniste pose des problèmes de représentation depuis La gamme des troubles du spectre autistique varie selon les individus. L'incapacité de la minisérie à se lancer dans une description plus large des divers degrés de l'autisme pourrait véhiculer une représentation trompeuse aux téléspectateurs peu familiers avec les divers comportements autistiques, ce qui aurait pour effet de perpétuer les stéréotypes de l'individu autiste archétypal en tant qu'intellectuel. savant, ce qui n'est pas vrai pour toutes les personnes du spectre.

En tant que personne dans le spectre de l’autisme, j’ai trouvé particulièrement intéressant de voir la représentation de la mini-série des efforts de Shaun pour naviguer dans le monde de la romance potentielle avec Leah, une personne neurotypique qui se révèle être son voisin. Ma mère, qui est neurotypique, a observé, en regardant la mini-série, que Leah avait manifestement un intérêt romantique pour Shaun, en lui disant souvent qu’il était mignon, en frappant à sa porte, en lui proposant de conduire et en le rassurant de l’importance de ne pas persévérer dans des problèmes qui le gênent. Compte tenu du fait que Shaun a le syndrome d’Asperger, il ne possède pas l’alphabétisation émotionnelle qui lui permet de s’approprier, par des indices sociaux, les sentiments réels de cette jeune femme. C’est une lutte que j’ai moi-même à faire pour essayer de comprendre et de comprendre si une personne du sexe opposé s’intéresse à moi, simplement curieuse, décontractée ou romantique. Mon espoir pour le personnage (et moi aussi) est qu’avec la maturation, une plus grande émotion



-------------------------------


vidéo en anglais:

https://www.youtube.com/watch?v=IbBhclGVCV4


son art:

http://www.remrovsartwork.com/



----------------------------------------------------


http://www.thinkingautismguide.com/2017/09/the-good-doctor-one-autistics-review.html


Avant la nuit dernière, le seul chirurgien autiste fictif que j’avais vu à la télévision était le docteur Virginia Dixon, le chirurgien cardiaque représenté par Mary McDonnell, qui est apparu dans trois épisodes de la saison 5 de Grey’s Anatomy. Comme Lynne Soraya a décrit le Dr Dixon, «la manière dont le personnage a été écrit était exploitante, irréaliste, insultante et exaspérante». Je suis entièrement d'accord avec l'évaluation de Soraya sur le Dr Dixon.

C’est donc avec une grande appréhension que je me suis assis pour regarder le premier épisode de la nouvelle émission d’ABC, The Good Doctor, mettant en vedette le jeune garçon Freddie Highmore en tant que Dr Shaun Murphy, nouveau résident à l’hôpital St. Bonaventure de San Jose, Californie. Malgré ma résistance, j'ai bien aimé le spectacle ... bien que j'aie des critiques.

Avant d'aller plus loin, je vous avertis que mon opinion ne doit pas être considérée comme représentant l'opinion d'une personne autiste autre que la mienne. Je n'ai pas encore lu de commentaires de la communauté Autistic, mais j'ai des antécédents d'aimer les spectacles que d'autres Autistes n'aiment pas, comme Parenthood. J'ai adoré ce spectacle et j'ai adoré Max, le personnage autiste de la série. Je me suis senti très proche des luttes de Max alors que le personnage évoluait au fil des six saisons de la série, même si je détestais l’influence d’Autism Speaks sur la série et souhaitais que les créateurs choisissent plutôt Autistics comme conseillers. D'autres personnages ont dit beaucoup de choses offensantes à propos de Max, mais j'ai donné une passe parce que c'était un reflet tellement réaliste de ce que les gens dans le monde réel disent à propos d'Autistics.

Mais en discutant avec d’autres Autistes ou en lisant des essais qu’ils ont écrits, je remarque que je suis presque seul: la majorité des Autistes semblent avoir détesté la parentalité. Alors ne prenez pas ce que j'écris ici comme représentant des opinions autistes autres que les miennes.

Ce que je veux voir quand je regarde un personnage de télévision identifié comme Autiste est:

Une représentation précise de ce à quoi peut ressembler l'autisme
Une représentation précise de la manière dont le monde traite les autistes
Quelques efforts pour faire passer la compréhension du public de l'autisme et des autistes à un nouveau niveau


Beaucoup de gens diront que la fiction est destinée à divertir et non à éduquer. Comme le dit un personnage dans l’aperçu d’une nouvelle émission diffusée hier soir, Young Sheldon, «c’est la télévision. Nous ne sommes pas censés apprendre! »Mais l’histoire a toujours été un outil pour façonner la société et éduquer les autres. Regardez n'importe quelle conférence de Joseph Campbell si vous ne me croyez pas. La fiction a une obligation sociale et quiconque crée ou consomme une histoire se moque d’eux-mêmes s’ils croient que les histoires ne changent pas les pensées, les sentiments et les actions des gens.

Dans cet esprit, je crois que The Good Doctor a le potentiel de changer l’idée de l’autisme. Je crois également que la manière dont la série travaille pour atteindre cet objectif est problématique.

Le message clair que je suis sorti du premier épisode était: «Les personnes autistes ont beaucoup à offrir et devraient avoir la possibilité de montrer leurs forces». Le problème qui accompagnait cela était la perpétuation d'un concept capable. : «Syndrome du savant». Le Dr Glassman défend la capacité du Dr Murphy à travailler comme résident à Saint-Bonaventure en disant que le Dr Murphy souffre du syndrome du savant, lui procurant un rappel parfait et une grande intelligence.

Joseph Straus souligne que le terme «syndrome du savant» a commencé comme «idiot savant». Le label s’appliquait à l’origine aux personnes ayant une déficience intellectuelle et à une «compétence fragmentaire» exceptionnelle. Acceptation de l'autisme en disant:
«Le but de l'étiquette était de mettre en évidence la juxtaposition de« l'extrême incompétence »et de« la compétence extrême ». Non seulement le terme et les idées qui le sous-tendent étaient offensantes et capacitistes, c'était une façon de dire ce que la société trouve utile ou sans valeur dans une personne. La brillante musicalité, par exemple, était précieuse parce que les gens aimaient entendre la musique et payaient de l'argent pour écouter. La nature «idiote» du reste de la vie de la personne était considérée sans valeur. »
Steve Silberman écrit dans son livre NeuroTribes que Hans Asperger a redéfini les compétences en tant qu '«intelligence autistique», le définissant comme le trait que quiconque, autiste ou non, utilise lorsqu'il réfléchit avec une créativité qui remodèle certains aspects de la science ou des arts. En revanche, Silberman décrit Édouard Séguin, l'homme qui a inventé l'expression "idiot savant" comme ayant "décrit ses patients comme étant plus adaptés à une tumeur maligne".

Ce n'est pas le genre de langage que je veux voir utilisé chez un Autiste qui a vaincu la violence des parents et des camarades, l'itinérance et le chagrin afin de réaliser de grandes choses avec peu de soutien. Le Dr Murphy a fait ses études secondaires, collégiales et de médecine - pas de petits exploits. Son esprit logique, son objectif de volonté (renforcé par l'autisme, sans aucun doute) et sa pensée visuelle eidétique l'ont bien servi. Il a travaillé fort, comme tous ceux qui ont terminé leurs études en médecine. Le personnage ne mérite pas d'avoir sa discipline et  son travail acharné, augmentés par son intelligence autiste, décrits avec une phrase désuète et capacitaire qui aurait dû être larguée il y a plusieurs générations.

Je veux cependant qu'une émission sur un personnage autiste commence là où le monde est actuellement, alors même si je ne suis pas du tout content d’avoir entendu le mot S sur The Good Doctor, je suis prêt à le laisser faire dès maintenant. Le spectacle doit éventuellement revoir le mot S et aider à réorganiser la compréhension de la société du concept de savant, et pourquoi ce n’est pas le moyen de féliciter l’intelligence autiste.

Mais la même scène - une scène d'une réunion à l'hôpital où le choix du Dr Glassman d'accepter le Dr Murphy en tant que résident est vivement contestée par des médecins et des membres du conseil qui savent seulement que le Dr Murphy a été diagnostiqué avec autisme. que j'ai trouvé très encourageant. Tout d'abord, quelques histoires:

Je suis habitué à l'autisme et aux personnages autistes étant la cible de la blague lors d'émissions télévisées. Bien que personne ne soit officiellement identifié comme Autiste sur The Big Bang Theory, je trouve la série intolérable à regarder car la majorité des blagues de la série impliquent le public en train de rire des personnages qui présentent des traits autistiques. Hans Espenson, l'avocat autiste de Boston Legal, a été présenté comme étant comique en raison de ses nombreux traits autistiques. L'acteur autiste Mickey Rowe a écrit sur l'utilisation de l'humour dans la nouvelle série Atypical de Netflix, affirmant que "le premier épisode présente une scène entière consacrée aux écouteurs de Sam dans un restaurant, mais le public est conditionné à en rire." épisode de Community, Pierce Hawthorne se moque du comportement d'Abed Nadir. Quand il est suggéré que Abed a Asperger, Troy Barnes se moque du mot. Annie Edison s’exclame: «C’est un trouble grave!» Mais Hawthorne se moque: «Si c’est si grave, pourquoi n’appellent-ils pas ça la méningite?

The Good Doctor a brisé cette longue tradition de rendre l’autisme drôle en riant des autistes. Le Dr Murphy est décrit comme «à haut fonctionnement» (un autre terme, comme «syndrome du savant», qui est plus nocif qu'utile) et un autre médecin se moque: «fonctionnement élevé? Est-ce notre nouvelle norme d’embauche? »Rétorque rapidement le Dr Glassman,« si c’était le cas, vous ne seriez pas là. »J'ai adoré cette ligne! J'ai aimé que, pour une fois, quelqu'un d'autre était la cible de la blague de l'autisme. Cette ligne a fait ma nuit.

L’histoire générale du spectacle n’était pas très réaliste, mais là encore, mon esprit s’est tourné vers Grey’s Anatomy, un spectacle que j'adore malgré ces trois épisodes horribles avec le Dr Dixon. J'imaginais les médecins de Gray's Anatomy qui traitaient d'un accident dans un aéroport, comme celui que le premier épisode de The Good Doctor fait pivoter, et se rappelaient combien de fois les médecins de l'hôpital Gray-Sloan Memorial avaient vécu des scénarios beaucoup plus bizarres. que du verre cassé et une évacuation de la plèvre faite à la main.

La principale différence est que, sur Grey’s Anatomy, les gardes de sécurité de l’aéroport auraient cru l’un de ces médecins et se sont dépêchés de leur fournir les fournitures dont ils avaient besoin. Le Dr Murphy a été traité avec suspicion (probablement en raison de son faible contact visuel et du manque d’autorité de sa voix) et s’est attaqué à la situation en essayant de prendre ce dont il avait besoin pour sauver la vie de son patient.

En fait, le langage corporel du Dr Murphy le marque si clairement comme un étranger qu’il passe une grande partie de l’épisode à essayer simplement de pénétrer dans son nouveau lieu de travail et d’y rester. Ce n’est que grâce aux actions d’un autre médecin qui est frappé par les propos du Dr Murphy (malgré le fait de le trouver «vraiment bizarre») qu’il est finalement admis à l’hôpital.

Une grande partie de l'épisode semble être une réparation directe pour les erreurs commises avec le Dr Dixon. Je pensais que les créateurs de l'émission faisaient au moins des recherches sur Internet (bien que je préférerais qu'ils embauchent un ou plusieurs consultants en autisme). Voici comment les traits autistiques des deux médecins contrastent:
Le Dr Dixon a fait une crise quand elle s’est soudainement enlacée. Le Dr Murphy a clairement manifesté son mécontentement d'être embrassé, mais l'a toléré. Ceci est important car un chirurgien rencontrera souvent le contact aléatoire des autres.
Le Dr Dixon a jeté au hasard des anomalies cardiaques non liées. Les connaissances détaillées du Dr. Murphy en anatomie ne sont apparues que dans le cas où il travaillait.
Le niveau constant d'anxiété du Dr Dixon a incité les téléspectateurs à se demander comment elle avait réussi à faire ses études en médecine. Le Dr Murphy n'a perdu son calme qu'après une journée complète de déni, d'interrogation et de lutte (deux fois) par des agents de sécurité. Et puis il ne put que brièvement trouver ses mots mais récupéra quand il fut clair que les deux médecins voulaient vraiment entendre ce qu'il avait à dire.
Alors que les deux présentaient des manières «enfantines», le Dr Dixon avait l'impression que quelqu'un avait bricolé tous les symptômes du DSM, alors que le Dr Murphy avait une collection plus cohérente de traits qui ressemblaient plus à une combinaison qu'une personne réelle pourrait présenter.
Le Dr Dixon n’a montré aucune empathie, qualifiant la mort d’un enfant de «bonne nouvelle» et aliénant les parents avec des demandes franches et insensibles pour les organes de l’enfant. Le Dr Murphy fait souvent preuve d'empathie à plusieurs niveaux, jusqu'à devenir le seul à connaître le nom (Adam) de l'enfant dont il a sauvé la vie.
Je m'attendais à ce que le Dr Murphy se défende devant le conseil d'administration sceptique, car la télévision a des structures prévisibles et The Good Doctor ne fait pas exception. Vers la fin de l'épisode, on demande au Dr Murphy pourquoi il voulait être médecin. Il réagit en se perdant brièvement dans un autre des nombreux flash-back de la série, puis en ressortant avec un langage étonnamment enfantin, décrivant à la fois son lapin domestique et son frère comme «allant au paradis» au lieu de mourir.

Mais si son choix n’était pas ce que l’on pouvait attendre d’un médecin, le sentiment qui l’est était ce que nous souhaitons tous de nos médecins: se plaindre de l’injustice des vies injustement coupées, se consacrer à sauver ces vies et les futurs qu'ils méritent. À la fin, il dit: «et je veux gagner beaucoup d’argent pour pouvoir avoir une télévision», une ligne un peu exagérée pour moi, mais je l’ai laissée tomber car à ce moment-là, j’étais tombé amoureux Le charme du docteur Murphy.

Les créateurs de The Good Doctor ont réussi à créer un personnage pour lequel je peux m'appuyer. Le spectacle n'est pas parfait. Le personnage n'est pas parfait. Le méchant (un médecin qui harcèle tout le monde autour de lui, en particulier le Dr Murphy) était trop saccadé et le discours inspirant du Dr Glassman sur l'embauche du Dr Murphy donnant de l'espoir aux personnes ayant des limitations, de meilleures personnes », a été sirupeux au point d'inspiration porno. Mais je suis émotionnellement investi dans le succès du Dr Shaun Murphy maintenant.

Freddie Highmore porte le spectacle et crée le caractère d'un résident en chirurgie autiste qui me semble cohérent. J'adore le fait que la force tranquille du Dr Murphy l’a emporté. J'aime sa fierté dans ses réalisations. J'aime la confiance qui transparaît à travers la représentation de Highmore du contact visuel faible et de la parole chancelante. Le Dr Murphy est une incarnation de ce que cela peut signifier de devenir «le meilleur autiste possible». Il a connu du succès et cherche encore plus de réalisations, tout en étant clairement autiste et sans honte.

Le spectacle pourrait aller de nombreuses directions d'ici. Certaines de ces instructions réduiraient les performances du pilote. D'autres directions serviraient à enseigner à la société comment répondre à l'autisme avec des rêves et des talents. Il y a beaucoup de choses que The Good Doctor n'est pas en mesure de nous apprendre. Il ne traite pas des intersections entre l’autisme et la race ou le sexe parce que le Dr Murphy est le mâle cis classique blanc qui est presque universellement présenté lorsqu’on parle d’autisme. Il ne répond pas aux besoins de ceux qui n’ont pas un génie saisissant dans un domaine scientifique ou artistique respecté. Comme beaucoup d'émissions de télévision, le personnage principal est exceptionnel, pas seulement pour une personne autiste, mais pour n'importe quelle neurologie. Le Dr Murphy n'est pas ordinaire dans tous les sens du terme et son histoire ne nous aidera pas à comprendre la vie quotidienne de l'autiste moyen ... ou le fera-t-il?

Je continuerai à écouter et, que l’émission aborde ou non les problèmes de ma propre vie, j’ai hâte de mieux connaître le Dr Murphy. Je m'appuie sur le succès du personnage en tant que chirurgien et je souhaite que le salon réalise son potentiel et devienne un vecteur de changements sociaux qui améliorent la vie des personnes sous-employées, sous-estimées et mal comprises. Reste à savoir si The Good Doctor peut être à la hauteur de ce que l’épisode pilote semble prometteur. Si cela devait arriver, je suis un spectateur qui sera là pour le voir.

Publié par Shannon Des Roches Rosa le mardi 26 septembre 2017


-----------------------------




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Mer 29 Aoû - 17:24

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5260
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   Sam 1 Sep - 23:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor   

Revenir en haut Aller en bas
 
nouvelle série sur TF1 le 28 août : the good doctor
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déménagement et nouvelle connexion Internet
» Nouvelle série : Flash Forward!
» acide folique pour une nouvelle grossesse
» Nouvelle espèce de poisson
» Saniject: la nouvelle seringue indolore intelligente!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: handicap : des infos !!!! :: Emissions tv-
Sauter vers: