AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez
 

 google glass aide autistes à mieux comprendre émotions

Aller en bas 
AuteurMessage
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Empty
MessageSujet: google glass aide autistes à mieux comprendre émotions   google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Icon_minitimeDim 17 Juil - 14:10

google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Image_10



google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Articl10





http://www.ctvnews.ca/health/researchers-hope-to-use-google-glass-to-help-autistic-children-read-faces-1.2957960


traduction:  


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwww.ctvnews.ca%2Fhealth%2Fresearchers-hope-to-use-google-glass-to-help-autistic-children-read-faces-1.2957960&edit-text=&act=url


et aussi:


http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3655652/Can-Google-Glass-help-autistic-children-read-faces.html


traduction:

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwww.dailymail.co.uk%2Fsciencetech%2Farticle-3655652%2FCan-Google-Glass-help-autistic-children-read-faces.html&edit-text&act=url



http://www.brain-power.com/beta/



https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.brain-power.com%2Fbeta%2F&sandbox=1







Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Empty
MessageSujet: Re: google glass aide autistes à mieux comprendre émotions   google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Icon_minitimeDim 17 Juil - 15:22

Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Empty
MessageSujet: Re: google glass aide autistes à mieux comprendre émotions   google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Icon_minitimeDim 17 Juil - 15:23

Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Empty
MessageSujet: Re: google glass aide autistes à mieux comprendre émotions   google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Icon_minitimeDim 17 Juil - 16:02

Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83
administrateur


Nombre de messages : 5749
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Empty
MessageSujet: Re: google glass aide autistes à mieux comprendre émotions   google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Icon_minitimeDim 21 Juil - 11:46

https://www.docwirenews.com/docwire-pick/using-google-glass-to-help-children-on-the-autism-spectrum/



traduction:





https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/fullarticle/2728462


traduction:

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fjamanetwork.com%2Fjournals%2Fjamapediatrics%2Ffullarticle%2F2728462


Enquête originale
25 mars 2019
Effet de l'intervention numérique portable pour améliorer la socialisation chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique

un essai clinique randomisé
Catalin Voss, MS 1 ; Jessey Schwartz, BA 2 ; Jena Daniels, BS 2 ; et al Aaron Kline 2 ; Nick Haber, PhD 2 ; Peter Washington, MS 2 ; Qandeel Tariq, MA 2 ; Thomas N. Robinson, MD, MPH 2,4 ; Manisha Desai, PhD 2 ; Jennifer M. Phillips, PhD 4 ; Carl Feinstein, MD 4 ; Terry Winograd, PhD 1 ; Dennis P. Wall, PhD 2,3,5
Affiliations des auteurs
JAMA Pediatr. 2019; 173 (5): 446-454. doi: 10.1001 / jamapediatrics.2019.0285
Points clés

Question Une intervention d'intelligence artificielle portable conçue pour être utilisée à la maison afin de renforcer l'engagement facial et la reconnaissance des émotions améliore-t-elle la socialisation des enfants atteints de troubles du spectre autistique?

Résultats Dans cet essai clinique randomisé portant sur 71 enfants atteints de troubles du spectre autistique, les enfants traités à domicile avec l'intervention portable ont montré une amélioration significative de la socialisation par rapport aux enfants recevant uniquement une thérapie comportementale standard.

Signification L'intervention mobile, qui enseigne la reconnaissance et la pertinence de l'émotion dans l'environnement naturel de l'enfant, peut améliorer le traitement standard pour obtenir une socialisation accrue chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique.

Abstrait
Importance La thérapie comportementale de l'autisme est efficace mais coûteuse et difficile d'accès. Alors que la thérapie basée sur la technologie mobile peut alléger les listes d’attente et répondre à la demande croissante, il existe peu d’essais cliniques pour l’appliquer aux soins des troubles du spectre autistique (TSA).

Objectif Evaluer l'efficacité de Superpower Glass, une intervention comportementale portable basée sur l'intelligence artificielle visant à améliorer les résultats sociaux des enfants atteints de TSA.

Conception, cadre et participants Un essai clinique randomisé dans lequel les participants ont reçu l’intervention Superpower Glass, ainsi que le traitement standard d’analyse comportementale appliqué et les participants témoins ont reçu uniquement un traitement appliqué d’analyse comportementale. Les évaluations ont été effectuées à la faculté de médecine de l'Université de Stanford et les participants inscrits ont utilisé l'intervention Superpower Glass chez eux. Les enfants âgés de 6 à 12 ans ayant reçu un diagnostic formel de TSA et recevant actuellement une thérapie appliquée d'analyse du comportement ont été inclus. Les familles ont été recrutées entre juin 2016 et décembre 2017. Le premier participant a été inscrit le 1er novembre 2016 et la dernière nomination a eu lieu le 11 avril 2018. L'analyse des données a été réalisée entre avril et octobre 2018.

Interventions L' intervention Superpower Glass, déployée via Google Glass (porté par l'enfant) et une application pour smartphone, favorise l'engagement du visage et la reconnaissance des émotions en détectant les expressions du visage et en renforçant les signaux sociaux. Les familles ont été invitées à organiser des séances de 20 minutes à la maison 4 fois par semaine pendant 6 semaines.

Principaux résultats et mesures Quatre mesures de socialisation ont été évaluées à l'aide d'une analyse en intention de traiter avec une correction de test de Bonferroni.

Résultats Globalement, 71 enfants (63 garçons [89%]; âge moyen [DS], 8,38 [2,46] ans) diagnostiqués avec un TSA ont été inscrits (40 [56,3%] ont été randomisés pour le traitement et 31 (43,7%) ont été randomisés pour contrôle). Les enfants bénéficiant de l'intervention ont présenté des améliorations significatives dans la sous-échelle de socialisation de l'échelle des comportements adaptatifs de Vineland par rapport au traitement comme témoin habituel (impact moyen du traitement [DS], 4,58 [1,62]; p = 0,005). Des effets positifs moyens sur le traitement ont également été trouvés pour les 3 autres mesures principales, mais pas jusqu'à un seuil de signification de P = 0,0125.

Conclusions et pertinence Le gain moyen observé de 4,58 points de la sous-échelle de socialisation de l'échelle de comportement de Vineland est comparable à celui observé avec le traitement standard. À notre connaissance, il s'agit du premier essai clinique randomisé à démontrer l'efficacité d'une intervention numérique portable pour améliorer le comportement social des enfants atteints de TSA. L'intervention renforce l'engagement facial et la reconnaissance des émotions, suggérant que l'un ou l'autre ou les deux pourraient être un mécanisme d'action conduisant à l'amélioration observée. Cette étude souligne le potentiel de la thérapie numérique à domicile pour améliorer la qualité des soins.

Enregistrement de l'essai Identifiant du fichier ClinicalTrials.gov: NCT03569176

introduction
La prévalence des troubles du spectre autistique (TSA) a considérablement augmenté aux États-Unis au cours des dernières décennies pour atteindre 1 enfant sur 59. 1 Bien que les symptômes du TSA varient considérablement, la socialisation est un déficit fondamental. 2 Les enfants ont du mal à attirer l'attention, à maintenir le contact visuel et à reconnaître les expressions du visage. 2 à 5 experts recommandent 20 heures par semaine d’analyse comportementale appliquée (ABA) 2 , 6 intégrant souvent des interventions comportementales développementales naturalistes 7 avec un thérapeute du comportement pendant au moins 2 ans. Bien que ces interventions comportementales soient efficaces, elles sont coûteuses (entre 40 000 et 60 000 dollars par enfant et par an 8 ), et de nombreux enfants ont du mal à généraliser le traitement à un contexte réel. De plus, l'augmentation de la prévalence des TSA a dépassé la disponibilité des thérapeutes du comportement, créant des listes d'attente pouvant aller jusqu'à 18 mois aux États-Unis. Des supports d’apprentissage basés sur de nouvelles technologies omniprésentes utilisant l’apprentissage automatique peuvent commencer à résoudre ces problèmes en créant des possibilités de traitement accessibles en dehors du cabinet du clinicien. De tels outils peuvent se généraliser à l'environnement naturel où les compétences sociales sont utilisées et servir de passerelle de soins pendant que les enfants attendent une thérapie standard.

Nous avons conçu un outil d’apprentissage social portable pour les enfants atteints de TSA afin d’encourager l’engagement du visage et de fournir une rétroaction à l’enfant lors des interactions sociales à la maison. Un système de vision par ordinateur fonctionnant sur Google Glass est connecté sans fil à une application pour smartphone afin de permettre à l'enfant qui porte les lunettes d'intervenir. Nous avons confirmé la faisabilité de l'ajustement et son facteur de forme de réalité augmentée dans une étude de faisabilité en laboratoire 10 et dans un test sur le terrain de l'utilisation à la maison par des enfants atteints de TSA. 11 , 12 Ces études de conception ont confirmé l’hypothèse selon laquelle les enfants âgés de 4 à 17 ans peuvent porter confortablement les lunettes et traiter les signaux vidéo et audio fournis par l’unité Lunettes intelligentes. En outre, l'étude sur le terrain a suggéré que trois sessions de jeu de 20 minutes par semaine pendant 6 semaines pourraient améliorer le comportement social, avec une amélioration moyenne de 7,4 points sur l'échelle de réactivité sociale, deuxième édition (SRS-II) ( P <0,01). . Enfin, ces études ont généré un consensus parmi les enfants participants sur le nom Superpower Glass (SG).

Dans la présente étude, nous avons testé l’hypothèse selon laquelle les enfants atteints de TSA randomisés pour utiliser SG à la maison pendant 6 semaines, avec leur traitement ABA en cours,obtiendraient une plus grande amélioration de la socialisation par rapport aux enfants du même groupe d’âge engagés dans un traitement ABA seul. Bien que des études aient établi la faisabilité d’utiliser des plates-formes technologiques numériques pour administrer une thérapie aux enfants atteints de TSA 13 , 14 à l’exception des dispositifs de génération de la parole à la maison 15 , peu d’essais cliniques ont été réalisés sur l’efficacité des outils numériques en tant qu’intervention. améliorer les déficits symptomatiques de base chez les enfants atteints de TSA. 13 , 14 À notre connaissance, il s'agit du premier essai clinique randomisé avec une analyse en intention de traiter (ITT) conçue pour tester l'efficacité d'un outil d'apprentissage automatique portable pour une intervention sur un déficit de base de TSA dans l'environnement naturel à la maison.

Les méthodes
Étudier le design
Les participants ont été randomisés via un script informatique selon un ratio de 1: 1 après que toutes les mesures d'ingestion aient été complétées soit par l'intervention SG, soit par un traitement comme un groupe témoin habituel (les deux groupes ont reçu un traitement ABA à domicile au moins deux fois par semaine) pendant 6 semaines. Un coordinateur clinique a assigné les participants à leur état. Un autre coordinateur clinique aveugle à l'affectation des participants a enregistré toutes les mesures de résultats primaires et secondaires (voir ci-dessous) au début de la condition (prise en charge), à ​​la fin de la condition à 6 semaines (post-test 1) et après un suivi à 6 semaines. (posttest 2). Le questionnaire sur la communication sociale des mesures de base et le QI abrégé ont été recueillis uniquement à l'admission. Nous avons inclus une option de croisement pour les participants du groupe contrôle, où leur rendez-vous post-test 1 servait de début de période de traitement. Le protocole de l’étude est fourni dans le Supplément 1 , et des précisions sont fournies dans les Méthodes 1 du Supplément 2 .

Admissibilité et dépistage
Les familles ont été recrutées entre juin 2016 et décembre 2017. Si elles se trouvaient à distance de conduite de l’Université de Stanford, si un enfant avec un TSA âgé de 6 à 12 ans recevait actuellement un traitement par un ABA au moins deux fois par semaine à la maison, son score était supérieur à 15. Social Communication Questionnaire, 16 et a accepté de participer. Les parents ont fourni un consentement éclairé écrit lors de leur rendez-vous d'admission. Nous n'avons pas utilisé le QI pour l'admissibilité. L'étude a été menée conformément au comité d'examen institutionnel de l'Université de Stanford.

Intervention
L'intervention SG est portée par l'enfant atteint de TSA à la maison. Le système suit les visages, classe les émotions des partenaires sociaux de l'enfant, de 10 à 12 ans , de 17 à 19 ans et fournit deux formes de signaux à l'enfant en temps réel. Tout d'abord, un voyant vert illumine le moniteur périphérique de l'unité des lunettes intelligentes lorsqu'un visage est détecté dans le champ de vision de la caméra orientée vers l'extérieur. Deuxièmement, un émoticône apparaît à l'écran et un signal audio de voix robotique est joué à travers le haut-parleur des lunettes lorsqu'un conducteur est classé comme exprimant l'une des 8 émotions du modèle d'apprentissage automatique: heureux, triste, en colère, effrayé. , surpris, dégoût, "meh", et neutre ( Figure 1 ). Les familles peuvent choisir de désactiver les commentaires audio. Le système fonctionne à une cadence d'environ 15 à 20 images par seconde, de sorte que les expressions faciales sont généralement reconnues en moins de 100 millisecondes. 16

Nous avons conçu l'application mobile pour qu'elle soit le centre de contrôle permettant au responsable des soins de l'enfant de gérer le système. L'application reçoit des images, exécute le classificateur d'émotion et enregistre les données vidéo et d'utilisation. Nous avons proposé 3 modes d'activité d'engagement: (1) capturer le sourire, au cours duquel un système audio incite l'enfant à trouver une émotion dans le visage d'un membre de la famille, par exemple en racontant une blague pour susciter l'émotion heureuse; (2) devinez l’émotion au cours de laquelle le fournisseur de soins demande à l’enfant de deviner les émotions qu’il agit et contrôle la réponse manuellement; et (3) le jeu libre, une activité non structurée au cours de laquelle l'enfant reçoit des signaux émotionnels pour tous les individus qui interagissent avec eux. Nous avons automatiquement enregistré les activités choisies et compilé les vidéos de chaque session pour que les familles puissent les consulter, les télécharger ou les supprimer.

Les membres du groupe SG ont été invités à utiliser chacune des 3 activités d’engagement au moins une fois et à utiliser le dispositif à la maison pendant 20 minutes 3 fois par semaine avec les membres de la famille et une fois par semaine avec leur interventionniste en comportement AAC (BI), total de 4 fois par semaine. Parce que nous avons donné aux familles la possibilité de supprimer des vidéos pour des raisons de confidentialité, nous avons mesuré l'utilisation du nombre de jours de création d'au moins une vidéo, qu'elle ait été enregistrée ou supprimée, au cours de la période d'intervention. C'était un essai ouvert. les familles et leurs BI étaient aveugles au traitement. Le coordinateur clinique est resté aveugle pendant toute l’étude.

Mesures de résultats primaires (non ordonnées)
Le score total SRS-II 20 est une enquête de 65 éléments réalisée par le fournisseur de soins d'un enfant pour identifier la présence et la gravité de la déficience sociale chez les enfants dans 5 domaines sociaux. Les scores inférieurs et supérieurs à 60 correspondaient respectivement au développement typique et au TSA.

La sous-échelle de socialisation est une évaluation qui mesure la communication, la vie quotidienne, la socialisation, le fonctionnement moteur et les aptitudes au comportement adaptatif. Le VABS-II a été validé sur le plan clinique et permet de suivre les changements survenant dans le temps 22 , 23 et est utilisé comme mesure de résultats dans plusieurs essais cliniques randomisés portant sur des enfants atteints de TSA. 24 , 25 Un score plus élevé indique un meilleur fonctionnement adaptatif. Nous avons défini la sous-échelle de socialisation a priori comme critère principal et avons considéré la pleine échelle comme une mesure secondaire des résultats.

Evaluation neuropsychologique du développement, deuxième édition (NEPSY-II), 26 Le domaine de la reconnaissance des effets mesure la reconnaissance faciale des émotions de 6 émotions (joie, tristesse, colère, peur, dégoût et neutre) à partir d'un ensemble standardisé de photographies de visages d'enfants sur 4 tâches . Des scores plus élevés indiquent une plus grande capacité à comparer correctement les expressions faciales.

Notre jeu a été conçu par notre équipe pour évaluer la capacité d'un enfant à identifier correctement les émotions exprimées par un acteur humain. Le score de l'enfant est calculé comme le nombre de suppositions correctes formulées sur 40 expressions faciales randomisées pour inclure 5 exemples des 8 émotions. L'évaluation a été réalisée en personne par le coordinateur clinique en aveugle. De plus, nous avons inclus la liste complète de vérification du comportement de l'enfant 27 et le score composite VABS-II 21 en tant que critères d'évaluation secondaires.

Mesures de dépistage à l'admission
Nous avons utilisé les questionnaires de communication sociale 16 et 28 pour dépister les TSA et déterminer l'éligibilité à la présente étude. Un score supérieur à 15 est compatible avec un diagnostic de TSA. Le QI abrégé 29 mesure le score de QI standard d'un enfant sur la base d'une tâche de raisonnement fluide non verbal et d'une tâche de connaissance verbale.

Ensembles d'analyse
Nous avons effectué une analyse sur 4 ensembles de participants. La principale analyse ITT a été réalisée sur ce que l’on appelle désormais la cohorte ITT, incluant tous les participants randomisés dans l’étude. Nous avons effectué des analyses secondaires sur la cohorte de finissants, incluant les participants au traitement et aux témoins ayant rempli toutes les mesures relatives à l'ingestion et au post-test 1; la première cohorte de traitement, qui comprenait tous les participants assignés au traitement (ITT); et la cohorte de traitement complet, qui comprenait tous les participants ayant reçu l'intervention et ayant terminé au moins leur premier rendez-vous post-test après l'intervention, y compris les participants croisés (Méthodes 2 du supplément 2 ).

Analyse primaire
Pour tester l'efficacité de SG plus ABA vs ABA seul, nous avons utilisé un modèle de régression linéaire généralisé à effets mixtes et évalué chaque résultat séparément. Le modèle comprenait toutes les mesures disponibles pour tous les participants randomisés dans l'étude, y compris les participants retirés et ceux qui n'avaient pas adhéré à l'intervention. Plus précisément, pour chaque mesure de résultat M dans la section des mesures ci-dessus et pour chaque individu i au moment de la mesure t , nous avons appliqué le modèle suivant: M it = γ 0 + γ 0 i + γ 1 semaine it + γ 2 traitement i + γ 3 semaines il × traitement i + ε il , où l'effet aléatoire spécifique à l'individu, γ 0 i , a été inclus pour rendre compte de la corrélation entre les mesures répétées d'un individu au fil du temps, semaines, il représente le nombre de semaines écoulées depuis la randomisation pour le i ème au moment présent, et le traitement i est un indicateur permettant de savoir si le i e individu appartient au groupe traité en premier. Pour tester la signification, nous utilisons un test de Wald sur deux côtés sur γ 3 (représentant l’impact du traitement dans le temps) au niveau ajusté de Bonferroni de 0,0125 afin de prendre en compte le test de nos 4 résultats principaux. Nous avons exclu 3 participants de la cohorte ITT en raison d'une erreur de randomisation lors du rendez-vous d'admission; les tests ont été effectués pour s'assurer que leur suppression n'affectait pas la signification dans aucune des analyses principales.

Nous avons également évalué si le QI abrégé, l'âge ou le sexe étaient des modificateurs de traitement dans l'analyse de régression. À cette fin, nous avons étendu l'analyse ci-dessus afin d'inclure le modificateur (par exemple, l'âge) et les termes d'interaction avec le traitement, la semaine, ainsi qu'un terme d'interaction à 3 voies avec le traitement et la semaine. Les tests de vraisemblance ont ensuite évalué si le modificateur avait eu un impact significatif sur l'effet du traitement. En plus de la cohorte ITT principale, nous avons appliqué la même analyse de modèle à effets mixtes à la cohorte de finissants afin d'évaluer l'impact de l'intervention sur les résultats chez les personnes ayant terminé l'étude.

Analyse de suivi de six semaines
Pour tester si un retour aux valeurs initiales est survenu dans le groupe de traitement, nous avons appliqué un modèle qui enregistre les gains de l’absorption post-test 1 et post-test 2 uniquement parmi ceux affectés au groupe de traitement: M it = γ 0 + γ 0i + γ pendant 1 semaines . × [posttest 1] it + γ 2 semaines it × [posttest 2] it + ε it , où un test de Wald sur γ 2 nous a permis de vérifier si les gains à 12 semaines étaient (encore) significativement différents de la consommation initiale. Le signe et la magnitude du coefficient indiquent la valeur en points du changement. Nous avons également effectué une analyse de suivi de l'ensemble de la cohorte de traitement, y compris des participants témoins ayant franchi le seuil (méthodes méthodologiques 2 du supplément 2 ).

Mesures secondaires
Nous avons appliqué le modèle ITT de l'analyse primaire aux mesures secondaires, à la liste de contrôle du comportement des enfants et à l'échelle complète VABS-II. Nous avons également effectué la même analyse de modérateur sur les mesures de résultats secondaires.

Analyse de cohorte de traitement
Nous avons effectué d’autres analyses exploratoires sur la cohorte d’abord traitée puis sur la cohorte complète, incluant le groupe croisé. À l'aide de méthodes de régression linéaire à effets mixtes, nous avons comparé les modifications des mesures de résultats aux valeurs de base du QI abrégé, de l'âge, de l'utilisation et du degré d'implication de l'IB afin d'évaluer d'autres tendances, telles que l'augmentation de l'effet de l'utilisation de la SG sur des groupes d'âge et des niveaux de développement particuliers. .

Résultats
Au total, 474 familles ont été examinées pour déterminer leur admissibilité. Soixante-quatorze ont été inscrits au départ, mais trois ont ensuite été exclus en raison d'une erreur de randomisation survenue au début de l'étude (leurs données n'affectent pas la signification dans les analyses principales). Sur les 71 participants inscrits restants, 40 (56,3%) ont été assignés au traitement de manière aléatoire et 31 (43,7%) ont été assignés au hasard au contrôle. Un participant a signalé une réaction indésirable aux lunettes. Les participants ont reçu entre 15 et 20 heures d’ACA standard par semaine. L’organigramme des participants à l’étude est présenté à la figure 2 . Les données démographiques des participants sont présentées dans le tableau 1 .

Le temps moyen de traitement (écart type) entre la consommation et le post-test 1 était de 6,81 (1,85) semaines. Les familles du groupe de traitement ont utilisé le dispositif sur une moyenne (DS) de 12,12 (5,80) fois au cours de la période de traitement de 6 semaines, soit 51% de la dose demandée de 24 jours. Les participants ont deviné l'émotion et capturé le sourire dans 39,8% et 23,8% des sessions respectivement, suggérant une préférence potentielle pour les jeux structurés par rapport à l'option de jeu libre non structuré, qui a été choisie 36,4% du temps. Les familles ont eu une moyenne (DS) de 3,9 (3,38) séances avec leur ABA BI, soit 65% de la dose recommandée. Les familles n'ont pas signalé de problèmes avec la classification des émotions, et notre mesure empirique de la précision (méthodes 1 du supplément 2 ) était de 72%.

Analyse primaire
Les résultats de la première analyse ITT de 71 individus et de la cohorte de 52 individus ayant terminé l'étude sont présentés dans le tableau 2 . La composition des cohortes est présentée dans le tableau 1 du supplément 2 . Le score de la sous-échelle de socialisation VABS-II a considérablement augmenté entre le début et la fin de l'intervention dans les comparaisons traitement-contrôle (impact moyen du traitement: 4,58 points, P = 0,005, effet d'apprentissage moyen: −1,56 points dans la cohorte en ITT; traitement moyen impact: 5,38 points, p <0,001, effet d'apprentissage moyen: −1,58 points dans la cohorte des finissants). Les jeux de devinettes sur les émotions, NEPSY-II – Affect et SRS-II ont montré des changements moyens positifs plus importants chez les participants au traitement par rapport aux témoins, mais ces améliorations n'étaient pas significatives ( Tableau 2 ). Les analyses du modérateur concernant le QI abrégé, l'âge et le sexe ont montré un effet de modération du sexe pour le EGG, les filles montrant une amélioration plus importante (test du rapport de vraisemblance P = 0,004; eTable 2 du supplément 2 ).

Analyse de suivi de six semaines
Les résultats de l'analyse de suivi réalisée sur le groupe de traitement en premier pour tous les participants au traitement ITT (n = 40) et les finissants (n = 27) sont présentés dans le tableau 3 . Nous avons observé une amélioration moyenne réduite de l'absorption au suivi de la sous-échelle de socialisation VABS-II et une perte de signification. Nous avons observé des gains significatifs sur EGG (changement de traitement [SD] moyen sur 12 semaines, 5,647 [1,166]; P <0,001) et sur SRS-II (changement de traitement [SD] moyen sur 12 semaines, −2,832 [0,951]; P = .003), de l’entrée au post-test 2, mais pas de l’entrée au post-test 1, comme dans l’analyse primaire. Nous présentons les résultats de la cohorte de traitement complet, y compris les croisements dans la eTable 3 du supplément 2 .

Mesures secondaires
Aucun changement significatif entre l'ingestion et le post-test 1 n'a été observé sur les mesures secondaires (tableau électronique 4 du supplément 2 ). Le score composite adaptatif VABS-II a montré un effet de modération pour l'âge, les participants plus jeunes montrant une amélioration légèrement supérieure (test du rapport de vraisemblance P = 0,04, tableau électronique 2 du supplément 2 ).

Analyse exploratoire de cohortes de traitement
Nous n’avons observé aucune interaction exploratoire notable au-delà du modérateur d’ITT. Plus précisément, nous n’avons trouvé aucune corrélation significative entre l’implication accrue de l’IdB dans la thérapie et l’amélioration des compétences sociales. L'utilisation dans la cohorte complète de traitement complète, y compris 12 participants croisés supplémentaires, était similaire à la cohorte du premier traitement (eResults in Supplement 2 ).

Discussion
Une analyse en ITT a révélé que les enfants atteints de TSA recevant une ABA et randomisés dans l'intervention SG présentaient des améliorations significatives entre la prise et la conclusion de la sous-échelle de socialisation VABS-II, une mesure clinique sensible aux changements de socialisation. 22 - 25 Ces gains sont similaires à ceux présentés dans d’autres études. 24 , 25 Aucune différence significative entre les cohortes n'a été observée sur les autres critères d'évaluation principaux. Bien qu'il y ait eu un changement positif sur la socialisation VABS-II entre l'ingestion et 6 semaines après la fin du traitement par SG, cela n'était pas significatif. Des gains supplémentaires au post-test 2 ont été observés pour SRS-II et EGG, mais en l'absence de données de contrôle après le test 2, nous ne pouvons pas exclure un effet de pratique pour ces mesures. Dans l’ensemble, ces résultats confortent l’hypothèse selon laquelle l’intervention de GS peut améliorer les compétences sociales des enfants atteints de TSA âgés de 6 à 12 ans en tant qu’élargissement du traitement standard.

En moyenne, les participants ont utilisé l'appareil deux fois moins de jours que recommandé initialement. Les raisons potentielles à cela sont notamment la diminution de la motivation des parents à utiliser l'appareil au fil du temps et / ou la diminution de l'engagement des enfants avec l'appareil au fil du temps. Ces facteurs devraient être examinés dans les études futures en améliorant la participation du système et en examinant plus avant l'impact de l'intervention.

L’intervention de SG a au moins 2 mécanismes d’action potentiels: le renforcement des visages avec une variation de l’émotion (sonorité de l’émotion) et la formation sur la façon de différencier les émotions. Les analyses des corrélations potentielles entre les mesures de résultats et l'utilisation ou la démographie des participants n'ont pas permis de tirer des conclusions claires sur les meilleurs répondants. Néanmoins, nous émettons l'hypothèse que le double mécanisme d'action pourrait avoir contribué aux gains de socialisation observés malgré une utilisation dans un nombre de sessions inférieur à l'utilisation prescrite. Au-delà de ces deux facteurs, il est possible que l'aide à l'apprentissage favorise généralement les interactions sociales au sein de la famille autour du contact avec le visage et de l'émotion, augmentant ainsi l'acuité sociale de l'enfant.

Limites
Bien que notre changement corresponde aux précédents rapports utilisant le VABS-II, la variance empirique post-étude suggérait que l’étude pouvait être sous-alimentée par un facteur de 2. Deux autres limitations incluent le faible respect du dosage recommandé par le traitement et le recrutement restreint de en voiture de Stanford, où la population peut s’enrichir pour se familiariser avec la technologie. De plus, en raison de l'hétérogénéité démographique et comportementale inhérente des enfants atteints de TSA et des différentes quantités de traitement de l'ABA reçues avant l'intervention, les enfants ont commencé l'intervention avec différents niveaux de compétences sociales. Enfin, comme les participants témoins n'avaient pas passé un deuxième rendez-vous post-test avant de passer au traitement, nous n'avons pas pu effectuer de tests de comparaison directs pour obtenir des gains durables. Bien que les données du groupe de traitement indiquent qu'il est nécessaire d'augmenter la durée du traitement de six semaines, des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Conclusions
À notre connaissance, il s'agit du premier essai clinique randomisé à démontrer l'efficacité d'une intervention comportementale portable pour les enfants atteints de TSA. L'intervention enseigne aux enfants la reconnaissance des émotions, l'engagement du visage et l'importance des émotions, suggérant la possibilité de multiples mécanismes d'action conduisant à l'amélioration observée du comportement social. Les résultats de cette étude soulignent le potentiel de la thérapie numérique à domicile pour améliorer le niveau de soins actuel.

Retour au sommet
Informations sur l'article
Auteur correspondant: Dennis P. Wall, PhD, Département de pédiatrie, Division de la médecine des systèmes, Université Stanford, 1265 Welch Rd, Bureau de la faculté de médecine, bâtiment x14, Stanford, CA 94305 ( dpwall@stanford.edu ).

Accepté pour publication le 17 janvier 2019.

Publié en ligne: le 25 mars 2019. doi: 10.1001 / jamapediatrics.2019.0285

Libre accès: Cet article est publié sous licence JN-OA et est libre de lire le jour de la publication.

Contributions des auteurs: M. Voss et le Dr Wall avaient un accès complet à toutes les données de l'étude et assumaient la responsabilité de l'intégrité des données et de l'exactitude de l'analyse des données.

Concept et design: Voss, Daniels, Kline, Haber, Washington, Robinson, Feinstein, Winograd, Wall.

Acquisition, analyse ou interprétation de données: Voss, Schwartz, Daniels, Kline, Haber, Tariq, Robinson, Desai, Phillips, Feinstein, Wall.

Rédaction du manuscrit: Voss, Schwartz, Daniels, Kline, Haber, Wall.

Révision critique du manuscrit pour le contenu intellectuel important: Voss, Schwartz, Daniels, Kline, Washington, Tariq, Robinson, Desai, Phillips, Feinstein, Winograd, Wall.

Analyse statistique: Voss, Schwartz, Kline, Haber, Tariq, Robinson, Desai, Wall.

Obtention du financement: Voss, Haber, Wall.

Assistance administrative, technique ou matérielle: Voss, Schwartz, Daniels, Kline, Haber, Washington, Tariq, Wall.

Supervision: Voss, Daniels, Feinstein, Winograd, Wall.

Informations à fournir sur les conflits d'intérêts: M. Voss déclare des honoraires personnels provenant de Cognoa, Inc. en dehors des travaux soumis; rapporte un brevet en instance (US 62/333 108); et participé à des discussions contractuelles avancées, prévoyant d'octroyer une licence sur le brevet et le logiciel permettant l'intervention de Superpower Glass à Cognoa, Inc. M. Voss est consultant en technologie chez Cognoa, Inc. depuis août 2018 et Cognoa a préparé une avancée décisive pour la US Food and Drug Administration. soumission fondée sur l'intervention d'octobre 2018. En tant que copropriétaire de la propriété intellectuelle et du brevet avec l'Université de Stanford, M. Voss percevra des droits de licence et des redevances si et lorsque l'intervention est commercialisée et vendue en tant que produit médical. Cognoa n'a participé à aucun plan d'étude ou analyse. L'analyse statistique de cette étude a eu lieu avant et indépendamment de toute implication dans Cognoa et les discussions relatives à la licence ont été lancées indépendamment des résultats des essais cliniques randomisés. Mme Schwartz ne signale aucun conflit. Mme Daniels ne signale aucun conflit. M. Kline déclare des honoraires personnels provenant de Cognoa, Inc. en dehors du travail soumis; rapporte un brevet en instance (US 62/333 108); et participé à des discussions contractuelles avancées avec Cognoa, Inc. dans le but de concéder une licence pour le brevet et le logiciel permettant l'intervention de Superpower Glass. M. Kline est consultant en technologies chez Cognoa, Inc. depuis septembre 2018 et Cognoa a préparé une proposition majeure de la US Food and Drug Administration, fondée sur l'intervention d'octobre 2018. M. Kline recevra une indemnité supplémentaire si: (a) Le processus d'administration du médicament se déroule avec succès et l'intervention est commercialisée et vendue comme un produit médical. (B) les autres jalons de la société non liés à l'intervention de Superpower Glass sont également atteints. Rapports du Dr Haber; les frais personnels de Cognoa, Inc. en dehors du travail soumis; et signale un brevet en instance (US 62/333 108); et participé à des discussions contractuelles avancées, prévoyant d'octroyer une licence sur le brevet et le logiciel permettant l'intervention de Superpower Glass à Cognoa, Inc. Dr Haber est consultant en technologie chez Cognoa, Inc. depuis septembre 2018 et Cognoa a préparé une avancée décisive pour la US Food and Drug Administration. soumission fondée sur l'intervention d'octobre 2018. En tant que copropriétaire du brevet avec l'Université de Stanford, le Dr Haber percevra des droits de licence et des redevances si et quand l'intervention est commercialisée et vendue comme produit médical. M. Washington ne rapporte aucun conflit. Mme Tariq ne signale aucun conflit. Dr Robinson ne signale aucun conflit. Dr Phillips ne signale aucun conflit. Le Dr Feinstein rapporte les frais personnels de Trayt.io en dehors du travail soumis et d'autres aides de la santé mentale du comté de Riverside, de la santé de l'université de Riverside et des services de santé comportementale en dehors du travail soumis. Le Dr Winograd signale un brevet en instance (US 62/333 108). Le Dr Wall fait état d'un brevet en instance (US 62/333 108); et participé à des discussions contractuelles avancées, prévoyant d'octroyer une licence sur le brevet et le logiciel permettant l'intervention de Superpower Glass à Cognoa, Inc. Cognoa envisage d'octroyer une licence pour cette technologie, mais les négociations ne sont pas terminées. Le docteur Wall est le fondateur de Cognoa, Inc. Aucune autre divulgation n'a été rapportée.

Financement / soutien: le travail a été soutenu par un soutien matériel (35 unités de Google Glass) de Google Inc. et des subventions des Instituts nationaux de la santé (subventions 1R01EB02502501 et 1R21HD091500-01), de la Fondation Lucile Packard pour la santé des enfants, de la Fondation Hartwell, la Fondation Wallace H. Coulter, le Centre de diagnostic de précision Stanford (PHIND), l'accélérateur de prédiction et de diagnostic de Stanford (SPADA), le programme du Centre Bio-X de Stanford, le Centre Stanford Beckman, le postdoctoral Walter V. et Idun Berry. Programme de bourses, la Fondation Bill et Melinda Gates, Peter Sullivan et Bobby Dekeyser. Nous remercions David Orr et Imma Calvo pour leur soutien généreux lors de l’obtention d’un financement.

Rôle du bailleur de fonds / sponsor: les bailleurs de fonds n’ont joué aucun rôle dans la conception et la conduite de l’étude; collecte, gestion, analyse et interprétation des données; préparation, révision ou approbation du manuscrit; et décision de soumettre le manuscrit pour publication.

Déclaration de partage de données: voir le supplément 3 .

Contributions supplémentaires: Nous remercions chaque famille ayant participé à cette étude de recherche pour son temps et ses contributions. De plus, nous remercions sincèrement Geraldine Dawson, Ph.D. (Université Duke), pour sa contribution à la préparation du manuscrit. Le Dr Dawson n'a pas été rémunéré pour ce travail.

Références
1.
Baio J, L Wiggins, DL Christensen et al. Prévalence des troubles du spectre autistique chez les enfants âgés de 8 ans: Réseau de surveillance sur l'autisme et les troubles du développement, 11 sites, États-Unis, 2014. MMWR Surveill Summ . 2018; 67 (6): 1-23. doi: 10.15585 / mmwr.ss6706a1 PubMed Google Scholar Crossref
2
Dawson G. Intervention comportementale précoce, plasticité cérébrale et prévention des troubles du spectre autistique. Dev Psychopathol . 2008; 20 (3): 775-803. doi: 10.1017 / S0954579408000370 PubMed Google Scholar Crossref
3
Corden B, Chilvers R, Skuse D. L'absence de stimuli stimulant sur le plan émotionnel prédit une altération de la perception sociale dans le syndrome d'Asperger. Neuropsychologia . 2008; 46 (1): 137-147. doi: 10.1016 / j.neuropsychologia.2007.08.005 PubMed Google Scholar Crossref
4
Fridenson-Hayo, S., Berggren, S., Lassalle, A. et al. Reconnaissance fondamentale et complexe des émotions chez les enfants autistes: résultats interculturels. Mol autisme . 2016; 7 (1): 52. doi: 10.1186 / s13229-016-0113-9 PubMed Google Scholar Crossref
5
Harms MB, Martin A, Wallace GL. Reconnaissance des émotions faciales dans les troubles du spectre autistique: examen d'études sur le comportement et la neuroimagerie. Neuropsychol Rev. 2010; 20 (3): 290-322. doi: 10.1007 / s11065-010-9138-6 PubMed Google Scholar Crossref
6
Lovaas OI. Enseigner aux personnes ayant des retards de développement: techniques d’intervention de base . Austin, Tx: Pro Ed; 2003.
7.
Schreibman, L., Dawson, G., Stahmer, AC, et al. Interventions comportementales développementales naturalistes: traitements validés empiriquement pour le trouble du spectre de l'autisme. J Autism Dev Disord . 2015; 45 (Cool: 2411-2428. doi: 10.1007 / s10803-015-2407-8 PubMed Google Scholar Crossref
8
Buescher AV, Cidav Z, Knapp M, Mandell DS. Coûts des troubles du spectre autistique au Royaume-Uni et aux États-Unis. JAMA Pediatr . 2014; 168 (Cool: 721-728. doi: 10.1001 / jamapediatrics.2014.210 PubMed Google Scholar Crossref
9
Gordon-Lipkin E, Foster J, Peacock G. Réduire le temps d'attente: explorer des modèles pour minimiser le délai entre l'inquiétude initiale et le diagnostic et le traitement des troubles du spectre autistique. Pediatr Clin North Am . 2016; 63 (5): 851-859. doi: 10.1016 / j.pcl.2016.06.007 PubMed Google Scholar Crossref
dix.
Daniels J, Haber N, C Voss et al. Test de faisabilité d'une aide comportementale portable pour l'apprentissage social chez les enfants autistes. Appl Clin Inform . 2018; 9 (1): 129-140. doi: 10.1055 / s-0038-1626727 PubMed Google Scholar Crossref
11
Daniels J, Schwartz J, C Voss, et al. Étude exploratoire examinant la faisabilité à la maison d'un outil portable pour l'apprentissage socio-affectif chez les enfants autistes. njp Digital Med . doi: 10.1038 / s41746-018-0035-3 Google Scholar
12
Washington P, C Voss, Kline A, et al. SuperpowerGlass: une aide portable pour la thérapie à domicile d'enfants autistes. Proc ACM Interactif, Mobile, Wearable et Technologique omniprésent . 2017; 1 (3): 112. doi: 10.1145 / 3130977 Google Scholar
13
Grynszpan O, PL Weiss, F Perez-Diaz, Gal E. Interventions innovantes fondées sur la technologie pour les troubles du spectre autistique: une méta-analyse. Autisme 2014; 18 (4): 346-361. doi: 10.1177 / 1362361313476767 PubMed Google Scholar Crossref
14
Wong C, Odom SL, Hume KA et al. Pratiques fondées sur des preuves pour les enfants, les jeunes et les jeunes adultes atteints de trouble du spectre autistique: un examen complet. J Autism Dev Disord . 2015; 45 (7): 1951-1966. doi: 10.1007 / s10803-014-2351-z PubMed Google Scholar Crossref
15
Kasari C, Kaiser A, marchandises K, et al. Interventions de communication pour les enfants autistes de façon minimale verbale: essai randomisé séquentiel à assignations multiples. J Am Acad Psychiatrie des enfants adolescents . 2014; 53 (6): 635-646. doi: 10.1016 / j.jaac.2014.01.019 PubMed Google Scholar Crossref
16
Bölte S, Holtmann M, Poustka F. Le Questionnaire sur la communication sociale (SCQ) comme outil de dépistage des troubles du spectre autistique: preuves supplémentaires et validité interculturelle. J Am Acad Psychiatrie des enfants adolescents . 2008; 47 (6): 719-720. doi: 10.1097 / CHI.0b013e31816c42bd Google Scholar Crossref
17
Haber N, C Voss, Fazel A, T Winograd, mur DP. Une approche pratique de la soustraction de caractéristiques neutres en temps réel pour la reconnaissance de l'expression faciale. Dans: Conférence d'hiver IEEE 2016 sur les applications de la vision par ordinateur (WACV). Lake Placid, NY: IEEE Computer Society; 2016: 1-9.
18
Voss C, Washington P, Haber N, et al. Superpower glass: fournit des signaux sociaux en temps réel non-intrusifs dans des systèmes portables. In: Actes de la Conférence internationale conjointe ACM 2016 sur l'informatique omniprésente et omniprésente: annexe; 2016: 1218-1226.
19
Washington P, C Voss, N Haber, et al. Une aide à l'interaction sociale portable pour les enfants autistes. In: Actes de la conférence 2016 de la Conférence CHI, résumés détaillés sur les facteurs humains dans les systèmes informatiques; 2016: 2348-2354.
20
Constantino JN, Gruber CP. Échelle de réactivité sociale, deuxième édition (SRS-2) . Los Angeles, CA: Western Psychological Services; 2012.
21
Sparrow SS, Cicchetti DV, Balla DA, Poupée EA. Échelles de comportement adaptatif de Vineland: Manuel des formulaires d'enquête . Circle Pines, MN: Service d'orientation américain; 2005.
22
Anagnostou E, N Jones, Huerta M, et al. Mesurer les comportements de communication sociale en tant que critère de traitement chez les personnes atteintes de troubles du spectre autistique. Autisme 2015; 19 (5): 622-636. doi: 10.1177 / 1362361314542955 PubMed Google Scholar Crossref
23
Kasari C. Évaluation du changement dans les programmes d'intervention précoce pour les enfants autistes. J Autism Dev Disord . 2002; 32 (5): 447-461. doi: 10.1023 / A: 1020546006971 PubMed Google Scholar Crossref
24
Dawson G, Rogers S, J Munson, et al. Essai randomisé et contrôlé d'une intervention destinée aux tout-petits atteints d'autisme: le modèle de Early Start Denver. Pédiatrie 2010; 125 (1): e17-e23. doi: 10.1542 / peds.2009-0958 PubMed Google Scholar Crossref
25
Scahill L, juge en chef McDougle, Aman MG et al; Réseau de recherche sur l’autisme en psychopharmacologie pédiatrique. Effets de la rispéridone et de la formation des parents sur le fonctionnement adaptatif chez les enfants présentant des troubles envahissants du développement et de graves problèmes de comportement. J Am Acad Psychiatrie des enfants adolescents . 2012; 51 (2): 136-146. doi: 10.1016 / j.jaac.2011.11.010 PubMed Google Scholar Crossref
26
Brooks BL, Sherman EM, Strauss E. Revue de test: NEPSY-II: une évaluation neuropsychologique du développement, deuxième édition. Neuropsychol Enfant . 2009; 16 (1): 80-101. Google Scholar Crossref
27
Achenbach TM, Ruffle TM. La liste de contrôle du comportement de l'enfant et les formulaires associés pour évaluer les problèmes et les compétences comportementaux / émotionnels. Pediatr Rev. 2000; 21 (Cool: 265-271. doi: 10.1542 / pir.21-8-265 PubMed Google Scholar Crossref
28
Snow AV, Lecavalier L. Sensibilité et spécificité de la liste de contrôle modifiée sur l'autisme chez les enfants en bas âge et du questionnaire sur la communication sociale chez les enfants d'âge préscolaire soupçonnés d'avoir un trouble envahissant du développement. Autisme 2008; 12 (6): 627-644. doi: 10.1177 / 1362361308097116 PubMed Google Scholar Crossref
29
Roid GH, Barram RA. Éléments essentiels de l'évaluation des échelles d'intelligence de Stanford-Binet (SB5) . Hoboken, NJ: John Wiley & Sons; 2004.
X
JAMA pédiatrie



Revenir en haut Aller en bas
http://www.pinterest.com/chantalautisme/
Contenu sponsorisé




google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Empty
MessageSujet: Re: google glass aide autistes à mieux comprendre émotions   google glass aide autistes à mieux comprendre émotions Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
google glass aide autistes à mieux comprendre émotions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baron Sopransi, aide de camp du maréchal Berthier
» Besoin d'aide PPRE. Ecriture
» besoin d'aide,première cuite...
» Aide open office (présentation)
» Aide aux devoirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: handicap : des infos !!!! :: Scientifique-
Sauter vers: