AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Mar 6 Mar - 20:09

I


Dernière édition par chantal 83 le Mar 6 Mar - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Mar 6 Mar - 20:12

INTERESSANT CONCERNANT LES VACCINATIONS:

Une immunologiste diplômée de Harvard démolit les arguments des législateurs californiens qui veulent mettre fin aux exemptions de vaccinations. State of the Nation, 23 avril, 2015.   Note de l’éditeur

 La lettre qui suit démolit complètement les arguments des législateurs californiens qui veulent supprimer les exemptions à la vaccination. Que l’on puisse envisager pareille loi est aussi cynique que draconien, mais la chose était prévisible. Après tout, les textes ont été mystérieusement rédigés et soumis au vote peu de temps après l’ « épidémie » de Disneyland fabriquée de toutes pièces.   Chaque législateur californien favorable au vote du projet de loi SB277 se devrait de prendre connaissance de la science incontestable à laquelle s’en réfère Tetyana Obukhanych, PhD.   Le Dr Obukhanych déconstruit habilement les faux arguments avancés par Big Pharma et par le gouvernement des Etats-Unis, alors qu’ils tentent de mettre en œuvre un Super programme de Vaccination à l’échelle nationale.   Quelque chose ne tourne vraiment pas rond quand le Sénat californien refuse de prendre en compte les preuves scientifiques évidentes qui montrent de manière catégorique l’existence de dangereux effets secondaires sur la santé des enfants. Pareille attitude criminelle met en danger la vie et le bien-être des enfants. Ce comportement des officiels doit être reconnu pour ce qu’il est – CRIMINEL – et poursuivi dans toute la mesure où la loi le permet.   Lettre ouverte aux législateurs qui envisagent de modifier la loi sur les vaccinations   Par Tetyana Obukhanich, Titulaire d'un doctorat (Ph.D.) en immunologie.


  Cher Législateur,   Je m’appelle Tetyana Obukhanich, je détiens un doctorat en immunologie. Je vous écris cette lettre dans l’espoir de pouvoir corriger quelques fausses idées au sujet des vaccins, comme pour vous aider à formuler une compréhension juste et équilibrée basée sur les toutes dernières connaissances scientifiques.   Les enfants non vaccinés représentent-ils une menace plus importante pour le public que les enfants vaccinés ?   On affirme souvent que les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants pour des raisons de conscience mettent en danger le reste de la population. C’est la raison pour laquelle le législateur veut mettre fin aux exemptions vaccinales. Ces questions sont actuellement examinées au niveau fédéral et national. Il importe beaucoup que vous soyez conscients que la nature de la protection offerte par de nombreux vaccins modernes - et cela inclut la plupart des vaccins recommandés par le CDC pour les enfants – ne sont pas compatibles avec pareille affirmation. J’ai repris plus bas les vaccins recommandés qui ne peuvent pas prévenir la transmission de la maladie, soit parce qu’ils n’ont pas été conçus pour empêcher la transmission de l’infection (car ils sont plutôt destinés à prévenir les symptômes de la maladie), ou parce qu’ils protègent contre des maladies non transmissibles. Les gens qui n’ont pas reçu les vaccins mentionnés ci-dessous ne représentent pas de risque plus important pour le public que ceux qui ont reçu ces vaccins. Ceci implique bien entendu une discrimination à l’encontre des enfants non-vaccinés.   L’IPV ou vaccin antipoliomyélitique inactivé ne peut pas empêcher la transmission du virus de la polio ( #1). Il y a au moins deux décennies que le virus sauvage de la polio n’existe plus aux Etats-Unis. Même si des virus sauvages de la polio étaient importés par des voyageurs, le fait de vacciner la population avec l’IPV (Vaccin polio injectable inactivé) ne peut en aucune manière mettre en cause la sécurité des espaces publics. Veuillez, s’il vous plaît, prendre en compte que l’éradication du poliovirus sauvage a été attribuée à l’utilisation d’un autre vaccin, le vaccin polio oral (OPV). Bien que ce vaccin soit capable de prévenir la transmission du virus sauvage de la polio, son utilisation a, depuis longtemps été supprimée aux Etats-Unis et remplacée par le vaccin atténué injectable (IPV) en raison de problèmes de sécurité.   Le tétanos n’est pas une maladie contagieuse. Cette maladie est due à des spores de C.Tetani qui contaminent des plaies profondes. Vacciner contre le tétanos (avec le vaccin combiné DTCa ne peut en aucune manière mettre en cause la sécurité des espaces publics. Ce vaccin est seulement destiné à assurer une protection individuelle.   Bien que destiné à prévenir les effets pathogènes de la toxine diphtérique, le vaccin contre la diphtérie (aussi contenu dans le vaccin DTCa) n’a pas été conçu pour empêcher la colonisation et la transmission du C.Diphteriae. Vacciner contre la diphtérie ne peut en aucun cas modifier la sécurité des espaces publics. Il est, lui aussi, destiné à assurer une protection personnelle.   Le vaccin acellulaire contre la coqueluche (aP) (le dernier élément du vaccin combiné DTCa), actuellement en usage aux Etats-Unis, a remplacé le vaccin anticoquelucheux cellulaire à la fin des années 1990 parce que ce dernier avait été suivi d’une recrudescence sans précédent de la coqueluche. Une expérience avec des primates infectés par la coqueluche a révélé que le vaccin acellulaire n’était pas capable d’empêcher la colonisation et la transmission  de B. Pertussis (Voir annexe pour l’étude scientifique, article # 2.) La FDA a émis un avertissement au sujet  de cette découverte cruciale.   En outre, la réunion (2013) des conseillers scientifiques du CDC a révélé des données alarmantes supplémentaires qui montrent que des variantes de pertussis (Souches PRN négatives) qui circulent aujourd’hui aux Etats-Unis ont acquis l’avantage sélectif de pouvoir infecter ceux qui ont reçu leurs rappels de DTCa (Voir annexe pour le CDC ; document #3), ce qui signifie que les gens qui ont reçu leurs rappels ont plus de chances d’être infectés et donc de devenir contagieux que les personnes qui ne sont pas vaccinées.   Parmi les nombreux types de H. Influenzae, le vaccin Hib ne couvre que le type b. En dépit de l’intention qui était de réduire les aspects symptomatiques et asymptomatiques du Hib, l’introduction du vaccin Hib a, par inadvertance, déplacé la souche dominante vers d’autres types de H. Influenzae (types a jusqu’à f.) Ces types ont été à l’origine d’une grave maladie invasive et ont présenté une incidence croissante chez les adultes au cours de la période de vaccination des enfants contre le Hib. (Voir annexe pour l’étude scientifique, point #4.)   La population en général est plus vulnérable à la maladie invasive qu’elle n’était avant le début de la campagne de vaccination contre le Hib. La discrimination vis-à-vis des enfants qui ne sont pas vaccinés contre le Hib n’a guère de sens sur le plan scientifique.   L’hépatite B est un virus transmissible par le sang. Il ne se propage pas dans un cadre communautaire, surtout chez les enfants qui sont peu susceptibles d’adopter des comportements à haut risque, tels que le partage de seringues ou le sexe. La vaccination des enfants contre l’hépatite B ne peut pas modifier de manière significative la sécurité des espaces publics. En outre, l’école n’est pas interdite aux enfants qui sont porteurs de l’hépatite B chronique. Interdire l’accès à l’école aux non-vaccinés constituerait une discrimination déraisonnable et illogique.   En résumé, une personne qui n’a pas été vaccinée avec le VPI, DTCa, Hépatite B et Hib pour des raisons de conscience, ne pose pas plus de dangers pour le public qu’une personne qui est vaccinée. Aucune discrimination n’est justifiée.   Les effets secondaires des vaccins se produisent-ils souvent ?   On affirme souvent que les vaccinations ne produisent que très rarement de graves effets indésirables. Malheureusement pareille déclaration n’est pas confirmée par la science. Une étude récente réalisée en Ontario, Canada a établi qu’au cours de leur visite de 12 mois chez le médecin, la vaccination entraînait une visite aux urgences pour 1 enfant sur 168 et pour 1 enfant sur 730 après leur rendez-vous vaccinal de 18 mois (Voir annexe pour une étude scientifique. L’article # 5)   Quand le risque d’un effet indésirable est à ce point élevé qu’il nécessite un recours aux urgences après les vaccinations, ces dernières doivent être soumises au choix des parents qui, on le comprendra facilement, ne veulent pas assumer ce risque immédiat pour protéger leurs enfants de ces maladies qui sont généralement considérées comme légères et auxquelles ils ne seront peut-être jamais exposés.   La discrimination contre les familles qui s’opposent aux vaccins pour des raisons de conscience peut-elle empêcher de futures épidémies de maladies virales transmissibles comme, par exemple, la rougeole ?   Pendant longtemps, les chercheurs ont été conscients du « paradoxe de la rougeole » Je cite un article de Poland & Jacobson (1994) : «  Echec par rapport à l’objectif de l’élimination de la rougeole : paradoxe apparent des infections rougeoleuses chez des personnes immunisées. »   Arch. Intern. Med, 154 :1815-1820 :   « Le paradoxe veut que quand, dans une population, l’immunisation contre la rougeole atteint des niveaux élevés, la rougeole devienne une maladie de personnes immunisées. » [2]   D’autres recherches ont déterminé que derrière « le paradoxe de la rougeole », il existe une fraction de la population qu’on appelle des NON REPONDEURS ou des MAUVAIS REPONDEURS. Les mauvais répondeurs sont ceux qui ne répondent pas comme il le faudrait à la première dose du vaccin contre la rougeole. Ces personnes  présentent une réponse faible à une re-vaccination qui  ne peut pas corriger la faible réactivité. Ces personnes se retrouvent donc dans la catégorie des « susceptibles » (sensibles) endéans les 2 à 5 ans, malgré le fait qu’elles aient été complètement vaccinées. [3]   La re-vaccination ne peut pas corriger la faible réactivité. Il semble que le problème relève d’une particularité immuno-génétique [4] Parmi les enfants, la proportion des  faibles répondeurs est estimée à 4,7% aux USA. [5]   Des études réalisées sur les flambées de rougeole au Québec, au Canada et en Chine attestent que les flambées de rougeole se produisent encore, même lorsque les taux de vaccination sont au plus haut (entre 95 et 97% ou même 99 ; voir l’annexe pour les études scientifiques, les articles # 6 et 7). Ceci se produit même parmi les bons répondeurs parce que les anticorps induits par le vaccin décroissent au fil du temps. L’immunité vaccinale ne correspond pas à une immunité de longue durée acquise par une exposition naturelle.   Il a été démontré que les personnes vaccinées qui font des percées de rougeole sont contagieuses. En fait, deux grandes épidémies de rougeole en 2011 (au Québec, au Canada et à New York, NY) furent réimportées par des personnes déjà vaccinées. [6, 7]   Avec l’ensemble de ces données, il est évident que la suppression  des exemptions vaccinales, actuellement réclamées par un faible pourcentage des familles ne pourra, de toute manière ni résoudre le problème de la résurgence de la maladie, ni empêcher la réimportation ou les flambées de maladies qui avaient auparavant été éliminées.   La discrimination à l’encontre des objecteurs de conscience serait-elle la seule solution pratique ?   La majorité des cas récents de rougeole au cours des flambées qui se sont produites aux Etats-Unis ( y compris l’épidémie de Disneyland) concerne des adultes et de jeunes bébés. Tandis qu’au cours de la période pré-vaccination, la rougeole apparaissait principalement entre 1 et 15 ans. L’exposition naturelle à la rougeole a conféré une immunité à vie, alors que l’immunité produite par le vaccin diminue au fil du temps laissant les adultes non protégés par les vaccins qu’ils avaient reçu dans l’enfance. La rougeole est plus dangereuse pour les nourrissons et pour les adultes que pour les enfants en âge scolaire. Malgré les fortes chances d’exposition au cours de la période pré-vaccination, la rougeole n’apparaissait pratiquement jamais chez les bébés de moins d’un an, et ce, à la suite du mécanisme robuste de transfert de l’immunité maternelle. Aujourd’hui, la vulnérabilité des très jeunes bébés à la rougeole est le résultat direct des campagnes de vaccination de masse du passé, au cours desquelles, les mères elles-mêmes vaccinées dans l’enfance, ne pouvaient plus faire la rougeole à un âge scolaire plus sécuritaire et ainsi bénéficier d’une immunité à vie. Il s’ensuit qu’elles ne pouvaient plus transmettre cette immunité à leurs bébés pour les protéger de la rougeole, au moins au cours de leur première année de vie.- Il existe heureusement une sauvegarde thérapeutique qui imite l’immunité naturelle maintenant disparue. Les nourrissons, ainsi que d’autres personnes vulnérables ou immunodéprimées peuvent maintenant recevoir des immunoglobulines, une mesure susceptible de sauver des vies en fournissant des anticorps contre le virus pour soit prévenir, soit atténuer la maladie lors d’une exposition (Voir annexe, article # Cool   En résumé :1) en raison des propriétés des vaccins modernes, les individus non vaccinés ne posent pas plus de risques de transmission de la polio, de la diphtérie, de la coqueluche, et de nombreuses souches de H. Influenzae que les vaccinés. Les non vaccinés ne posent vi-rtuellement aucun danger de transmission de l’hépatite B à l’école et le tétanos n’est pas du tout transmissible. 2) Il existe un risque significativement élevé de recours aux centres d’urgences après des vaccinations infantiles qui démontrent que les vaccinations ne sont pas sans risques. 3) Les épidémies de rougeole ne peuvent pas être totalement évitées même si les taux de vaccination étaient presque parfaits. 4) Une méthode efficace de prévention de la rougeole et d’autres maladies virales chez les nourrissons et les personnes immunodéprimées sont les immunoglobulines qui sont toujours disponibles pour tous ceux qui pourraient être exposés à ces maladies.   Dans l’ensemble, ces quatre éléments font apparaitre clairement que la discrimination vis-à-vis des enfants qui fréquentent l’école et qui ne sont pas vaccinés pour des raisons de conscience est complètement injustifiée. Le statut  vaccinal des objecteurs de conscience ne pose pas de risque indu pour le public.   Cordialement,   Tetyana Obukhanych, PhD   Source : Alethonews
Une immunologiste diplômée de Harvard démolit les arguments des législateurs californiens qui veulent mettre fin aux exemptions de vaccinations. State of the Nation, 23 avril, 2015.   Note de l’éditeur   La lettre qui suit démolit complètement les arguments des législateurs californiens qui veulent supprimer les exemptions à la vaccination. Que l’on puisse envisager pareille loi est aussi cynique que draconien, mais la chose était prévisible. Après tout, les textes ont été mystérieusement rédigés et soumis au vote peu de temps après l’ « épidémie » de Disneyland fabriquée de toutes pièces.   Chaque législateur californien favorable au vote du projet de loi SB277 se devrait de prendre connaissance de la science incontestable à laquelle s’en réfère Tetyana Obukhanych, PhD.   Le Dr Obukhanych déconstruit habilement les faux arguments avancés par Big Pharma et par le gouvernement des Etats-Unis, alors qu’ils tentent de mettre en œuvre un Super programme de Vaccination à l’échelle nationale.   Quelque chose ne tourne vraiment pas rond quand le Sénat californien refuse de prendre en compte les preuves scientifiques évidentes qui montrent de manière catégorique l’existence de dangereux effets secondaires sur la santé des enfants. Pareille attitude criminelle met en danger la vie et le bien-être des enfants. Ce comportement des officiels doit être reconnu pour ce qu’il est – CRIMINEL – et poursuivi dans toute la mesure où la loi le permet.   Lettre ouverte aux législateurs qui envisagent de modifier la loi sur les vaccinations   Par Tetyana Obukhanich, Titulaire d'un doctorat (Ph.D.) en immunologie.   Cher Législateur,   Je m’appelle Tetyana Obukhanich, je détiens un doctorat en immunologie. Je vous écris cette lettre dans l’espoir de pouvoir corriger quelques fausses idées au sujet des vaccins, comme pour vous aider à formuler une compréhension juste et équilibrée basée sur les toutes dernières connaissances scientifiques.   Les enfants non vaccinés représentent-ils une menace plus importante pour le public que les enfants vaccinés ?   On affirme souvent que les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants pour des raisons de conscience mettent en danger le reste de la population. C’est la raison pour laquelle le législateur veut mettre fin aux exemptions vaccinales. Ces questions sont actuellement examinées au niveau fédéral et national. Il importe beaucoup que vous soyez conscients que la nature de la protection offerte par de nombreux vaccins modernes - et cela inclut la plupart des vaccins recommandés par le CDC pour les enfants – ne sont pas compatibles avec pareille affirmation. J’ai repris plus bas les vaccins recommandés qui ne peuvent pas prévenir la transmission de la maladie, soit parce qu’ils n’ont pas été conçus pour empêcher la transmission de l’infection (car ils sont plutôt destinés à prévenir les symptômes de la maladie), ou parce qu’ils protègent contre des maladies non transmissibles. Les gens qui n’ont pas reçu les vaccins mentionnés ci-dessous ne représentent pas de risque plus important pour le public que ceux qui ont reçu ces vaccins. Ceci implique bien entendu une discrimination à l’encontre des enfants non-vaccinés.   L’IPV ou vaccin antipoliomyélitique inactivé ne peut pas empêcher la transmission du virus de la polio ( #1). Il y a au moins deux décennies que le virus sauvage de la polio n’existe plus aux Etats-Unis. Même si des virus sauvages de la polio étaient importés par des voyageurs, le fait de vacciner la population avec l’IPV (Vaccin polio injectable inactivé) ne peut en aucune manière mettre en cause la sécurité des espaces publics. Veuillez, s’il vous plaît, prendre en compte que l’éradication du poliovirus sauvage a été attribuée à l’utilisation d’un autre vaccin, le vaccin polio oral (OPV). Bien que ce vaccin soit capable de prévenir la transmission du virus sauvage de la polio, son utilisation a, depuis longtemps été supprimée aux Etats-Unis et remplacée par le vaccin atténué injectable (IPV) en raison de problèmes de sécurité.   Le tétanos n’est pas une maladie contagieuse. Cette maladie est due à des spores de C.Tetani qui contaminent des plaies profondes. Vacciner contre le tétanos (avec le vaccin combiné DTCa ne peut en aucune manière mettre en cause la sécurité des espaces publics. Ce vaccin est seulement destiné à assurer une protection individuelle.   Bien que destiné à prévenir les effets pathogènes de la toxine diphtérique, le vaccin contre la diphtérie (aussi contenu dans le vaccin DTCa) n’a pas été conçu pour empêcher la colonisation et la transmission du C.Diphteriae. Vacciner contre la diphtérie ne peut en aucun cas modifier la sécurité des espaces publics. Il est, lui aussi, destiné à assurer une protection personnelle.   Le vaccin acellulaire contre la coqueluche (aP) (le dernier élément du vaccin combiné DTCa), actuellement en usage aux Etats-Unis, a remplacé le vaccin anticoquelucheux cellulaire à la fin des années 1990 parce que ce dernier avait été suivi d’une recrudescence sans précédent de la coqueluche. Une expérience avec des primates infectés par la coqueluche a révélé que le vaccin acellulaire n’était pas capable d’empêcher la colonisation et la transmission  de B. Pertussis (Voir annexe pour l’étude scientifique, article # 2.) La FDA a émis un avertissement au sujet  de cette découverte cruciale.   En outre, la réunion (2013) des conseillers scientifiques du CDC a révélé des données alarmantes supplémentaires qui montrent que des variantes de pertussis (Souches PRN négatives) qui circulent aujourd’hui aux Etats-Unis ont acquis l’avantage sélectif de pouvoir infecter ceux qui ont reçu leurs rappels de DTCa (Voir annexe pour le CDC ; document #3), ce qui signifie que les gens qui ont reçu leurs rappels ont plus de chances d’être infectés et donc de devenir contagieux que les personnes qui ne sont pas vaccinées.   Parmi les nombreux types de H. Influenzae, le vaccin Hib ne couvre que le type b. En dépit de l’intention qui était de réduire les aspects symptomatiques et asymptomatiques du Hib, l’introduction du vaccin Hib a, par inadvertance, déplacé la souche dominante vers d’autres types de H. Influenzae (types a jusqu’à f.) Ces types ont été à l’origine d’une grave maladie invasive et ont présenté une incidence croissante chez les adultes au cours de la période de vaccination des enfants contre le Hib. (Voir annexe pour l’étude scientifique, point #4.)   La population en général est plus vulnérable à la maladie invasive qu’elle n’était avant le début de la campagne de vaccination contre le Hib. La discrimination vis-à-vis des enfants qui ne sont pas vaccinés contre le Hib n’a guère de sens sur le plan scientifique.   L’hépatite B est un virus transmissible par le sang. Il ne se propage pas dans un cadre communautaire, surtout chez les enfants qui sont peu susceptibles d’adopter des comportements à haut risque, tels que le partage de seringues ou le sexe. La vaccination des enfants contre l’hépatite B ne peut pas modifier de manière significative la sécurité des espaces publics. En outre, l’école n’est pas interdite aux enfants qui sont porteurs de l’hépatite B chronique. Interdire l’accès à l’école aux non-vaccinés constituerait une discrimination déraisonnable et illogique.   En résumé, une personne qui n’a pas été vaccinée avec le VPI, DTCa, Hépatite B et Hib pour des raisons de conscience, ne pose pas plus de dangers pour le public qu’une personne qui est vaccinée. Aucune discrimination n’est justifiée.   Les effets secondaires des vaccins se produisent-ils souvent ?   On affirme souvent que les vaccinations ne produisent que très rarement de graves effets indésirables. Malheureusement pareille déclaration n’est pas confirmée par la science. Une étude récente réalisée en Ontario, Canada a établi qu’au cours de leur visite de 12 mois chez le médecin, la vaccination entraînait une visite aux urgences pour 1 enfant sur 168 et pour 1 enfant sur 730 après leur rendez-vous vaccinal de 18 mois (Voir annexe pour une étude scientifique. L’article # 5)   Quand le risque d’un effet indésirable est à ce point élevé qu’il nécessite un recours aux urgences après les vaccinations, ces dernières doivent être soumises au choix des parents qui, on le comprendra facilement, ne veulent pas assumer ce risque immédiat pour protéger leurs enfants de ces maladies qui sont généralement considérées comme légères et auxquelles ils ne seront peut-être jamais exposés.   La discrimination contre les familles qui s’opposent aux vaccins pour des raisons de conscience peut-elle empêcher de futures épidémies de maladies virales transmissibles comme, par exemple, la rougeole ?   Pendant longtemps, les chercheurs ont été conscients du « paradoxe de la rougeole » Je cite un article de Poland & Jacobson (1994) : «  Echec par rapport à l’objectif de l’élimination de la rougeole : paradoxe apparent des infections rougeoleuses chez des personnes immunisées. »   Arch. Intern. Med, 154 :1815-1820 :   « Le paradoxe veut que quand, dans une population, l’immunisation contre la rougeole atteint des niveaux élevés, la rougeole devienne une maladie de personnes immunisées. » [2]   D’autres recherches ont déterminé que derrière « le paradoxe de la rougeole », il existe une fraction de la population qu’on appelle des NON REPONDEURS ou des MAUVAIS REPONDEURS. Les mauvais répondeurs sont ceux qui ne répondent pas comme il le faudrait à la première dose du vaccin contre la rougeole. Ces personnes  présentent une réponse faible à une re-vaccination qui  ne peut pas corriger la faible réactivité. Ces personnes se retrouvent donc dans la catégorie des « susceptibles » (sensibles) endéans les 2 à 5 ans, malgré le fait qu’elles aient été complètement vaccinées. [3]   La re-vaccination ne peut pas corriger la faible réactivité. Il semble que le problème relève d’une particularité immuno-génétique [4] Parmi les enfants, la proportion des  faibles répondeurs est estimée à 4,7% aux USA. [5]   Des études réalisées sur les flambées de rougeole au Québec, au Canada et en Chine attestent que les flambées de rougeole se produisent encore, même lorsque les taux de vaccination sont au plus haut (entre 95 et 97% ou même 99 ; voir l’annexe pour les études scientifiques, les articles # 6 et 7). Ceci se produit même parmi les bons répondeurs parce que les anticorps induits par le vaccin décroissent au fil du temps. L’immunité vaccinale ne correspond pas à une immunité de longue durée acquise par une exposition naturelle.   Il a été démontré que les personnes vaccinées qui font des percées de rougeole sont contagieuses. En fait, deux grandes épidémies de rougeole en 2011 (au Québec, au Canada et à New York, NY) furent réimportées par des personnes déjà vaccinées. [6, 7]   Avec l’ensemble de ces données, il est évident que la suppression  des exemptions vaccinales, actuellement réclamées par un faible pourcentage des familles ne pourra, de toute manière ni résoudre le problème de la résurgence de la maladie, ni empêcher la réimportation ou les flambées de maladies qui avaient auparavant été éliminées.   La discrimination à l’encontre des objecteurs de conscience serait-elle la seule solution pratique ?   La majorité des cas récents de rougeole au cours des flambées qui se sont produites aux Etats-Unis ( y compris l’épidémie de Disneyland) concerne des adultes et de jeunes bébés. Tandis qu’au cours de la période pré-vaccination, la rougeole apparaissait principalement entre 1 et 15 ans. L’exposition naturelle à la rougeole a conféré une immunité à vie, alors que l’immunité produite par le vaccin diminue au fil du temps laissant les adultes non protégés par les vaccins qu’ils avaient reçu dans l’enfance. La rougeole est plus dangereuse pour les nourrissons et pour les adultes que pour les enfants en âge scolaire. Malgré les fortes chances d’exposition au cours de la période pré-vaccination, la rougeole n’apparaissait pratiquement jamais chez les bébés de moins d’un an, et ce, à la suite du mécanisme robuste de transfert de l’immunité maternelle. Aujourd’hui, la vulnérabilité des très jeunes bébés à la rougeole est le résultat direct des campagnes de vaccination de masse du passé, au cours desquelles, les mères elles-mêmes vaccinées dans l’enfance, ne pouvaient plus faire la rougeole à un âge scolaire plus sécuritaire et ainsi bénéficier d’une immunité à vie. Il s’ensuit qu’elles ne pouvaient plus transmettre cette immunité à leurs bébés pour les protéger de la rougeole, au moins au cours de leur première année de vie.- Il existe heureusement une sauvegarde thérapeutique qui imite l’immunité naturelle maintenant disparue. Les nourrissons, ainsi que d’autres personnes vulnérables ou immunodéprimées peuvent maintenant recevoir des immunoglobulines, une mesure susceptible de sauver des vies en fournissant des anticorps contre le virus pour soit prévenir, soit atténuer la maladie lors d’une exposition (Voir annexe, article # Cool   En résumé :1) en raison des propriétés des vaccins modernes, les individus non vaccinés ne posent pas plus de risques de transmission de la polio, de la diphtérie, de la coqueluche, et de nombreuses souches de H. Influenzae que les vaccinés. Les non vaccinés ne posent vi-rtuellement aucun danger de transmission de l’hépatite B à l’école et le tétanos n’est pas du tout transmissible. 2) Il existe un risque significativement élevé de recours aux centres d’urgences après des vaccinations infantiles qui démontrent que les vaccinations ne sont pas sans risques. 3) Les épidémies de rougeole ne peuvent pas être totalement évitées même si les taux de vaccination étaient presque parfaits. 4) Une méthode efficace de prévention de la rougeole et d’autres maladies virales chez les nourrissons et les personnes immunodéprimées sont les immunoglobulines qui sont toujours disponibles pour tous ceux qui pourraient être exposés à ces maladies.   Dans l’ensemble, ces quatre éléments font apparaitre clairement que la discrimination vis-à-vis des enfants qui fréquentent l’école et qui ne sont pas vaccinés pour des raisons de conscience est complètement injustifiée. Le statut  vaccinal des objecteurs de conscience ne pose pas de risque indu pour le public.   Cordialement,   Tetyana Obukhanych, PhD   Source : Alethonews


ceci est redit plus clairement ici: http://initiativecitoyenne.be/2015/05/une-immunologiste-diplomee-de-harvard-descend-en-flammes-le-projet-de-loi-californien-liberticide-sur-les-vaccinations.html




mais ces arguments ont déjà été dits par d'autres médecins de par le monde.....




https://thegutinstitute.com/2014/09/dr-tetyana-obukhanych-ph-d-natural-immunity-and-vaccination.html



--------------------------------------------------------------------



MAIS IL FAUT VRAIMENT ETRE IMMUNOLOGISTE ET SPECIALISE DANS LES VACCINATION POUR VRAIMENT SAVOIR LA VERITE

ET ETRE CAPABLE DE SAVOIR FAIRE LA DIFFERENCE ENTRE MANIPULATIONS OU VRAIS FAITS MEDICAUX....











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Jeu 8 Mar - 17:24

A ECOUTER ABSOLUMENT PUIS A VERIFIER CHAQUE ARGUMENT:

https://www.facebook.com/magazine.nexus/videos/10159819881310244/?hc_location=ufi



INTERESSANT ET A VERIFIER



Et l'article 3111-7 qui dit qu'il faut des examens médicaux préalables avant vaccination, on en fait quoi?.......



à vérifier:

http://www.atlantico.fr/pepites/embarrassant-conflit-interets-qui-toucherait-ministre-agnes-buzyn-3200024.html


https://jeanyvesnau.com/2017/05/20/conflits-dinterets-le-mariage-bien-complique-du-pdg-de-linserm-et-de-la-ministre-de-la-sante/


à quoi sert lINSERM ?  

https://www.inserm.fr/connaitre-inserm/missions


scratch scratch .............................







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Jeu 8 Mar - 17:55

LES EXAMENS QUI DEVRAIENT ETRE FAITS AVANTS VACCINATIONS:


https://blogs.mediapart.fr/bruno-jean-palard/blog/251117/vaccins-obligatoires-medecins-ce-que-vous-devez-faire-avant-toute-vaccination


http://s175833897.onlinehome.fr/wp-content/uploads/2017/04/Obligations_medecin_vaccinateur.pdf



le suivi après vaccinations?.......


Un suivi doit être effectué après vaccination. Si cette obligation n’est pas
explicitement mentionnée dans le code, elle l’est néanmoins implicitement du fait que
le médecin doit déclarer à la pharmacovigilance les effets indésirables d’un
médicament ou d’un vaccin (article R 5121-170 du CSP).

Or, il ne peut pas y avoir
notification d’effets indésirables s’il n’y a pas de suivi.




scratch scratch




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Jeu 15 Mar - 14:35

interessant sur un des vaccins ROR M-M-RVAXPRO

toujours regarder le type de souches:

Virus vivants atténués de :

Rougeole (1) souche Edmonston Enders : >= 1000 DICC50*
Oreillons (1) souche Jeryl LynnTM (niveau B) : >= 12 500 DICC50*
Rubéole (2) souche Wistar RA 27/3 : >= 1000 DICC50*



https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/17-m-m-rvaxpro

extrait:


sous mise en garde et précaution d'emploi:

Les nourrissons âgés de 9 à 12 mois vaccinés avec un vaccin contenant la valence rougeole lors d'épidémies de rougeole ou pour d'autres raisons peuvent ne pas répondre au vaccin en raison de la présence d'anticorps circulants d'origine maternelle et/ou l'immaturité de leur système immunitaire (voir rubrique Posologie et Pharmacodynamie).

scratch


M-M-RVAXPRO doit être administré avec prudence aux sujets présentant des antécédents personnels ou familiaux    
de convulsions

ou des antécédents de lésion cérébrale. scratch ....donc prématurés , hémorragies cérébrales....

Le médecin doit être attentif à toute élévation de température qui pourrait survenir après vaccination (cf Effets indésirables).


CONCERNANT LES ALLERGIQUES AU POULET OU AUX OEUFS:

Le vaccin vivant contre la rougeole et le vaccin vivant des oreillons étant produits sur cellules d'embryons de poulets, les sujets ayant des antécédents de réactions anaphylactiques, anaphylactoïdes ou d'autres réactions immédiates (urticaire, gonflement de la bouche et de la gorge, difficultés respiratoires, hypotension ou état de choc, par exemple) suite à l'ingestion d’œuf peuvent être exposés à un risque accru de réactions d'hypersensibilité immédiate. Dans de tels cas, le rapport bénéfice-risque doit être évalué soigneusement avant d'envisager la vaccination.


et sous autres:

La vaccination avec M-M-RVAXPRO peut ne pas protéger tous les sujets vaccinés.



La vaccination doit être différée lors de toute maladie fébrile (fièvre > 38,5 °C).


toujours aucune indication concernant la prise d'antibiotiques et sa période de latence avant une vaccination à cause de la flore intestinale qui n'est plus la même...

https://www.prevention-sante.eu/actus/vaccins-intestin-meilleur-pire              scratch  scratch  scratch

toujours vérifier chaque info avant de la considérer comme vraie.....



POUR LE VACCIN CONTRE ROUGEOLE IL Y A DEJA DEUX SOUCHES:

souche Edmonston Enders  et
virus de la rougeole vivant atténué 1 (souche Schwarz)

-----------------------------------------------------

example avec l'autre vaccin ROR : PRIORIX


https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/53-priorix


Après reconstitution, 1 dose (0,5 ml)  contient :

virus de la rougeole vivant atténué 1 (souche Schwarz) : au minimum 103,0 DICC503

virus des oreillons vivant atténué 1 (souche RIT 4385, dérivée de la souche Jeryl Lynn) : au minimum 103,7 DICC503


virus de la  rubéole vivant atténué 2 (souche Wistar RA 27/3) :  au minimum 103,0 DICC503

DANS MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI:


Attendre l'évaporation de l'alcool ou d'autres agents désinfectants appliqués sur la peau avant toute injection, car ils peuvent inactiver les virus atténués du vaccin.


et celui-là aussi?

PRIORIX doit être administré avec prudence chez les personnes ayant un trouble du Système Nerveux Central (SNC), une prédisposition aux convulsions fébriles ou des antécédents familiaux de convulsions. Les sujets vaccinés ayant des antécédents de convulsions fébriles doivent faire l'objet d'une surveillance étroite.

----------------donc même mise en garde que pour vaccin contre la coqueluche?


Comme pour tout vaccin, une réponse immunitaire protectrice peut ne pas être obtenue chez tous les sujets vaccinés.

scratch  scratch

3. Données post-commercialisation

Les effets indésirables suivants ont été identifiés dans de rares occasions pendant la surveillance post-commercialisation. Parce qu’ils ont été rapportés de manière volontaire à partir d’une population de taille inconnue, une estimation exacte de leur fréquence ne peut être donnée.

Infections et infestations

méningite, orchite, épididymite, rougeole atypique légère ou atténuée, syndrome de type oreillon.


------------------------------------------


donc il y a DES VACCINS ROR et pas le vaccin ROR.....



------------------------------------------


infos:     FLORE INTESTINALE, microbiote, et vaccinations.......


https://www.prevention-sante.eu/actus/vaccins-intestin-meilleur-pire toujours vérifier chaque info avant de la considérer comme vraie.....


Des travaux récents démontrent que le microbiote pourrait avoir une influence sur l’immunité induite par les vaccins.

VOIR CI-DESSOUS POUR VERIFICATION D'UNE DES INFOS.....



BEN ALORS, pourquoi on ne parle jamais des antibiotiques donnés avant ou pendant les vaccinations??????



scratch scratch scratch





Dernière édition par chantal 83 le Ven 16 Mar - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Jeu 15 Mar - 18:53

ETUDE JAPONAISE UNIVERSITE DE TOKIO------       citée dans article plus haut

LIEN MICROBIOTE ET VACCINATIONS:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5334119/


ce qu'ils recherchent:

Based on the role of gut microbiota in development of the immune system, it is logically expected that the microbiota may influence vaccine efficacy. Although there is little evidence in this regard so far, several reports have indicated that the microbiota could influence vaccine efficacy and adjuvant activity. This review explores the possible role of the microbiota in determining vaccine effectiveness.


TRADUCTION:


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.ncbi.nlm.nih.gov%2Fpmc%2Farticles%2FPMC5334119%2F&edit-text=&act=url

donc recherche:

Sur la base du rôle du microbiote intestinal dans le développement du système immunitaire, il est logiquement attendu que le microbiote puisse influencer l'efficacité du vaccin. Bien qu'il existe peu de preuves à ce jour, plusieurs rapports ont indiqué que le microbiote pourrait influencer l'efficacité du vaccin et l'activité adjuvante. Cette revue explore le rôle possible du microbiote dans la détermination de l'efficacité du vaccin.


conclusion:

Cependant, les recherches sur la relation entre le microbiote et l'efficacité des vaccins sont à un stade initial, et les données accumulées jusqu'à présent sont limitées. Par conséquent, une meilleure compréhension de l'impact du microbiote sur l'efficacité du vaccin est nécessaire.


mais:


Le microbiote influence les réponses vaccinales. Les conditions nutritionnelles, la génétique de l'hôte, le statut socio-économique, l'infection, le traitement antibiotique et les prébiotiques modulent les communautés microbiennes intestinales, qui à leur tour, influencent l'efficacité du vaccin et de l'adjuvant. ...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Jeu 15 Mar - 20:30

ON PARLE DE ROUGEOLE EN FRANCE:

en ayant en tête ce que je viens de mettre comme infos sur les deux vaccins ROR différents ayant deux souches différentes de rougeole

dont: du priorix

Infections et infestations

méningite, orchite, épididymite, rougeole atypique légère ou atténuée, syndrome de type oreillon.

et pour le MMR VAXPRO:

La vaccination avec M-M-RVAXPRO peut ne pas protéger tous les sujets vaccinés. idem avec l'autre vaccin ROR scratch  scratch  scratch


https://www.allodocteurs.fr/maladies/maladies-infectieuses-et-tropicales/rougeole/rougeole-les-autorites-craignent-une-nouvelle-epidemie_24401.html

extrait avec une fake news:

"C'est uniquement quand on atteint ce niveau de couverture vaccinale dans un groupe que le virus ne circule plus", a expliqué M. Salomon.

Et c'est en respectant cette couverture que le continent américain tout entier a officiellement éradiqué la maladie en 2016.
  fake news

measles in usa / cas de rougeole aux USA:

https://www.cdc.gov/measles/cases-outbreaks.html    

       année  2016     cas de rougeole  : 86
                  2017*                                118
                  2018**                                13

donc il y a encore des cas de rougeole aux usa



ce site web dit quand même que 3% des personnes vaccinées deux fois peuvent quand même attrapé la rougeole et on ne sait pas encore EXACTEMENT POURQUOI:

Q: Could I still get measles if I am fully vaccinated?

A: Very few people—about three out of 100—who get two doses of measles vaccine will still get measles if exposed to the virus. Experts aren’t sure why. It could be that their immune systems didn’t respond as well as they should have to the vaccine. But the good news is, fully vaccinated people who get measles are much more likely to have a milder illness. And fully vaccinated people are also less likely to spread the disease to other people, including people who can’t get vaccinated because they are too young or have weakened immune systems.

2 DIFFERENTS VACCINS ROR AUX USA:
https://www.cdc.gov/vaccines/vpd/mmr/hcp/about.html


-----------------------------------
Et c'est en respectant cette couverture que le continent américain tout entier a officiellement éradiqué la maladie en 2016.
  fake news

mais cette phrase ne se retrouve pas dans le site officiel et n'engage donc que la rédaction d'allodocteurs.....

site officiel:


http://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Augmentation-du-nombre-de-cas-de-rougeole-en-France-la-vaccination-est-la-seule-protection


https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2018/03/14/rougeole-913-cas-et-1-deces-les-autorites-en-appellent-aux-medecins-pour-endiguer-lepidemie_856034


INTERESSANT LES COMMENTAIRE DE MEDECINS SUR ROUGEOLE:


Correctement vacciné (2 ror) 14 ans et pourtant rougeole ! en bio igg ET igm bio faite 2 à 3 jours après l'éruption. Cas signalé bien sûr... Il y a là quand même un problème. Les deux vaccins faits ne semblent pas protéger. Ce garçon de 14 a une douzaine de ces copains d'un même voyage en car contaminés. Je n'arrive pas à croire que les douze n'avaient pas été eux aussi vaccinés.
Ou on nous dit pas tout ou on ne cherche pas... Je n'ai eu aucun retour sur mon signalement, pour me dire par ex que ces copains avaient été eux aussi malades (c'est son père qui m'a averti !)
Dans ARS Aquitaine

combien de cas de rougeole avant?

Cherchez et vous trouverez :
500 cas en 1950,
250 cas en 1960,
et 1 cas cette année.
http://invs.santepubliquefrance.fr/publications/rougeole/page2.html

-------------  alors pourquoi 913 MAINTENANT?



. Quant à la rougeole, nous commençons à avoir des mères vaccinées dont l'immunité vaccinale (mauvaise et qui s'estompe) n'est plus transmise aux nourrissons : gravité ++. Et des adultes vaccinés dont l'immunité (mauvaise encore une fois ) n'est pas relancée comme elle l'était autrefois par les contacts répétés avec les enfants rougeole : gravité + chez des patients potentiellement affaiblis par d'autres pathologies. Résultat : rougeole maladie bénigne avant la vaccination, maladie un chouia moins bénigne après. a quel prix,



--------------les médecins se posent des questions.....


et que disait le CDC? pour le ou les vaccins ROR AMERICAIN:

MMR Vaccine Effectiveness and Duration of Protection
Vaccine Effectiveness
One dose
1 dose of MMR vaccine is—
93% effective for measles (range: 39%–100%)
78% effective for mumps (range: 49%−92%)
97% effective for rubella (range: 94%–100%)
Two doses
2 doses of MMR are—
97% effective for measles (range: 67%–100%)
         DONC MEME AVEC DEUX DOSES, on peut encore attraper la rougeole mais je suppose atténuée....
88% effective for mumps (range: 31%–95%)




ET EN FRANCE, qu'est-ce qu'on en dit?:

La vaccination avec M-M-RVAXPRO peut ne pas protéger tous les sujets vaccinés. idem avec l'autre vaccin ROR


le CDC se demande pourquoi et nous?


scratch



DERNIERE NOUVELLE:

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/info-france-bleu-poitou-une-lyceenne-de-bressuire-atteinte-de-la-rougeole-1521121148

elle avait bien reçu les 2 doses....

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/info-france-bleu-poitou-un-cas-de-rougeole-au-lycee-isaac-de-l-etoile-a-poitiers-1520935200

pour ce cas là, on ne dit pas s'il avait été vacciné ou non....






Dernière édition par chantal 83 le Ven 27 Avr - 15:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Ven 16 Mar - 2:25

LES PERSONNES QUI NE DEVRAIENT PAS PRENDRE LE VACCIN MMR: ou ROR

https://www.cdc.gov/vaccines/hcp/vis/vis-statements/mmr.html

TRADUCTION:  

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.cdc.gov%2Fvaccines%2Fhcp%2Fvis%2Fvis-statements%2Fmmr.html&edit-text=&act=url




Some people should not get this vaccine
Tell your vaccine provider if the person getting the vaccine:

Has any severe, life-threatening allergies. A person who has ever had a life-threatening allergic reaction after a dose of MMR vaccine, or has a severe allergy to any part of this vaccine, may be advised not to be vaccinated. Ask your health care provider if you want information about vaccine components.

Is pregnant, or thinks she might be pregnant. Pregnant women should wait to get MMR vaccine until after they are no longer pregnant. Women should avoid getting pregnant for at least 1 month after getting MMR vaccine.

Has a weakened immune system due to disease (such as cancer or HIV/AIDS) or medical treatments (such as radiation, immunotherapy, steroids, or chemotherapy).

Has a parent, brother, or sister with a history of immune system problems.


Has ever had a condition that makes them bruise or bleed easily.

Has recently had a blood transfusion or received other blood products. You might be advised to
postpone MMR vaccination for 3 months or more.
Has tuberculosis.
Has gotten any other vaccines in the past 4 weeks. Live vaccines given too close together might not work as well.
Is not feeling well. A mild illness, such as a cold, is usually not a reason to postpone a vaccination.
Someone who is moderately or severely ill should probably wait. Your doctor can advise you.


DONC SI DANS LA FAMILLE QUELQU'UN A UN PROBLEME immunitaire OU UNE MALADIE IMMUNITAIRE, ne pas donner le ROR confused  confused

c'est maintenant que c'est dit?  

certaines maladies immunitaires ne se déclarent que vers 20  ans-----  merci de me le dire trop tard confused  gne car ma 2ème a une maladie auto-immune

et c'est ma 3ème fille qui est autiste!...............

TRADUCTION  DE LA PAGE WEB DU CDC


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.cdc.gov%2Fvaccines%2Fhcp%2Fvis%2Fvis-statements%2Fmmr.html&edit-text=&act=url


DATE DE CE DOCUMENT DU CDC:   Vaccine Information Statement (Interim)
MMR Vaccine (2/12/2018)







Dernière édition par chantal 83 le Mer 11 Juil - 23:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Ven 6 Avr - 18:25

EH BIEN VOILA, IL Y AVAIT SANS DOUTE BIEN TROP D'ALUMINIUM DANS DES VACCINS:


Réexamen des doses de sécurité immunothérapie pédiatrique chez l'enfant



document américain qui n'est pas encore dans pubmed




https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0946672X17300950?via%3Dihub



https://ac.els-cdn.com/S0946672X17300950/1-s2.0-S0946672X17300950-main.pdf?_tid=d3e4fa8d-c76a-4748-8a36-ade84ee751ca&acdnat=1523028526_989770aff53a0c3b647b4a82a9b4cf05



désolé pas encore de traduction....

sinon, il faut rechercher les noms des chercheurs dans pubmed, puis mettre l'adresse page web dans google translate!
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/


ETUDE ANGLAISE SUR CONTENU EN ALUMINIUM DE 5 PERSONNES AVEC AUTISME:

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0946672X17308763

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29413113


traduction:

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.ncbi.nlm.nih.gov%2Fpubmed%2F29413113&edit-text=&act=url





ETUDE AVEC 3 PAYS DONT LA FRANCE:

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0162013417303380

Critical analysis of reference studies on the toxicokinetics of aluminum-based adjuvants


cat

avec pubmed:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29307441


traduction:


https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.ncbi.nlm.nih.gov%2Fpubmed%2F29307441&edit-text=&act=url

cat




un autre article d'angleterre:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28752219


traduction:

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.ncbi.nlm.nih.gov%2Fpubmed%2F28752219&edit-text=&act=url






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Mar 10 Avr - 19:53



MALADIES ATOPIQUES dont allergie alimentaire EN FORTE HAUSSE A L'ECOLE

ET VACCIN ANTI-COQUELUCHE:


ce document est donné à titre indicatif et donc vérifier sa véracité:

https://www.alternativesante.fr/allergies/maladies-atopiques-de-l-enfant-le-vaccin-contre-la-coqueluche-en-cause



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Jeu 19 Avr - 22:19

A VERIFIER LA VERACITE DE CE RAPPORT ITALIEN:


https://www.ta-sante.fr/vaccins-un-rapport-parlementaire-italien-explosif/?utm_sq=fqevkqu13s&utm_source=facebook&utm_medium=partners&utm_campaign=anonymous%20france



RAPPORT ITALIEN ICI:

traduction en anglais:


https://drive.google.com/drive/folders/1WuCxYpIwQJFjh1fzwLXgf6krtOEESFUQ


le rapport italien est quelque part ici le 7 FEVRIER 2018:


http://www.camera.it/leg17/167


LE RAPPORT ITALIEN :

https://drive.google.com/drive/folders/1WuCxYpIwQJFjh1fzwLXgf6krtOEESFUQ




http://www.michele-rivasi.eu/a-la-une/obligation-vaccinale-des-deputes-italiens-nous-alarment-sur-les-risques-significatifs-de-maladies-auto-immunes-associees-a-la-survaccination/



http://www.psychostrategy.net/les-vaccins-sont-responsables-de-maladies-infectieuses-auto-immunes-et-de-morts-chez-les-militaires-italiens-confirme-une-etude-independante








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Ven 27 Avr - 14:13

édité ce jour 27 AVRIL 2018



ROR ET ROUVAX: mis en ligne le 13 AVRIL 2018


extrait communiqué de la HAS


Enfin, la HAS déplore l'arrêt de commercialisation du vaccin ROUVAX et l'absence de demande d'autorisation de mise sur le marché dans cette classe d'âge par les laboratoires commercialisant les vaccins trivalents ROR


Messages clés

Recommandations de vaccination contre la rougeole avant l'âge de 12 mois
Suite à l'arrêt de commercialisation du vaccin monovalent rougeoleux ROUVAX par le
laboratoire Sanofi Pasteur et considérant :
- le risque accru de complications de la rougeole chez les nourrissons avant l'âge de un an ;
- l'immunogénicité conférée par la vaccination avant l'âge de 12 mois malgré l'absence
d'AMM et le manque de données disponibles avec les vaccins trivalents ROR avant l'âge de
9 mois ;
- le profil de tolérance de la vaccination ROR avant l'âge de 12 mois, comparable à celui observé
chez les nourrissons et enfants plus âgés ;
- les recommandations internationales et la position de l'OMS ;

La HAS actualise les situations pour lesquelles une vaccination contre la rougeole est requise
avant l'âge de 12 mois :
- prophylaxie post-exposition ;
- voyage en zone d’endémie ;
- infection par le VIH ou attente de transplantation.

Dans ces situations, la HAS recommande désormais que les nourrissons âgés de moins de
12 mois reçoivent un vaccin trivalent ROR. Comme précédemment, ils devront recevoir par
la suite les deux doses de vaccin trivalent ROR prévues par le calendrier vaccinal en vigueur
(une dose à partir de 12 mois et une dose entre 16 et 18 mois) en respectant un intervalle
minimal de un mois entre les doses.

Ainsi, le vaccin trivalent ROR remplace le vaccin monovalent rougeoleux lorsque la
vaccination contre la rougeole est requise avant l'âge de 12 mois. La HAS rappelle que
la vaccination n'est pas recommandée pour les nourrissons avant l'âge de 6 mois.

Enfin, la HAS déplore l'arrêt de commercialisation du vaccin ROUVAX et l'absence de
demande d'autorisation de mise sur le marché dans cette classe d'âge par les laboratoires
commercialisant les vaccins trivalents ROR.




https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2844107/fr/vaccination-contre-la-rougeole-avant-l-age-de-12-mois-suite-a-l-arret-de-commercialisation-du-vaccin-monovalent-rouvax


https://www.vidal.fr/actualites/22676/vaccin_contre_la_rougeole_avant_l_age_de_1_an_la_has_preconise_d_utiliser_le_ror_a_la_place_de_rouvax/

http://www.ordre.pharmacien.fr/Communications/Les-actualites/Arret-de-commercialisation-du-vaccin-ROUVAX-la-HAS-recommande-dans-certaines-situations-un-vaccin-trivalent-ROR-pour-les-nourrissons-de-moins-de-12-mois


extrait:

La vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole repose sur l'administration d'une dose de vaccin trivalent PRIORIX ou M-M-RVAXPRO, à l'âge de 12 mois pour tous les nourrissons, suivie d'une seconde dose entre 16 et 18 mois.





------------------------------------------------------


A ce jour, en France, les seuls vaccins contre la rougeole disponibles sont par conséquent des vaccins combinés ROR (rougeole - oreillons - rubéole) :
DONT:

M-M-RVAXPRO :  dont souche de rougeole différente:  

Virus vivants atténués de la rougeole (souche Edmonston Enders)


https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gp3400-M-M-RVAXPRO.html


http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=64269668



-----------------------------------------------


PRIORIX
:  dont souche pour rougeole:    virus de la rougeole, souche Schwartz, vivant, atténué   au minimum 10^^3,0 DICC50

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=61896473

https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gp76-PRIORIX.html



----------------------------------------------



ROUVAX:    , Virus de la rougeole*, souche Schwarz (vivant, atténué)........................ pas moins de 3,0 log DICC50**




https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-drouvx01-ROUVAX.html



http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=60043248&typedoc=N








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Ven 15 Juin - 17:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Mer 11 Juil - 11:52

INTERESSANT DANS NUMERO 117 de juillet-août 2018                                  POST DU 10 JUILLET 2018

DU MAGAZINE INDEPENDANT NEXUS:


concernant les vaccinations et concernant AUTISME ET ROR en page 42-43




https://www.nexus.fr/magazine/



écrit par la journaliste Santa Depuydt ....elle a un fils autiste......


lire aussi le numéro 113

https://www.nexus.fr/magazine/numero-113/

https://boutique.nexus.fr/fr/articles/653-nex113-obligation-vaccinale-en-finir-avec-le-dtp.html



lire aussi le numéro 109 : autisme, vaccin et politique et l'encadré page 49

https://www.nexus.fr/magazine/numero-109/


• AUTISME, VACCIN ET POLITIQUE : TOUT SUR UN SALE BUSINESS (6 p.) Vaxxed, de la dissimulation
à la catastrophe, réalisé par
le Dr Wakefield, est porteur d’une véritable onde de choc. Coup de projecteur sur un sujet brûlant que politiques et médias cherchent à enterrer à tout prix.



---------------------


bien évidemment, il faudra rechercher toutes les infos pour voir si véridiques........ flower


------------  question:  est-ce que l'un des médecins de l'étude fameuse publiée dans le Lancet sur lien ror autisme et troubles intestinaux à été blanchi et réaccepté dans l'ordre des médecins anglais?

             réponse: oui  et normalement cette étude aurait dû être republiée après avoir été retirée puisque le chef de file de cette étude a gagné au tribunal!!!!

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.ebcala.org%2Fareas-of-law%2Fvaccine-law%2Fco-author-of-lancet-mmr-autism-study-exonerated-on-all-charges-of-professional-misconduct&edit-text=&act=url


        et pourquoi pas wakefield aussi:  parce qu'il n'avait pas la même assurance et que son assureur n'a pas voulu prendre le procès à sa charge..... mais des années après, wakefield reviendra à la charge....... mais il faut beaucoup beaucoup d'argent pour cela......il a porté plainte au Texas.......

Dr John Walker-Smith, considéré comme le père de la gastro-entérologie pédiatrique, a été restauré aujourd'hui à sa réputation bien méritée de haute estime. Son appel de la décision prise en 2010 par le UK General Medical Council de retirer sa licence pour faute professionnelle grave a été annulé dans son intégralité. Cette décision soulève des questions sur la validité de la procédure GMC 2010 en général.

La procédure de GMC consistait en une poursuite de plusieurs millions de dollars et plusieurs millions de dollars contre les Drs. Wakefield, Walker-Smith et Murch. Il s'agissait d'une étude controversée publiée en 1998 dans The Lancet, suggérant un lien possible entre l'autisme, le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole et la maladie intestinale. Sur la base de la poursuite du GMC, les deux Drs. Walker-Smith et Wakefield ont perdu leurs permis d'exercer et l'article du Lancet a été officiellement rétracté. Le GMC a allégué que les médecins-auteurs n'avaient pas obtenu les autorisations éthiques nécessaires et qu'ils avaient soumis les douze enfants de l'étude à des procédures médicales inutiles.

Justice Mitting, examinant l'appel interjeté par le D r Walker-Smith devant la Haute Cour de justice de la Cour du Banc de la Reine, a conclu que les conclusions du GMC étaient fondées sur un raisonnement inadéquat et superficiel et sur la constatation d'une faute professionnelle grave. de l'effacement sont tous les deux annulés. " Voir le texte intégral de la décision .

La couverture d'assurance professionnelle du Dr Walker-Smith a payé son appel; Le transporteur d'assurance du Dr Wakefield ne le ferait pas.

Le Dr Wakefield a récemment déposé une plainte en diffamation au Texas contre le British Medical Journal , le Dr Fiona Godlee, rédacteur en chef, et le journaliste Brian Deer, qui a été l'instigateur de la poursuite du GMC. Son procès allègue que les accusés ont sciemment ou imprudemment commis des fausses déclarations frauduleuses au sujet de l'étude de 1998 Lancet . Bien que loin d'être décisif, l'arrêt Mitting est de bon augure pour l'action en diffamation du Dr Wakefield.

La décision judiciaire impartiale du juge Mitting marque un tournant dans une longue campagne visant à discréditer l'article du Lancet de 1998 et le Dr Andrew Wakefield en particulier.

À ce jour, les médias internationaux ont échoué à sonder la décision du GMC ou à explorer les nombreux liens entre Brian Deer, l'empire médiatique Rupert Murdoch, Glaxo Smith Kline, le British Medical Journal et de nombreux autres corps médicaux.

"Finalement, nous allons au fond de ce qui s'est passé au GMC", a déclaré Mary Holland, directeur général d'EBCALA, "Cette victoire pour le Dr Walker-Smith est un triomphe pour tous ceux qui se soucient des personnes autistes et une maladie intestinale. J'espère que cette décision mènera à enquêter sur les véritables causes de cette épidémie mondiale. "

Autism Media Channel rapporte l'histoire de Londres:




https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fchildhealthsafety.wordpress.com%2F2012%2F03%2F07%2Fenglish-court-exonerates-mmrautism-doctor-uk-general-medical-given-sound-thrashing%2F&edit-text=&act=url



-----------------------------------------------------------------


toute l'histoire sur cette étude du Lancet et puis pourquoi le tribunal anglais a donné raison à l'appel du professeur John Walker-Smith:( chef de file de cette étude)

http://ahrp.org/laffaire-wakefield-shades-of-dreyfus-bmjs-descent-into-tabloid-science/


traduction google:    Question  Question    A LIRE    A LIRE    A LIRE    

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fahrp.org%2Flaffaire-wakefield-shades-of-dreyfus-bmjs-descent-into-tabloid-science%2F&edit-text=&act=url



document étude wakefield et al ( vient du site ci-dessus)

http://www.wellwithin1.com/WakefieldOriginalPaper.pdf






-----------------------------------------------------------------------------------------------------


LE COUT DE L'AUTISME ESTIMEE AUX USA: jusqu'en 2025

https://www.ucdmc.ucdavis.edu/publish/news/newsroom/10214

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.ucdmc.ucdavis.edu%2Fpublish%2Fnews%2Fnewsroom%2F10214&edit-text=&act=url



----------------------------------------------------------------------------


je mettrai ici des références d' articles trouvés dans les pages du magazine NEXUS


SI VOUS ETES PRESSES, ACHETEZ LE MAGAZINE NEXUS N°117 DE JUILLET AOUT 2018

OU PHOTOGRAPHIEZ LES 6 PAGES DONT DEUX JUSTE SUR AUTISME ET ROR.....  PAGES 42 ET 43......





-----------------------------------------


infos additionnelles:

en travaux








Dernière édition par chantal 83 le Dim 22 Juil - 17:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Mer 11 Juil - 16:30







SUITE:


voilà le problème basique sur l'étude du LANCET: énoncé lors de l'appel au tribunal


i) Aucun des cinq cliniciens impliqués dans l'enquête sur les enfants Lancet qui ont témoigné devant le comité n'a considéré qu'ils suivaient le projet 172-96.


ii) Aucun des enfants ne correspondait à l'hypothèse à tester dans le cadre du projet 172-96, car aucun d'entre eux n'avait reçu un vaccin simple ou double et avait développé un trouble désintégratif. La grande majorité avait reçu le vaccin ROR et a reçu un diagnostic d'autisme.

iii) Aucun parent n'était tenu de signer le formulaire de consentement dans les propositions soumises au comité d'éthique ou sous la forme révisée approuvée par celui-ci. À une exception près (enfant 2 - voir paragraphe 34 ci-dessous), les seuls formulaires de consentement signés concernaient la coloscopie diagnostique et les biopsies de recherche supplémentaires approuvées en septembre 1995.

iv) Dans tous les cas, les enquêtes ont été suivies d'une lettre de congé préparée par le D r Casson, qui établissait un diagnostic de l'état de l'enfant et une recommandation de traitement. Dans certains cas, le traitement a entraîné une nette amélioration des symptômes et du comportement gastro-intestinal.


----------------------------------------



donc 2 questions:

1)  de quels vaccins parle-t-on ?    ET QUI ETAIENT DISPONIBLES EN ANGLETERRE A CETTE EPOQUE LA.........

  ------- le vaccin ROR , le vaccin simple ou le vaccin double?

ordi    EN TRAVAUX
VIENT DE CETTE PAGE  

http://ahrp.org/laffaire-wakefield-shades-of-dreyfus-bmjs-descent-into-tabloid-science/



The UK Department of Health (DOH) approved the MMR Pluserix vaccine manufactured by (then) SKFrenchBeckman in 1988
; the year that Canada had withdrawn the vaccine after six months use, due to signals of a meningitis risk posed by the Urabe component in the vaccine.[64] In March 1997, John Horam of the Department of Health assured Parliament :

“Before the introduction of MMR vaccine [in 1988], the JCVI gave careful consideration to available information from Finland, Sweden and the USA on the safety, efficacy and efficiency of the vaccine and from trials conducted by the public health laboratory service communicable disease surveillance centre in about 10,000 immunised UK children.”[65]

The statement was false: neither Finland, nor Sweden, nor the U.S. used the Urabe MMR vaccine that the Joint Committee on Vaccination and Immunization (JCVI) selected for children in the UK. The US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) chose Merck’s version of the MMR, which did not contain the Urabe strain.[66] The JCVI approved the vaccine containing the Urabe component despite knowledge that it posed the risk for meningitis. JCVI and officials of DoH deceived the British public with reassurances of the MMR safety, while actively concealing the risk.53 Furthermore, the UK government secretly indemnified SKB [GSK] from all liability.[67] [For details uncovered in the JCVI meeting transcripts, see Appendix 2]

The “crimes” for which Dr. Wakefield continues to be publicly lynched have nothing to do with medicine, ethics or science: his “crimes” posed a financial threat to stakeholders in vaccines

TRADUCTION:

Le ministère de la Santé du Royaume-Uni (DOH) a approuvé le vaccin MMR Pluserix fabriqué par (alors) SKFrenchBeckman en 1988; l'année où le Canada a retiré le vaccin après six mois d'utilisation, en raison des signes d'un risque de méningite posé par le composant Urabe dans le vaccin. [64] En mars 1997, John Horam, du ministère de la Santé, a assuré le Parlement:

"Avant l'introduction du vaccin ROR [en 1988], le JCVI a examiné attentivement les informations disponibles en Finlande, en Suède et aux Etats-Unis sur la sécurité, l'efficacité et l'efficience du vaccin et des essais menés par le service de laboratoire de santé publique. centre dans environ 10.000 enfants britanniques immunisés. "[65]

La déclaration était fausse: ni la Finlande, ni la Suède, ni les États-Unis n'utilisaient le vaccin Urabe ROR que le Comité mixte sur la vaccination et l'immunisation (JCVI) avait choisi pour les enfants au Royaume-Uni. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont choisi la version de Merck du MMR, qui ne contenait pas la souche Urabe. [66] Le JCVI a approuvé le vaccin contenant le composant Urabe en dépit de la connaissance qu'il représentait un risque de méningite. JCVI et les fonctionnaires du DoH ont trompé le public britannique en les rassurant sur la sécurité du MMR, tout en cachant activement le risque53. En outre, le gouvernement britannique a secrètement indemnisé SKB [GSK] de toute responsabilité. [67] [Pour plus de détails sur les transcriptions de la réunion JCVI, voir l'annexe 2]

Les «crimes» pour lesquels le Dr Wakefield continue d'être publiquement lynché n'ont rien à voir avec la médecine, l'éthique ou la science: ses «crimes» constituent une menace financière pour les intervenants dans les vaccins



TIENS, C'EST BIZARRE QUE PERSONNE NE PARLE DE CETTE ETUDE AVEC LE VACCIN ROR  SOUCHE URABE ET RISQUE DE MENINGITE.......... MENINGITE EN 1997 ET 1998 AU BRESIL:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10707922



IL Y AVAIT BIEN UN GROS GROS PROBLEME MONDIAL DE DISPONIBILITE DES DIFFERENTS VACCINS ROR AYANT DIFFERENTES SOUCHES et des effets rappportés


http://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/228497/WER6741_301-302.PDF?sequence=1&isAllowed=y

de World Health Organization - ‎1992 -
ET SUITE MEME ARTICLE:

http://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/228575/WER6751_52_387-387.PDF?sequence=1

affraid  affraid



2)  parle-t-on d'autisme ou de trouble désintégratif de l'enfance?

c'est quoi le trouble désintégratif de l'enfance? OU  Childhood disintegrative disorder


https://spectredelautisme.com/trouble-du-spectre-de-l-autisme-tsa/trouble-desintegratif-enfance/


http://www.cra-rhone-alpes.org/spip.php?article25



https://denc.gouv.nc/ressources-pedagogiques-besoins-educatifs-particuliers-les-troubles-envahissants-du/le-1

















--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Dernière édition par chantal 83 le Dim 22 Juil - 18:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
chantal 83



Nombre de messages : 5167
je suis touché par le handicap : : fille autiste adulte diag.CRA PACA
gravement atteinte neurologiquement dès naissance

je suis membre d\'associations : membre plusieurs associations

Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   Jeu 12 Juil - 13:59

infos complémentaire sur rougeole:



http://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Rougeole-en-France-donnees-de-surveillance-au-11-juillet-2018




POUR LA ROUGEOLE------s'agit-il de la souche sauvage ou de la souche virale? scratch  scratch  scratch  scratch

Il est donc impératif que toutes les personnes nées à partir de 1980 aient reçu deux doses de vaccin. ET PAS AVANT????? scratch


LA FRANCE EST UN GRAND PAYS TOURISTIQUE  donc  impossible de contrôler si ces personnes ont été vaccinées......

ET EN CE MOMENT AUCUNE ETUDE SUR RISQUE D'EPIDEMIE VENANT DES TRAVAILLEURS DETACHES  JEUNES OU DES MIGRANTS........









https://www.nexus.fr/video/sante/non-vaccines-ne-presentent-risque-collectivite/





http://hippocrate-et-pindare.fr/2018/02/18/questionnement-sur-lepidemie-francaise-de-rougeole/


------------------------------------------------------------------------------------


SYSTEME HLA:

http://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&rlhl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fghr.nlm.nih.gov%2Fgene%2FHLA-DQA1&edit-text=&act=u



https://www.ipsn.eu/a-quelles-maladies-resistez-vous-naturellement/

déjà un typage HLA POUR LA ROUGEOLE identifie:

HLA DQA1*05 : absence de réponse au vaccin contre la rougeole   What a Face  What a Face  What a Face

HLA-DQA1*05:01 ET QUI PEUT AUSSI ETRE RELIE A LA MALADIE CELIAC...........  What a Face  What a Face  What a Face

https://ghr.nlm.nih.gov/gene/HLA-DQA1#conditions

TRADUCTION:

Au moins deux combinaisons spécifiques de variants du gène HLA (haplotypes HLA) ont été trouvées pour augmenter le risque de développer la maladie coeliaque,
un trouble dans lequel l'inflammation endommage le tractus intestinal et d'autres organes et tissus. Un de ces haplotypes, connu sous le nom de DQ2, est composé de la protéine produite par les variants du gène HLA-DQA1 connus sous le nom de HLA-DQA1 * 05: 01 ou HLA-DQA1 * 05: 05 lié à la protéine produite par les variants du gène HLA-DQB1 comme HLA-DQB1 * 02: 01 ou HLA-DQB1 * 02: 02. L'autre haplotype, connu sous le nom de DQ8, est composé de la protéine produite à partir des variants du gène HLA-DQA1 connus sous le nom HLA-DQA1 * 03: 01 ou HLA-DQA1 * 03: 02 lié à la protéine produite par la variante du gène HLA-DQB1 comme HLA-DQB1 * 03: 02.

Les haplotypes DQ2 et DQ8, qui peuvent se produire séparément ou ensemble, semblent augmenter le risque d'une réponse immunitaire inappropriée au gluten protéique, qui se trouve dans le blé, le seigle et l'orge.

Ce dysfonctionnement du système immunitaire entraîne des dommages aux organes et aux tissus du corps qui se produisent dans la maladie coeliaque.

Cependant, les haplotypes DQ2 et DQ8 sont également présents chez 30% de la population générale, et seulement 3% des individus porteurs de ces haplotypes développent une maladie cœliaque.








https://www.college-de-france.fr/media/philippe-sansonetti/UPL7649727591615422408_cours4.VaccinologieSansonetti.pdf


page 23
Réalités individuelles:
réponse variable en fonction de caractéristiques
génétiques des individus



Hétérogénéité de réponse au vaccin ROR: polymorphismes dans le
système HLA


Association entre l’expression de certaines molécules HLA de classe 1 ou 2 et le
niveau de production d’anticorps contre le ROR = Ag virus vaccinal rougeole et
oreillons:

Haplotype faible répondeur en anticorps IgG: A*29-Cw*16-B*44
Haplotype fort répondeur en réponse cellulaire: A*26-Cw*12-B*38 (Ovsyannikova IG
et coll. 2006. J. Infect. Dis., 196:655-663)

Association entre l’expression des supertypes de classe 1 B44 et B58 et une réponse
humorale plus faible à la composante rougeole du vaccin ROR après deux doses
(Ovsyannikova IG et coll. 2007. Vaccine, 25:3090-3100)


Just as pharmacogenetics has suggested ways of designing drugs to minimize
population variability, understanding mechanisms of immunogenetic variation may
lead to new vaccines designed to specifically minimize immunogenetically-based
vaccine failure (Spielberg SP. 1998. Curr. Opin. Pediatr., 10:201-202)



Question sur la "personnalisation" des vaccins
à l'échelon individuel



Les contraintes financières croissantes de nos systèmes de santé rendent
inacceptable le criblage génétique de la population à vacciner
pour dépister les 1-5
% d’haplotypes possiblement prédictifs (encore peu connus) d’un échec total ou
partiel d’une vaccination

Modification du vaccin en y introduisant des antigènes/épitopes plus immunogènes
chez les individus présentant des haplotypes faiblement répondeurs.
Modification éventuelle de l'adjuvant...
Justifié ?
ROUGEOLE en France (InVS, 2008)


Parmi les cas observés pour lesquels le statut vaccinal est renseigné (fiche de
déclaration obligatoire):
88 % ne sont pas vaccinés
9 % ont reçu une seule dose
2 % ont reçu les deux doses conseillées.
Environ 2 % des vaccinés nécessiteraient un "personnalisation" pour adaptation du
vaccin (si alternative disponible) ou du mode de vaccination (3 doses ?)


PAGE 12 ET 13


Leçons d'une épidémie, ou la redécouverte
des évidences (1)

La rougeole continue à circuler. Epidémies répondent à une couverture vaccinale trop
faible combinée à des "poches" de non-vaccination totale (Wallinga, 2005)
La rougeole est une maladie grave: complications pulmonaires, encéphalites, décès
La vaccination (à deux doses) est l'unique moyen de lutter contre la rougeole
(1 – 1/R0) soit 95% de taux de couverture vaccinale nécessaire pour éliminer la
rougeole ! (Wallinga J & coll., 2005, PLoS Med = « Measles epidemic threshold »)
L'objectif d'augmentation de la couverture vaccinale est la protection directe des sujets
vaccinés ET la protection de la contamination de sujets vulnérables:
nourrissons (< 1 an), femmes enceintes, personnes immunodéprimées
Epidémie 2008-2011: 10 décès / 7 = sujets immunodéprimés (10 – 30 ans)
Immunité de groupe essentielle car vaccination à partir de 1 an et contre-indiquée chez
la femme enceinte et les patients immunodéprimés
Couverture améliorée, extinction de la grande épidémie, mais foyers d'apparition
régulière (Alsace, 2015)

Leçons d'une épidémie, ou la redécouverte
des évidences (
2)

en page 13 ON ECRIT QUE POUR L'EPIDEMIE DE 2008 A 2011, il y a eut 5,1 % de personnes ayant contracté la maladie ayant reçu 2 doses de vaccins......




COUT SYSTEME HLA:

Un typage HLA, d’un coût minimum de 600 euros, certains enfants ayant jusqu’à 9 fois plus de risques que d’autres de subir une maladie auto-immune ou démyélinisante, ce qu’on ne peut déterminer à l’avance sans examen, et sans toutefois que cela soit une sécurité absolue pour l’avenir post-vaccinal.




JE VIENS DE TROUVER QUE DANS LE SYSTEME HLA

HLA B*15:02

Hypersensibilité à la carbamazépine ou anti-épileptique...... What a Face What a Face





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinterest.com/chantalautisme/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
nouveau calendrier vaccinal --vaccins et autisme
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» [livre] Nouveau calendrier païen, Glana-Claire Duclaye
» Le nouveau calendrier scolaire dévoilé (L'express)
» calendrier scolaire 2013-2014
» Révélation du Véritable Calendrier dans le Nouveau Testament
» Révélation du Véritable Calendrier dans le Nouveau Testament

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: handicap : des infos !!!! :: Scientifique-
Sauter vers: